Espagne 2013 Itinéraire prévisionnel étapes 23 à 28

Mai 2013 : Espagne, itinéraires prévisionnels des étapes 23 à 28

Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 23, de Trevelez à Cabo de Gata, 322 km

Etape 23, de Trevelez à Cabo de Gata, 322 km.

Une longue étape, en raison d'une grande carence de terrains de campings dans cette région, en dehors du littoral. La matinée consistera à suivre les circonvolutions de la A-4130 au sud du Parc de la Sierra Nevada, par Juviles, Berchules, Mecina Bombaron, Yegen, Valor, Ugijar.... Nous arrivons ainsi dans la région appelée Alpujarra.

Mais avant de poursuivre vers l'est, j'aimerais faire un aller-retour (qu'il ne faut pas hésiter à laisser tomber en cas de retard sur le gros planning de la journée, car c'est une rallonge de 75 km et de pas loin de deux heures !) vers la plage en suivant plein sud la ALP-603, qui, par Lucainena et Darrical, longe d'abord la Embalse de Beninar, modeste zone humide du patrimoine naturel de la province d'Almeria. Puis nous rejoignons les faubourgs de Berja à San Roque pour attraper la très étroite ALP-616 et ses méandres descendant jusqu'à la mer à Adra via Los Lopez le long du rio Chico. La région est couverte de serres fort disgratieuses, et si le temps m'est compté, le détour jusqu'à la belle bleue pourra être tout simplement évité, puisque le retour vers le nord passera à nouveau à Berja par la jolie A-347 bordée de grands arbres.

La A-347 nous reconduit finalement au nord dans les Alpujarras, que nous traversons en poursuivant notre périple vers l'est en suivant successivement les A-348 puis A-346, le long du rio Andarax. Cette soixantaine de kilomètres entre la fin de la Sierra Nevada au nord et les contreforts de la Sierra de Gador au sud nous conduisent à Almeria, que nous éviterons soigneusement par un grand détour au nord-est.

Dernière partie de ce périple : le Parc naturel de Cabo de Gata-Níjar qui me rappellera des souvenirs. Au passage, près de Ruescas, ce sera une bonne idée d'aller planter la tente au camping Cabo de Gata. La soirée ne sera pas complète tant qu'on se sera pas allé faire l'aller-retour au Cabo de Gata y admirer le coucher de soleil.


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 24, de Cabo de Gata à Freila, 248 km

Etape 24, de Cabo de Gata à Freila, 248 km.

Retour vers le nord. On commence la journée par la traversée de la zone désertique du Parc de Cabo de Gata-Nijar, pour justement traverser Nijar. Elle est bâtie sur les pentes méridionales de la Sierra Alhamilla que nous allons contourner par l'est via Lucainena de las Torres et Turrillas, pour rejoindre la N-340 près de Los Yesos.

Ici, une boucle très sinueuse s'impose à travers la partie "est" de la Sierra de los Filabres par le Puerto de la Virgen (1070 m) et Albanchez, pour redescendre au sud vers Tabernas via Benitorafe, le Collado Garcia (1247 m, site de parapente), et Senes.

Tabernas apparaît comme une oasis dans le désert de Tabernas qui est protégé comme une région sauvage (Parc naturel du désert de Tabernas), et s'étend sur 280 km². De nombreux films ont été tournés dans ce désert, et le tourisme s'est beaucoup développé dans la visite de ces lieux de tournage qui, pour moi, sont absolument sans aucun intérêt. Il semble interdit de rouler dans ce désert, sauf en spassant par les officines locales de tourisme, et en payant une place dans un cricuit organisé dans un 4x4. Par conséquent, soit je trouve un petit circuit réalisable avec la moto, soit... je passe mon chemin!

La suite est un retour dans la Sierra de los Filabres, mais cette fois dans la partie nord-ouest, par des routes montagneuses extraordinaires passant par Castro de Filabres et Olula de Castro. A noter qu'un petit aller-retour vers Velefique et un bout de sa descente vers Bacares (nombreuses épingles à cheveux) serait des plus agréables en moto, si l'emploi du temps le permet !

