20190513-15a

Carte du trajet effectué du 13 au 15 mai 2019.

Nous avons roulé 142 km le 13 mai et nous nous sommes posés chez mes amis Richard et Cathy, près de La Clayette (prononcez "La Clette") en Bourgogne, dans la Saône-et-Loire. Nous les avons quittés mercredi 15 mai dans la soirée, pour ne faire que 60 km avant de nous poser en pleine campagne dans le petit village de Germagny.

Lundi 13 mai 2019

Souvenez-vous : nous sommes dans le magnifique village de Hérisson, dans l'Allier, dans lequel nous avons passé une nuit d'un calme olympien, près de la jolie rivière appelée Aumance. J'avais repéré une petite boucle de 5 km qui nous emmène dans le village de Chateloy en passant par les crêtes. Le ciel est bleu, le vent frais, bref : idéal ! En plus des beaux points-de-vue, il y avait de belles peintures dans l'église de Chateloy, ainsi qu'une petite chapelle perdue dans la colline. Regardez.

Etrange statuette près d'une mare.

Dans l'église, une peinture relate le martyre de Saint Principin, décapité par un soldat du roi des Goths, furieux d'apprendre la conversion de son fils. Cette statue, sur le toit d'une maison faisant face à l'église, relate certainement cet événement !

Nous sommes ici au coeur de la région où vit la race charolaise, puissantes vaches paissant dans les très grasses prairies du pays.

Des hérissons sont visibles un peu partout, forcément.

Mardi et mercredi 14 et 15 mai 2019

Carte des deux balades faites à pied (en bleu et vert). En rouge, Richard nous a emmenés en voiture près du point culminant du secteur, que nous avons escaladé à pied (très facile) : le mont Saint-Cyr, 771m.

Je vous laisse regarder les quelques photos prises lors de notre petite balade autour des villages de Baudemont et de Vareilles. C'est très vallonné, et l'habitat est très dispersé dans les collines. De plus, nous découvrons de nombreuses maisons bourgeoises appartenant aux grands propriétaires terriens exploitant la viande charolaise sur pied...

Après-midi sur le Mont Saint-Cyr.

Première fois que je vois l'installation que j'ai fait refaire voici 15 jours. Nous avions un seul panneau de 100 W, nous en avons désormais deux de 170 W chacun. Du coup, nous pouvons recharger nos batteries de VTT au fur et à mesure que nous les vidons, sans devoir recourir à des branchements sur le 220 V. C'est génial, nous sommes désormais totalement autonomes, et j'avoue adorer ça, car nous n'avons plus besoin de nous priver de l'aide de l'électricité lorsque nous pédalons !

Une idée du type de demeures que l'on voit un peu partout ici.

Ce soir, Richard nous fait la joie de sortir le télescope pour admirer la Lune, que Claudine n'avait jamais observée dans un tel instrument. Il a fait froid, mais quel spectacle ! Merci les amis, car il faut avouer que ça fait du boulot, de sortir tout le matos !

Jeudi 15 mai.

Claudine et moi repartons faire un tour à pied, car si nous sommes retraités, ce n'est pas le cas de tout le monde ici, et nos amis bossent ! Je vous laisse regarder les photos minables que j'ai faites. Il faut savoir que j'ai changé mon smartphone : j'ai laissé mon Galaxy S8+ à Claudine pour acheter le dernier venu, à savoir le Huawei P30 Pro. Il permet de zoomer jusqu'à 5x sans perte (impossible de faire un zoom avec le S8). Pour le zoom, c'est ok. Mais pour la gestion de la couleur, oh là là, quelle déception ! A tel point que je pense reprendre mon petit Sony RX 100 pour le reste du voyage ! Bref...

Exécrables couleurs, je ne parviens pas à améliorer. Juste horrible !

Admirez aussi les magnifiques murets de pierre. Ci-dessous, superbe ammonite sur un mur de maison !

Nous quittons Richard et Cathy après manger. Nous serions bien restés, nourris grassement par Cathy qui nous as littéralement "gavés" de mets tous plus délicieux les uns que les autres, mais vous savez bien, on ne s'incruste pas chez les amis ! A peine partis, nous faisons halte près du joli château de La Clayette. Il paraît que le roi Henry IV aurait acheté ici son beau cheval...Quoi qu'il en soit, le château est d'une très grande beauté, comme dans les contes de fées ! Dommage que mon appareil photo n'ait pas été de la partie, le vilain petit canard !

C'est donc une soixantaine de km plus loin que nous nous posons, près d'une petite rivière, au milieu des champs et des vaches, au pied du bourg de Germagny. J'irai demain matin refaire le plein d'eau et vider les eaux grises et noires, car ce petit village nous offre ce service, et gratuitement en plus, merci à ses habitants. Pendant que je me bats avec mes photos, Claudine se lance pour la première fois depuis le départ dans la peinture. Il s'agit de la Creuse, telle qu'elle la voyait au petit matin, juste avant que nous partions faire notre balade en VTT. Bien entendu, elle n'est pas satisfaite de son travail, et il m'a fallu insister pour obtenir, enfin, l'autorisation de mon artiste préférée pour que je puisse vous la présenter. A vous les studios...

Page précédente: 20190512-a
Page suivante: 20190516-17-a


Depuis le 06/06/2005 Visites:1233039 Aujourd'hui :269 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)