Europa 2014 : Russie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne

Europa 2014 - Du 20 juin au 3 juillet - 4.103 km - 12 étapes
Russie - Estonie - Lettonie - Lituanie - Pologne

Alors, les amis, prêts pour la suite ? Vous avez bien mangé, vous vous êtes bien reposés ? Il vaut mieux avoir la pêche, car le programme est vaste. Je vous avais donc lâchement abandonnés aux portes de la Grande Russie, celle qui fait rêver tous les voyageurs de par ses mystères, mais aussi, il faut bien l'avouer, de par son immensité. Je ne vous propose donc qu'une minuscule incursion, insignifiante au regard de sa taille, mais ô combien importante pour moi. Eh oui, je me suis déjà exprimé ici sur le sujet, ce qui m'a toujours empêché d'entrer en Russie, c'est... la lourde administration, et une appréhension d'insécurité face à cette administration, et en aucun cas face à ses habitants. Les choses ont changé, se sont améliorées. Je voulais juste être très clair vis-à-vis de ce détour : j'ai envie de le faire, mais sachez que c'est la seule partie du voyage susceptible d'être annulée -avec son pendant sur Kaliningrad-, si j'ai la moindre difficulté dans l'obtention des visas et/ou la réservation du logement. Si tel devait être le cas, je traverserais alors la Baltique comme je l'ai déjà fait en 2006, d'Helsinki à Tallinn, tout simplement. Ce serait un tout petit peu plus court, ce serait avec beaucoup de regret.

Ah, oui, un dernier mot sur le sujet. Si les formalités administratives et logistiques avec la Russie étaient plus simples -pas de terrains de camping, obligation de faire "tamponner" un point de passage, prix élevés des hôtels normaux, police corrompue (nombreux récits de voyageurs motards), et j'en passe-, je vous certifie que Moscou, sa capitale, aurait évidemment été au programme de ce voyage. Car, et je pense que vous le savez bien, ce n'est pas une petite rallonge de 2.000 kilomètres qui m'aurait inquiété -en dehors de l'aspect financier. J'aurais donc intégré -j'y ai pensé- le circuit Saint-Pétersbourg - Vologda - Yaroslav sur la Volga - Moscou - Pskov - Narva (2.102 km), et forcément, au minimum, une semaine complète de plus.

Saint-Petersbourg en Russie (douzième pays) le jour de l'été, 21 juin, en voilà d'un programme "comme il est beau". Nous traverserons donc la rivière Vuoksi à Kamennogorsk pour descendre plein sud sur les rives du golfe de Finlande, à Vyborg. Pour ceux d'entre vous qui veulent avoir une vision géographique plus globale, nous serons ici sur l'isthme de Carélie. Puis nous longerons le golfe jusqu'à Saint-Pétersbourg, implantée au fond du golfe, et dans laquelle nous nous octroierons une journée de pause. C'est le minimum syndical pour avoir un aperçu sur cette ville splendide qui, par son ensemble architectural unique, est considérée comme une des plus belles villes d'Europe, et fut pendant deux siècle la capitale de l'empire de Russie.

Retour vers l'ouest, en longeant à nouveau le golfe de Finlande, mais sur l'autre rive, via Lomonosovsky Rayon et Sosnovy Bor, pour entrer dans notre douxième pays, l'Estonie, et rejoindre sa capitale, Tallinn, encore une ville superbe, après un passage dans le Lahemaa National Park. Tallinn, étape 81, 84ème jour de voyage, kilomètre 29.623. Quoi ? Déjà ? Eh oui, les amis, on roule, on roule.... Alors, vous l'avez deviné : entretien de mon fidèle destrier, révision des 70.000 km de son moteur, 24 heures de pause obligatoire, et donc le temps de faire quelques photos du bel ensemble architectural de Tallinn.