On raccroche ensuite la plus grosse artère A-339 que l'on prend plein nord : elle traverse cette fois la cordillère pour redescendre ensuite sur Seron. Un petit crochet s'impose ici : la A-339 passe en effet juste à côté de l'observatoire astronomique espanico-allemand Calar-Alto, situé juste à côté du Collado del Hornillo (2116 m quand même !).

Après Seron, on récupère la A-334, bien droite après toutes les courbes de la journée, pour rejoindre le camping Freila au nord-ouest, près de la Embalse del Negratin, au-delà de Baza et de Zujar. Toujours en fonction de l'heure, un détour au sommet du Cerro Jabalcon, près de Zujar, serait une excellente idée. En effet, la route conduit jusqu'au sommet de cette butte (1488 m), offrant des paniramas majestueux sur le lac de Negratin et lers paysages environnants.


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 25, de Freila à Albolote/Granada, 254 km

Etape 25, de Freila à Albolote/Granada, 254 km.

Retour à Baza jusqu'à Caniles, pour bifurquer ici plein sud, marquant ainsi notre retour vers la Sierra Nevada. C'est la GR-800, qui va nous faire traverser le Parque natural Santa Barbara et la Sierra de Baza. La route se termine par une splendide descente à flanc de montagne par la ALP-800 puis la ALP-508 par Escullar, pour finir sur l'autoroute A-92 Ameria-Guadix-Granada. Non non, rassurez-vous, on passe dessous....à Abla.

Le but consiste à traverser la Sierra Nevada par la route la plus élevée possible autorisée aux véhicules à moteurs. Pour atteindre ce but, j'ai concocté ce petit itinéraire plus que sympathique. D'abord la ALP-503 qui traverse la partie terminale orientale de la Sioerra Nevada via Tices, Ohanes et Beires pour retrouver la A-348 dans la vallée del rio Andarax dans les Alpujarras. C'est à Laujar de Andarax qu'on la quitte pour la ALP-612. La route traverse Paterna del Rio et Bayarcal avant de rejoindre la A-337, que nous prenons vers le nord. C'est un peu plus loin que nous passons le Puerto de la Ragua (2.000 m....) qui nous permet de franchir une nouvelle fois la grande cordillère Nevada. Une belle descente nous conduit à La Calahorra, près de la A-92 à nouveau.... La boucle est bouclée ! La ville occupe une vega (plaine irriguée) au pied de la Sierra Nevada. Sur un promontoire se situe le Château de la Calahorra.

Puis direction Guadix par la N-324, traversée de la ville par son centre, histoire de la voir.... et de s'arrêter un peu en fonction de l'emploi du temps.

Le reste du périple consiste à rejoindre Granada, (qui n'est pas, comme je le pensais à tord,la capitale andalouse - c'est Séville. Merci à Julien, fidèle lecteur de allersretours.com !) par l'autoroute A-92, car je ne trouve pas de voie plus... campagnarde ! Au nord de Grenade, il ne nous reste plus qu'à rejoindre le camping Cubillas près de la Embalse de Cubillas, dans lequel je prévois de rester trois nuits.


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 26, visite de Granada, 34 km

Etape 26, visite de Granada, 34 km.

Journée entièrement consacrée à la visite de Granada. Grenade est un haut lieu culturel et touristique. Elle abrite notamment le célèbre palais de l'Alhambra (inscrite sur la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO). Son centre historique est divisé en quatre vieilles villes : celle d'origine musulmane « Albayzín », patrimoine de l'humanité par l'UNESCO depuis 1994, le « Realejo-San Matías » d'origine juive, le Sacromonte qui se trouve après les murailles de l'Albayzin et dont les habitants et origines sont gitans, et pour finir le centre-ville d'origine chrétienne qui s'étend en dessous de la Cathédrale et la Chapelle Royale (où reposent les restes des Rois catholiques) dont le nom est « Centro Sagrario ».


