Espagne 2013 Itinéraire prévisionnel étapes 15 à 19

Mai 2013 : Espagne, itinéraires prévisionnels des étapes 15 à 19

Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 15, de Dos Hermanas à Conil de la Frontera, 199 km

Etape 15, de Dos Hermanas à Conil de la Frontera, 199 km.

La première partie de cette journée sera marquée par la traversée d'une vaste zone marécageuse : le delta du Guadalquivir. Nous longerons le fleuve sur sa rive gauche, la rive droite étant laissée à Dame Nature sous l'appellation de Parque Nacional de Doñana, parc que j'avais effleuré le 1er octobre 2004 lors de mon passage en scooter. Pour ça, il faut quitter la voie principale et prendre des routes au mauvais goudron à Los Palacios y Villafranca. Et au bout de la route, on atteint l'embouchure du Rio Guadalquivir à Sanlucar de Barrameda, puis l'Océan Atlantique et ses grande plages à Chipiona.

Il s'agit ensuite de quitter la côte déjà vue en 2004 pour atteindre Cadiz, que j'aimerais revoir. Le camping du soir se trouve près de la côte, un peu plus au sud, entre Chicana de la Frontera et Conil de la Frontera. Il s'agit du camping El Faro, dont la plaquette Internet dit : "l’environnement naturel qui entoure le camping El Faro est constitué de criques aux allures de paradis, telles que la Cala del Aceite, de longues plages encore vierges telles que la playa de la Fontanilla ou la playa Fuente del Gallo, ... Sans oublier les gigantesques pinèdes qui font du camping El Faro un lieu unique"...


Etape 16, de Conil de la Frontera à La Linea de la Concepcion, 201 km

Etape 16, de Conil de la Frontera à La Linea de la Concepcion, 201 km.

Etape atlantico-méditerranéenne s'il en faut, la plus côtière de ce voyage, avec passage au point le plus méridional de l'Europe Continentale, bref, petit clin d'oeil au Cap Nord visité cette année en Norvège.

Donc, à Vejer de la Frontera, nous irons vers Zahora et le Parque natural La Breña y Marismas de Barbate, littoral caractérisé par des falaises de plus de cent mètres de hauteur. Un petit crochet s'impose ici : le phare et le Cap de Trafalgar, dont la renommée n'est plus à faire, puisque c'est au large de ce cap que la flotte franco-espagnole fut écrasée par Nelson au cours de la très célèbre bataille de Trafalgar, le 21 octobre 1805. Arrivée à Barbate après avoir traversé le parc.

Nous roulerons ensuite au plus près de la côte et des plages en traversant Zahara de los Atunes, puis en faisant un aller-retour jusqu'au Cabo de Gracia, avec de belles balades à faire dans les dunes de sable. Il faut ensuite retourner sur Zahara et faire un grand détour pour rejoindre l'autre côté, la Punta Camarinal, et accéder aux ruines de l'ancienne cité romaine de Baelo Claudia. Le site archéologique est aujourd'hui inclus dans le périmètre du Parc naturel du Détroit, dans la Sierra de la Plata.

L'étape suivante est évidemment Tarifa, et la Punta Marroqui o de Tarifa, ce fameux point le plus méridional de l'Europe Continentale, en plus d'être l'endroit où se situe la jonction entre l'Océan Atlantique et la Mer Méditerranée. En reprenant la N-340 vers Algeciras, nous passerons un col (Puerto del Cabrito, 340 m) sur lequel a été installé un panorama appelé Mirador del Estrecho et qui offre une vue exceptionnelle sur le Détroit de Gibraltar (Estrecho de Gibraltar) que nous longerons jusqu'à Algeciras. A cet endroit précis, la distance entre le Continent Européen et le Continent Africain est de seulement 15 kilomètres, et Tanger est bien visible par temps clair !

Algeciras, sur la baie du même nom (la Bahia de Algeciras): on passe le plus vite possible. La foule, la circulation, ce n'est pas ce que je suis venu chercher ! De l'autre côté de la baie se trouve Gibraltar et son rocher. Territoire britannique, passage de frontière ! Souvenirs.... Alors, retourner à Gibraltar ? Si je suis seul, sans doute que non, car les singes m'avaient agacé, et je n'ai pas trop envie de les laisser s'installer aux commandes de Serparti. Si vous êtes quelques-uns avec moi, alors oui, nous irons y faire un tour.

Le bivouac se fera normalement au camping SurEuropa, au nord de Gibraltar.


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 17, de La Linea de la Concepcion à Benamahoma, 206 km

Etape 17, de La Linea de la Concepcion à Benamahoma, 206 km.

Retour vers la montagne, le calme de l'arrière-pays, loin de la foule de la côte méditerranéenne que j'affectionne peu, il faut bien le reconnaître ! Direction nord, donc. On entre très vite sur le territoire du Parque Natural de los Alcornocales, zone montagneuse recelant une des plus belles forêts de chêne-liège au monde entre 300 et 900 mètres d'altitude. On retrouve la A-405 après un crochet vers Castillo de Castellar de la Frontera, près de la Embalse de Guadarranque. Après la traversée de Marchenilla au pied de la Sierra de Los Melones, on atteint les faubourgs de.... Los Angeles... village andalou près de Jimena de la Frontera, perchée sur la colline du Cerro de San Cristobal.

