20190601-02

Du 1er au 2 juin 2019 : Allemagne, Danemark

Carte du trajet effectué du 1er au 2 juin 2019. Respectivement 199 puis 96 km.

Samedi 1er juin 2019

Claudine a écrit : "Après une nuit très très tranquille au cimetière, nous prenons la route de bonne heure avec l'envie d'aller faire du vélo en bordure de mer. Hé bien non !!! Ce ne sera pas aujourd'hui, car un vent puissant nous surprend sur la route...".

Du coup, nous irons voir Thyboron avec Rouletabille : c'est la petite cité coincée sur le Limfjorden, que l'on ne peut franchir qu'en ferry. Ce sera donc un aller-retour, puisque nous contournerons ensuite le Limfjorden par la route, et par conséquent par le sud. Claudine photographie quelques jolies fermes construites au pied des dunes et au bord de la voie. Avant d'arriver au fjord, nous arrêtons pour le plaisir d'escalader une fois de plus les grandes dunes et revoir la mer. Admirez.

Coup d'oeil vers le sud : le Nissumfjord à gauche, et la Mer du Nord à droite, la dune les séparant comme il se doit.

Claudine ne peut résister à l'envie de dévaler la pente de sable vers la mer. Quel plaisir !

Comme vous pouvez le voir, le sable avance jusqu'à la route...

Rencontre avec deux vieux potes des années 100 avant J.C...., un peu plus au nord, près de Dybe. En fait, les pancartes explicatives nous apprennent que ces temps anciens furent très troubles, et un nombre croissant d'hommes furent enterrés avec leurs armes.

Un voilier sur la Mer du Nord, à Thyboron, où nous nous posons une petite heure, le temps de visiter le site. Thyboron est principalement connu comme étant le site de nombreux naufrages.

Ici au large se déroula également le 31 mai 1916 la bataille du Jutland, qui fut la plus grande bataille navale de la première guerre mondiale. Elle opposa pendant deux jours la Royal Navy britannique à la marine impériale allemande, impliquant 250 navires de tous types. 25 navires ont été coulés, 8.645 marins y perdirent la vie, la victoire a été revendiquée par les deux belligérants... Des silhouettes posées près de stèles de granite représentent les vaisseaux coulés et le nombre de leurs victimes.

Après la mort, la vie : bien plus agréable, vous en conviendrez aisément avec moi.

Très haut, fixés entre des câbles, des harengs sont en train de sécher, hors de portée de qui que ce soit...

Et c'est finalement à Lemvig, sur les rives du Nissum Bredning, que nous reprenons quelques forces...

Nous trouvons des services pour camping-car dans la marina de Struer. Ici, c'est la corvée des toilettes, que je fais avec le sourire... pour la photo ! Tout est gratuit, merci à la ville de Struer. Par contre, il faut payer pour y passer la nuit, et il y a déjà quelques camions qui s'y sont installés. Nous préférons dormir gratuitement, plus près de la nature, à chacun ses choix. J'ajoute cependant, comme je l'ai souvent dit et/ou écrit, que je trouve très normal de payer pour l'eau et l'électricité, et ne me sens pas du tout agressé comme certains quand il faut donner quelques euros pour remplir nos cuves.

Nous décidons alors d'aller passer la nuit à Viborg. En effet, nous avons réservé hier soir notre place sur un ferry pour la traversée vers la Norvège. Nos premières recherches, via les sites de ferry internationaux, nous ont occasionné quelques frayeurs, les offres commençant à plus de 400 euros ! J'ai alors eu l'idée d'aller voir directement chez les compagnies, et nous avons trouvé un passage pour le 4 juin avec la Fjord Line à un tarif nettement plus correct, faute de quoi nous serions redescendus par la route pour passer via la Suède. Du coup, nous avons un peu de temps devant nous, d'où l'envie d'aller sur la côte nord-est du Jutland. Nous trouvons un beau spot pour la nuit près du grand... cimetière (encore un !) de Viborg. Ici, sur une immense place, quatre emplacements ont été réservés par la ville, spécialement et gratuitement, pour les camping-caristes. Super sympa, super plat, absolument parfait pour Rouletabille. Du coup, nous allons faire une grande balade dans la ville (4 kilomètres). Je vous laisse cheminer avec nous.

