Europa 2014 : l'Europe Centrale

Europa 2014 - Du 4 juillet au 23 juillet - 6.955 km - 19 étapes
Pologne-All.-Slovaquie-Rép.Tchèque-Autriche-Hongrie-Roumanie

Je disais donc... quitter définitivement les rives de la Mer Baltique, et entamer notre visite de l'Europe Centrale.

Du coup, direction le sud-est, dans une région sans relief, mais aux nombreuses cités médiévales telles que Poznan, Gniezno, Mogilno, Inowroclaw. Notre route passe par le sinistre camp d'extermination nazi de Chelmno, puis par Lodz, avant d'atteindre Varsovie, capitale de la Pologne. Un crochet au nord-est de Varsovie s'impose pour aller se recueillir sur le lieu du terrible camp d'extremination nazi de Treblinka. Poursuivons vers le sud-est jusqu'à la frontière biélorusse, plus précisément à Wlodawa, en passant par Kazimierz Dolny -une des plus belles villes médiévales de Pologne- située sur les bords de la Vistule juste au sud de Polawy, et Lublin. C'est là, à deux pas de la Biélorussie, qui forme une enclave dans le territoire ukrainien, que se trouve un autre camp d'extermination nazi, Sobidor, perdu au fond des forêts : un nouvel arrêt s'impose. Restons côté polonais, et poursuivons plein sud, parallèlement à l'Ukraine. Lentement, un petit relief commence à se faire sentir. Nous traversons Chelm, la belle ville de Zamosc, Tomaszow Lubelski, avant de nous retrouver devant un nouveau camp d'extermination, celui de Belzec.

Jaroslaw, également appelée la perle des Basses-Carpates, marque le retour de la montagne, et de mes paysages préférés. Vous l'avez compris, nous voici dans le massif des Carpates. Enfonçons-nous jusqu'à l'extrême sud-est de la Pologne entre Ukraine et Slovaquie, dans le Parc National Bieszczady (oups!). Ah, le retour des virages, la joie du motard, après des milliers de kilomètres au milieu de terres dépourvues de tout relief. Nous allons suivre grossièrement les frontières sur un axe orienté sud-est nord-ouest, afin de rester au plus près des zones montagneuses, ce qui correspond au massif des Carpates, puis à celui des Sudètes, pour se terminer dans celui des Monts Métallifères. Pour suivre ce plan, nous allons alterner entre Pologne, Slovaquie et République Tchèque pour finir à Dresde en Allemagne.

On quitte la Pologne par Vyšný Komárnik pour effectuer une boucle dans les montagnes de Slovaquie (notre seizième pays) après avoir longé les montagnes côté polonais via Zagorz. Cette incursion dans les terres slovaques passe par la visite de la magnifique Košice (capitale européenne de la Culture en 2013 avec Marseille), à deux pas de la Hongrie, avant de remonter en Pologne jusqu'à Nowy Saqz à travers les Monts Métallifères slovaques, pour revenir en Slovaquie via le Parc National Pieniny côté polonais, suivi d'un nouveau retour en Pologne à Zakopane, au pied des Tatras, visitées en 2006 lors de mon périple en scooter. Une dernière petite excursion en Slovaquie autour du lac Orava avant d'aller voir Cracovie et son immense patrimoine architectural. Un autre lieu tristement célèbre se trouve là, sur notre route vers l'ouest : le plus grand camp dextermination du Troisième Reich, Auschwitz, où une nouvelle halte s'impose. De la Silésie polonaise à la Silésie tchèque par Zywiec, Ostrava, Jesenik (au coeur du massif des Sudètes appelé Hruby Jesenik), on arrive dans le parc national des Monts Tabulaires en Pologne dont on fait le tour avant de faire un crochet spécial vers la belle Wroclaw. Ce n'est qu'un aparté, retour au sud-ouest dans le Parc National Karkonosze dans les Monts des Géants (toujours dans les Sudètes), avec une petit boucle autour de Jelenia Gora (étape 100, pour vous situer sur la petite carte -prenez une loupe...) avant de pousser vers l'ouest jusqu'à Dresde, Saxe, Allemagne, en suivant les méandres de l'Elbe, via Decin, Bohème, République Tchèque. Nous venons de pénétrer dans dix-septième Etat de notre grand périple.

