Du 1er au 15 octobre 2014

Europa 2014 - Du 1er au 15 octobre - J180 à J194 - 3.084 km - 9.532 photos

Itinéraire du 1er au 15 octobre : Italie

Je quitte les Dolomites.

A travers des paysages d'une beauté sauvage presque insoutenable !

La journée du 2 octobre, je la consacre entièrement, totalement, à.... mais vous l'avez reconnue, je pense....

Venise la sérénissime.

Elle mériterait largement plus de temps....

Ce fut une journée inoubliable.

Le charme de cette ville est incommensurable.

J'avais lu quelque part qu'il fallait s'y perdre pour l'apprécier à sa juste valeur.

Et c'est vrai. Il y a plein de places au charme romantique indéniable.

Et les grands classiques tel que le Grand Canal

L'incroyable place St Marc

Le bal incessant des bateaux et des jolies gondoles.

A votre tour d'y aller. J'ai été conquis. Dur de reprendre la route, tant j'aurais aimé poursuivre ma pérégrination auhasard des rues et canaux...

Le 3 octobre, je retrouve la mer que j'aime tant, tant l'immense delta du grand fleuve italien, le Po.

Retour vers la montagne, dans la traversée des Apennins supérieurs.

Pour atteindre l'inoubliable Toscane.

Ses paysages magiques tant de fois peints par les grands maîtres de la peinture italienne et... mondiale !

Et le charme indéniable de ses villes et villages.

Descente vers Rome par les lacs laissés au creux de cratères d'anciens volcans.

Je consacre la journée du 6 octobre à la ville éternelle.... Rome, qui a conquis, et dirigé notre Europe, et même au-delà.

Et qui n'a malheureusement pas su la conserver.

Le Colysée. De l'intérieur..

De l'extérieur.

Le forum. ici ont débattu les sénateurs, ici a vécu une république il y a 20 siècles....

Ainsi va l'histoire des hommes.

Je termine la journée par la Cité du Vatican, le plus petit Etat du monde.

Et qui en a pourtant dominé une grande partie !

Puis je retourne vers les montagnes : l'Apennin central et ses merveilles.

L'Apennin central et ses belles forêts.

L'Apennin central et ses villages bâtis au sommet des collines.

L'Apennin central et ses immenses cuvettes au creux des cols, immenses, toujours beaux à mourir !

L'Apennin central et ses couleurs de folie.

Coucher de soleil le 8 au soir dans cet Apennin.

Vers le sud.

La chaleujr monte, ce qui ne freine pas la végétation, bien au contraire !

Ah, fantastiques couleurs d'automne !

Qui me scotchent longuement de par leur beauté.

Arrivée à Naples le 10.

Naples, son immense baie et, dominant le tout, menaçant, le... Vésuve !

Les fantastiques paysages de la côte Amalfitaine.

Les vestiges des temples grecs de Paestum, vieux de quelques 26 siècles....

Et... on dirait... le Sud !

Ses pins aux couleurs si... pures !

Ses eaux transparentes, ses fonds marins accessibles....

Ses plages immences, ses plantes grasses aux tailles démesurées...

Et si... saines, si pleines de vie. C'est invraisemblable, je n'en reviens pas !

Retour vers les montagnes le 13, pour entrer en...

Calabre, et retrouver la mer Ionnienne de l'autre côté de la botte.

Une centaine de kilomètres d'une plage sans fin, presque déserte.

Et je traverse à nouveau la botte pour revenir sur la mer Tyrrhénienne.

Entrée en Sicile, où les fleuves sont à sec.

et les villes surpeuplées.

Je lui consacre la journée du 15.

Sur les pentes du plus grand volcan d'Europe, encore et toujours actif, puissant, violent.

Calme comme ça, mais aux colères soudaines et mortelles.

Sur la Lune, ou sur Mars ?

J'assiste en direct à quelques explosions minuscules pour les connaisseurs, mais qui me font frémir.

Il est bien vivant, le monstre !

Page précédente: Du 16 au 30 septembre
Page suivante: Du 16 au 31 octobre


Depuis le 06/06/2005 Visites:920170 Aujourd'hui :372 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)