Et c'est reparti. Nous ne sommes pas là pour bailler aux corneilles, hein ! Y'a du boulot, y'a du monde sur la ligne, on nous suit, on nous espionne...
Alors, les Pays Baltes, ce sont trois petits pays au relief inexistant, que j'ai traversés en 2006 en scooter. Ce que j'aime, dans ces pays, c'est ce parfum d'autrefois, cette impression de changer d'époque. Mais attention, ne nous y trompons pas, le monde change vite, très vite, trop vite. On va les parcourir en zigzag. De toute façon, pas vraiment le choix, leurs capitales faisant partie des cibles sont situées à l'opposé géographique les unes des autres. Donc, un tour sur les rives du grand lac Peipus -moitié russe, moitié Estonie-, traversée de Tartu, Polva, Voru, incursion près de la frontière avec la Russie.

Et ce sera l'entrée dans notre treizième Etat, la Lettonie, que nous traversons entièrement d'est en ouest via le Pacr National de la Gauja avant d'atteindre sa capitale Riga, qui est aussi capitale de la culture cette année. Un souvenir pour moi : la carte mémoire de mon appareil-photo m'avait lâché à Riga en 2006, et je n'avais pu récupérer aucune photo : bonne occasion pour en refaire. Retour vers l'est en suivant les méandres du Daugava, un grand fleuve de 1020 km venant de Russie (un canal le relie à la Bérézina...) et se jetant dans le golfe de Riga. Virage à 90° à Rezekne, visite du Parc National de Razna, traversée de Daugavpils située au bord de la Biélorussie et...

de la Lituanie, notre quatorzième pays, dans lequel nous entrons. Après le Parc Régional du Labanoro, ce sera Vilnius, capitale de la Lituanie, qui nous ouvrira les portes de son beau centre historique. Poursuivons plus au sud en roulant au coeur du Parc National de la Dzukija situé à la frontière de la Biélorussie avant de faire une brève incursion en Pologne (quinzième pays) jusqu'à Gizyck, capitale des Grands Lacs de Mazurie, via Ketrzyn. Ce nom ne vous dit sans doute rien ? Avant 1945, nous étions ici en terre allemande, la Prusse Orientale. Et si je vous dis "la tanière du loup" (Wolfschanze), c'est mieux ? Quatier général d'Hitler, il a échappé ici au fameux attentat du 20 juillet 1944. Nous ferons une petite halte. La région est bloquée au nord par la frontière de Kaliningrad, cette enclave russe que nous allons franchir par le nord et qu'il nous faut ici contourner. Retour donc en Lituanie, arrêt souvenir à la colline des croix près de Siaulai au centre du pays, avant de bifurquer plein ouest sur Klaipeda, au bord de la Baltique, pour passer et longer la totalité de l'Isthme de Courlande, cordon dunaire d'une centaine de kilomètres que se partagent la Lituanie et la Russie (via l'oblast de Kaliningrad). Nous sommes le 1er juillet....

Après Kaliningrad (attention, même remarque que pour la Russie : si je n'obtiens pas le visa, je contournerai cette enclave russe), nous retrouvons la Pologne. Avant de traverser Gdansk (anciennement Dantzig), chargée d'histoire, un petit aller-retour sur la presqu'île de la Vistule, autre cordon dunaire semblable à celui de Courlande au nord. Et juste après, encore une balade sur un autre cordon dunaire, la presqu'île de Hel, dans la voïvodie de Poméranie, et son parc naturel Nadmorski. J'ai toujours du mal à résister aux appels maritimes, lorsque je longe une mer... c'est pourquoi nous irons également voir les dunes mouvantes du Parc National Slowinski avant de quitter définitivement les rives de la Mer Baltique, et d'entamer notre visite de l'Europe Centrale. Ce sera le 3 juillet -trois mois déjà, mine de rien-, notre étape 90, au 94ème jour du voyage, et après 32.916 km de bonheur.


Depuis le 06/06/2005 Visites:919761 Aujourd'hui :436 Maintenant:13 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)