Nous sommes ici, à Bad Schandau, dans le Parc National de la Suisse Saxonne, et le massif montagneux Elbsandsteindebirge. Oups. Suivons la vallée de l'Elbe dans les Monts Métallifères jusqu'à Prague, capitale de la République Tchèque -voir ici), via Duba. Un dernier contour vers l'Ouest par Pilsen (les bières "Pils") jusqu'en Bavière, Allemagne, dans la forêt du Haut-Palatinat et la forêt de Bohême que se partagent les deux pays. C'est là, près de Schönsee, que se termine la boucle autour de l'Europe Centrale, pour sa partie ouest. Amorçons le mouvement tournant de retour vers l'est en suivant maintenant un axe sud-est vers Passau, toujours en Bavière, et où nous retrouvons le beau Danube... -bleu ?.- après avoir traversé la belle forêt de Bavière dans le Parc National de même nom. Un petit crochet jusqu'à Braunau am Inn, sur la ligne de frontière, mais côté autrichien, pour voir la maison dans laquelle Hitler a vu le jour, et devant laquelle a été érigé un monument contre la guerre et le fascisme. Je tiens à y passer, car c'est le thème de ce voyage, le bonheur de vivre dans une Europe en paix, et l'envie forte de soutenir ce mouvement d'union des peuples de l'Europe, sans pour autant leur ôter leur patrimoine historique et culturel. C'est également la raison pour laquelle je tiens à m'arrêter devant les sinistres lieux où notre Europe a basculé dans l'horreur, et afin de pouvoir savourer, par contraste, le bonheur actuel dans lequel nous vivons, malgré les crises.

Nous voici donc en Autriche, le dix-huitième pays que nous visitons. Après la superbe Linz, nous sommes de nouveau confrontés à l'ignoble, le camp de concentration de Mauthausen. Nous entrons ensuite dans la vallée du Wachau, entre Melk et Krems an der Donau (Danube), ajoutée en 2000 au patrimoine mondial de l'Unesco. Quelle merveille. Puis, en moins de 300 km, Vienne -capitale de l'Autriche-, Bratislava -capitale de la Slovaquie, la seule que je ne connaisse pas- et Budapest -capitale de la Hongrie (et en passant, notre dix-neuvième pays). Pour moi, Vienne et Budapest, mes deux capitales préférées à ce jour. Si vous voulez les visiter dès maintenant, c'est ici et ). Ce voyage me fera peut-être changer d'avis.

Après une superbe virée dans le Parc National hongrois de Bükk, à deux pas au sud de Kosice en Slovaquie -que nous avons visitée voici quelques jours-, nous entrons en Roumanie (décidément, ça y va, là, c'est sans arrêt.... qui est donc notre vingtième pays), pour faire halte près de la frontière à Satu Mare. C'est le 20 juillet. Etape 107, et 111ème jour de voyage. Kilomètre 39.172.... Pratiquement à mi-parcours, c'est aussi l'heure de procéder à un nouvel entretien pour le canasson. Avec peut-être un changement de pneus, de plaquettes de frein, de chaine (?)... Bref, avec près de 80.000 km au compteur, il faudra la bichonner, la petite, car elle a encore du taf.

Et on attaque très fort cette deuxième partie : entrée dans le massif des Carpates Orientales pour visiter les Maramures, près de la frontière avec l'Ukraine, avec ses antiques églises en bois, ses beaux villages, ses belles vallées... Traversée de Viseu de Sus, du Parc National des Monts Rodnei, passage du col de Prislop pour entrer en Bucovine. La région possède de nombreux monastères aux fresques prestigieuses extrêmement bien conservées. Nous irons donc faire des incursions au fond des vallées du nord vers les monastères de Moldovita, Putna, Sucevita... avant de reprendre la route vers le sud. Nous ferons étape (la 109ème) à Gura Humorului, le 23 juillet, au terme du 114ème jour de notre balade, en rêvant de tout ce que nous venons de voir, en rêvant de tout ce qu'il nous reste encore à voir...


Depuis le 06/06/2005 Visites:851460 Aujourd'hui :264 Maintenant:14 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)