Une bonne musique nous a attirés dans ce bar. La serveuse que vou voyez là nous a fait goûter 4 bières, c'est la première fois que nous vivons une telle expérience. Bien entendu, nous en avons choisi une, et sommes allés la déguster en terrasse. Ambiance super sympa, on a adoré.

Sur le chemin du retour, Claudine est émerveillée par une rue recouverte de parapluies suspendus. Elle en trouve un posé devant une porte, et se met à chanter et danser... "I'm singing... in the rain !". Bravo Claudine, pour ces purs moments de joie spontanée.

Retour à la maison, petite soirée cinéma dans notre joli studio, puis direction la chambre pour une nouvelle nuit, dans une nouvelle ville, bercée de rêves et de voyages...



Dimanche 2 juin 2019

Nous poursuivons vers le nord-nord-est, avec comme but final la pointe extrême nord-est du Danemark, près de Skagen. J'ai vu sur mon guide vert que la plus vaste forêt danoise se trouve sur notre route, avec des sommets impressionnants dépassant même les... 100 (oui, cent) mètres d'altitude... Bref, les montagnes danoises ! Pour y aller, nous traversons une région (très) légèrement vallonnée, ce qui est plaisant pour la vue, après les immenses étendudes plates des jours précédents.

C'est donc dans le village de Rebild que nous posons Rouletabille pour faire une belle randonnée dans la forêt de Rold Skov, parcourue de sentiers et de pistes cyclables, dans des paysages variés de landes où alternent conifères, hêtres splendides et marais. Je vous laisse admirer nos découvertes tout au long de cette promenade de 4,7 km qui, bien que courte en distance, nous a fatigués, en raison d'une lourde chaleur orageuse, et de quelques belles grimpettes, malgré tout. Nous manquons d'entraînement, notre forme de l'été dernier dans les Alpes s'est évanouie, il va falloir la retrouver !

Un mot quand même à propos de cette statue. Voici ce que dit la pancarte explicative. En 1849, le Danemark fut la première nation européenne à donner la liberté de religion à son peuple dans sa constitution. Du coup, en 1850, des missionnaires de l'église de J.C. des saints des derniers jours débarquèrenet au Danemark et, dès 1852, les premiers Mormons danois émigrèrernt aux Etats-Unis, poursuivant leur voyage ensuite jusqu'à Salt Lake City. Leur voyage durait 3 à 4 mois... Cette statue a été érigée en mémoire de ces nombreuses familles danoises qui émigrèrent si loin de leurs origines.

Super, ces pas posés sur les rouleaux pour en faciliter le passage.

Et voilà. Il est déjà midi lorsque nous retrouvons notre maison roulante. Comme nos estomacs commencent à chanter, nous nous mettons à table ! C'est un lieu très fréquenté, et plusieurs familles sont en train de pique-niquer autour de nous. Nous restons dans le camion, toutes vitres ouvertes : c'est l'été !

Parmi les curiosités à voir autour de la grande ville de Aalborg, le cimetière Viking, Lindholm Hoje, est ce qui nous intéresse le plus. Occupé de l'an 700 jusque vers l'an mille, il a ensuite été recouvert par le sable puis oublié, avant d'être redécouvert puis fouillé en 1952. Le sable a protégé le site, et environ 700 tombes ont été retrouvées. La plupart des tombes sont délimitées par des pierres, leur taille et leur forme indiquant le rang social et le sexe de l'individu. En cercle, il s'agissait de femmes ou d'enfants, et en forme de bateau, il s'agissait d'hommes et de guerriers. Regardez plutôt.

Nous décidons de rester ici pour la nuit, le parking se situant à l'écart de la ville, en pleine nature, dans un lieu très calme. Deux autres camping-cars resteront également là pour une nouvelle nuit merveilleuse. Notez que c'est la troisième fois consécutive que nous dormons près d'un cimetière, sans toutefois le faire exprès, excepté pour le premier !

Merci encore à tous ceux qui nous laissent un petit mot sur le livre d'or. Je ne prends pas le temps de vous répondre individuellement, mais sachez que Claudine comme moi apprécions énormément. Pour ceux qui ne parviennent pas à y mettre un mot, je ne sais pas quoi leur dire. Essayez avec un smartphone, il semble que ça marche mieux...

Page précédente: 20190529-31
Page suivante: 20190603-a


Depuis le 06/06/2005 Visites:1233339 Aujourd'hui :569 Maintenant:20 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)