Espagne 2013 Itinéraire prévisionnel étapes 05 et 06

Mai 2013 : Espagne, itinéraire prévisionnel des étapes 5 et 6

Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 5, de Ucero à Sacedon, 406 km

Etape 5, de Ucero à Sacedon, 406 km.

Très grosse étape de 400 bornes, toujours vers le sud, avec comme point d'orgue le contour de la Sierra de Pela, pour une arrivée su_r la "Mar de Castilla", à l'est de Madrid, la capitale. La totalité du parcours sur des routes secondaires. Régions traversées : Castille-Leon et Castille-La Mancha. Allez, ça commence par une vingtaine de bornes à travers la Sierra de Cabrejas jusqu'à El Burgo de Osma, que nous traverserons, histoire de voir les bâtiments historiques du centre-ville en passant. Puis une descente vers le sud-est sur de petites routes. D'abord sur la CL-116, avec traversée de forêts entrecoupées de rares et minuscules villages, puis sur la merveilleuse petite SO-152. Berlanga de Duero, avec son superbe château, Ciruela, Casillas de Berlanga. Là se trouve, un peu à l'écart de la route, le magnifique et exceptionnel ermitage mozarabe du XIème, la Ermita de San Baudelio de Berlanga.

Allez, pas trop le temps de bailler aux corneilles, la route nous attend, et elle est belle. Les petits villages se poursuivent, Callojar, La Riba de Escalote, Rello avec un joli panorama, Marazovel. Là, changement de direction, on part vers le sud-ouest. Entrée dans la province suivante, Castille-La-Mancha. Arrivée à Atienza (superbe château et son donjon), suivi de la traversée de la petite Sierra de la Bodera. On quitte la CM-1001 à Hiendelaencina, pour s'enfoncer vers le nord-ouest pour un circuit de plus de 100 km dans la Sierra de Pela se terminant au barrage de Alcorlo.

Après ce grand détour, on passe au pied du magnifique château de Jadraque planté sur son rocher. D'autres châteaux sont visibles tout le long de la route. Brihuega est superbe, encore un château à Cifuentes, puis à Duron.... pour arriver au bord de la Mar de Castilla : c'est ainsi que les espagnols appellent cet ensemble de réservoirs formés par Almoguera, Bolarque, Entrepeñas, Estremera et Zorita, entre les provinces de Guadalajara et Cuenca. C'est un peu plus bas, à Sacedon, que je devrais trouver le camping Ecomillans.

S'il n'est pas trop tard, s'il fait beau, si Serparti en veut encore, on peut pousser une pointe jusqu'à Buendia, le long des rives de la "Embalse de Buendia", une fois la tente montée, et pourquoi pas après manger, histoire de digérer....


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 6, de Sacedon à Peguerinos, 320 km

Etape 6, de Sacedon à Peguerinos, 320 km.

On commence cette belle (j'espère) journée par 80 bornes d'une petite route départementale, d'abord vers le sud-ouest (Sayaton) par la CM-2009, puis vers le nord-ouest par les CM-200 et CM-2006 via Pastrana. Située entre le Tage et le Tajuña, cette ville à l'allure et à l'ambiance médiévales est parmi les plus importantes de la province de Guadalajara. Résidence de familles nobles, elle a aussi accueilli des couvents fondés par la mystique Sainte Thérèse d'Avila. Sa vieille ville est déclarée d'intérêt culturel. Son ensemble historique conserve de nombreux beaux édifices. (texte isssu de ce site à consulter absolument pour tous ceux qui désirent visiter l'Espagne). On retrouve ensuite une voie à grosse circulation, la N-320 : normal, nous arrivons ici dans la grande banlieue nord-ouest de Madrid. Nous laissons Horche à gauche avant de traverser la capitale de la province du même nom que nous visitons depuis hier après-midi, j'ai nommé Guadalajara (prononcez bien la "jota", j'adore la langue espagnole).

Sans GPS, la petite route sera difficile à trouver, mais après cette grande ville, il est impératif de renouer avec le calme et le plaisir de rouler plus sereinement et librement. C'est la campagne espagnole avec ses petits villages aux noms enchanteurs : Usanos, Fuentelahiguera de Albatages, Viñueles, Villaseca de Uceda... pour finalement atteindre la "Embalse" (réservoir, barrage) del Atazar, la principale de la communauté de Madrid. Vous noterez que nous restons dans la province Castille-La Mancha dont nous longeons la frontière sans pénétrer le territoire de la capitale Madrid qu'il s'agit de contourner largement par son nord-ouest.

Ah, on retrouve enfin les prémices de la montagne, avec les M-133 et M-131 sur les hauteurs au sud de la embalse de El Atazar. Passage au pied de la tour-vigie d'origine musulmane Atalaya de El Berrueco, laquelle fait partie d'un système de tours élevées par les musulmans en différents points de la Sierra de Guadarrama, et qui avaient pour fonction, vous l'avez bien compris, de surveillance des principales vallées et voies de communication islamiques vant de possible incursions chrétiennes. Histoire très espagnole. Et voilà, le grand mot est lâché, le clou de la journée vient d'être dévoilé, la Sierra de Guadarrama, un des lieux de prédilection des Madrilènes désireux de s'échapper de l'agitation urbaine. Pour nous, à partir de Guadalix de la Sierra, (à 50 km au nord de Madrid), puis Miraflores de la Sierra (comme c'est joli à prononcer) c'est le bonheur des virolos et des beaux paysages. Attention, il ne faut quand même pas quitter la route des yeux ! On attaque par la Sierra de Morcuera, sur la M-611, avec le franchissement du Puerto (col) de la Morcuera à 1.796 m. Après une belle descente sur Rascafria, on prend la M-604 pour attaquer deux grands cols, le Puerto de Cotos (1.830 m) puis le Puerto de Navacerrada (1.858 m), qui est aussi une station de ski l'hiver.

Par ce col, nous venons donc de franchir la Sierra de Guadarrama, nous entrons à nouveau dans la province de Castille-Leon, et descendons la montagne vers Segovia la romaine, après avoir traversé San Ildefonso o La Granja qui récèle dans ses murs La Granja de San Ildefonso (Palais Royal). Pour ma part, je préfère définitivement aller voir les restes de l'aqueduc de Ségovie, de plus de 2.000 ans d'âge.

Allez, dernière étape de la journée : retour plein sud vers les sommets de la Sierra de Guadarrama par la N-603. Le franchissement se fera cette fois par le Puerto de Guadarrama, à 1.511 m. Là, depuis Tablada, une piste devrait nous conduire vers Peguerinos et notre halte vespérale, le camping La Nava, un peu perdu dans la montagne.


Depuis le 06/06/2005 Visites:920715 Aujourd'hui :58 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)