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 27, circuit autour de Cubillas, 123 km

Etape 27, circuit autour de Grenade, 123 km.

Le but de la journée consiste à réaliser un circuit se rapprochant au maximum des points les plus élevés du massif par la route, à savoir la A-395, qui devrait nous conduire au moins au Collado de les Sabinas, à 2.173 m quand même ! Une route conduisait même pratiquement au sommet du Pico Veleta (3.396 m) -Oups !!!!- et en faisait de très très loin la plus haute route d'Europe. Mais elle a été fermée à la circulation des véhicules à moteur (logique), car elle se trouve au coeur du Parc de la Sierra Nevada. J'ai trouvé le site d'un français plein d'humour et fort modeste au regard de ses exploits, et qui apporte beaucoup de précisions sur les routes autour du Pico Veleta. Félicitations à ce cycliste, mais comme toujours, respect devant leurs prouesses !

Le circuit de la journée va donc consister à aller sur la A-395 à partir de Monachil (station de ski de la Sierra Nevada) et à la suivre jusqu'à son point culminant, sans doute la station de ski appelée Sierra Nevada (à Pradollano) située près du col des Sabinas. De là, il suffira de redescendre (forcément....) vers la Embalse de Canales, et la suivre jusqu'à Güejar Sierra, puis de retourner via Pinos Genil et Cenes de la Vega vers Granada et le terrain de camping !


Espagne 2013, itinéraire prévisionnel Etape 28, de Albolote/Granada à Albanchez de Mágina, 280 km

Etape 28, de Albolote/Granada à Albanchez de Mágina, 280 km.

Cette journée marque la première étape sur la route du retour. Mais nous serons toujours en Andalousie. La première partie consistera à rejoindre la N-432 à Pinos Puente, et à la remonter vers le nord-ouest via Puerto Lopez et Alcala la Real. Un petit détour au centre de cette ville serait intéressant, si l'heure n'est pas trop avancée, compte tenu de la grosse étape du jour.

Nous quittons ici la grande route pour nous enfoncer au coeur de deux massifs montagneux sur la route de Jaen : la Sierra de Alta Coloma et la Sierra de la Pandera.

A Valdepeñas de Jaen, un beau et difficile aller-retour vers la Embalse de Quiebrajano s'impose ! On poursuit sur la C-3221 jusqu'à Jaen par Los Villares, au milieu des oliviers qui recouvrent les montagnes. Une variante permet en fait de rester sur cette route et de rejoindre Puente de la Sierra depuis le barrage, en passant par un tunnel. En ce cas, pas besoin de faire demi-tour, et, cerise sur le gâteau, la route (JV-2222) passe alors juste à côté du fantastique Cañón del rio Quiebrajano.

Nous traversons ensuite l'autoroute Granada-Jaen pour filer vers l'est et contourner un massif montagneux composé des Sierra Almaden, Magina et de la Cruz, via Cambil et Huelma par l'est. Toute cette région correspond au Parc naturel de Sierra Magina, terre de bouquetins et de sangliers, de chênes-verts, d'oliviers et de cerisiers.

Après un crochet aller-retour vers Cabra del Santo Cristo et la Ermita del Nicho -à faire selon l'horaire, car c'est un détour d'une cinquantaine de bornes quand même), nous rejoindrons la halte du soir au camping Ayozar, au nord du parc, à Albanchez de Magina. Il est indispensable de vérifier si ce camping existe toujours, son site Internet ayant disparu !

Il y a une possible ascension en moto, un peu au sud : le pic de Almaden, 2.032 m, accessible (pas certain quand même, voir les photos du lien, un panneau semblant interdire l'accès aux motos....) jusqu'à son sommet (piste roulante), avec en cadeau un splendide panorame à 360 °.




Depuis le 06/06/2005 Visites:882449 Aujourd'hui :42 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)