C'est ici qu'on "attaque" les petites routes de l'arrière-pays, la Ca-8201, qui suit la vallée du rio Hozgarganta vers le nord-ouest. Nous sommes ici dans la partie la plus montagneuse du Parc, à La Sauceda, au pied du point culminant, el Aljibe (1092 m). Nous franchissons peu après le Puerto de Galis (417 m) dans la Cordillera Penibetica. A faire selon l'horaire de la journée, je prévois si possible une boucle depuis le col jusqu'au rio Majaceite, afin de voir les lacs de barrage de Guadalcacin et de Los Hurones en passant par Charco de los Hurones.

De retour au col de Galis, nous poursuivons la balade dans les forêts de chêne-liège par la A-2304 pendant une vingtaine de kilomètres vers le nord-ouest, avant de bifurquer plein nord par la A-373 vers Ubrique, célèbre pour la beauté de son site, dans la Sierra de Cadiz, sur la très fameuse route des villages blancs (Ruta de los pueblos blancos) à l'entrée du Parque Natural de Grazalema.

Là commence une boucle splendide contournant le parc de Grazalema, et dont nous ne parcourrons que la moitié aujourd'hui. En effet, notre halte de la nuit se fera à Benamahoma, dans le camping Los Linares.


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 18, de Benamahoma à Ronda, 189 km

Etape 18, de Benamahoma à Ronda, 189 km.

La matinée va continuer dans le Parque Natural de la Sierra Ubrique avec, pour commencer, le franchissement du Puerto del Boyar, à 1103 m. Traversée de Grazalema, Les possibilités de randonnée, la beauté des paysages et l'authenticité préservée de la région ont contribué à en faire un des lieux incontournables de la province. Puis retour vers Ubrique par la A-2302 en longeant la Sierra del Caillo. Après la petite portion de A-373 déjà faite hier, nous la suivons vers l'est. Nous retrouvons la Reserva National de Cortes de la Frontera (aussi appelée Los Alcornocales), passons au pied du Perron del Berroueco, et arrivons à Cortes de la Frontera sur une route pleine de virages, comme on aime en moto. Les courbes se poursuivent sur la A-373 jusqu'à son arrivée sur la A-369. Ronda, le but de la journée, n'est plus à 35 km au nord-est.

Mais si nous ne sommes pas pressés, je prévois ici deux jolis crochets à parcourir auparavant au sud-ouest, au-delà de Gaucin. D'abord un aller-retour vers El Colmenar, au bord de la Sierra del Hacho, sur une route étroite et très sinueuse, juste pour le plaisir de la route. Puis un autre jusqu'à Casares, joli village perché sur une butte.

Bon, ça, c'est fait. Maintenant, deux choix : soit montée directe vers Ronda via Gaucin, soit contour par la côte et remontée via la A-397 à travers la Sierra Palmitera. C'est sans doute cette route la plus jolie, mais certainement aussi la plus encombrée en circulation. Choix sur place, on verra bien.

Ronda est une très belle ville... mais... comme d'habitude, je ne crois pas avoir le temps de la visiter. Le camping El Abogao se situe au nord-est de la ville, et devrait nous fournir le repos nocturne.


Etape 19, de Ronda à El Chorro, 239 km

Etape 19, de Ronda à El Chorro, 239 km.

Matinée, relaxe, sur la A-374 direction le nord-oust et la très belle Embalse de Zahara au pied de la Sierra Margarita. Un crochet vers le Rio Guadiaro, et les villages de Benaojan et Montejaque, est envisageable, juste à la sortie de Ronda.

Nous quitterons ensuite la Embalse de Zahara pour repartir vers l'est à travers les immenses oliveraies, via le Puerto Cabañas (530 m) pour atteindre Olvera, perchée elle aussi sur une butte comme beaucoup de tous ces villages blancs. Des routes secondaires nous permettront de traverser des villages aux noms merveilleux, comme Torre-Alhaquime, Setenil de las Bodegas, puis Cuevas del Becerro sur la A-367, qui nous conduira sur la magnifique Embalse del Guadalteba-Guadalhorce via Ardales.

Le reste (et le clou) de la journée se situe un peu plus loin, autour du village El Chorro. Là se trouve le camping du jour (et surtout de la nuit) du même nom, le camping El Chorro. La très grande attraction du secteur est le Desfiladero de los Gaitanes près du lac del Conde del Guadalhorce. Il existe un sentier appelé "el caminito del rey", pas plus large qu'un mètre, édifié à flanc du cañon, mais qui a été fermé suite à la mort de plusieurs touristes. Il est question de le restaurer.... Quoi qu'il en soit, les paysages sont extraordinaires, et valent bien de faire ici la pause nocturne.



Depuis le 06/06/2005 Visites:919761 Aujourd'hui :436 Maintenant:14 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)