Europa 2014 Présentation

Europa 2014

C'est en 2003 que commence ma "carrière" de motard, en utilisant mon permis... voiture. J'avais alors 49 ans. Jolly Jumper, c'est le nom de ma première monture, un scooter x9 125 cm3, cyclindrée maximum oblige ! Avec lui, ce fut la confirmation de mon goût irraisonné pour la route. Après un essai d'une semaine dans les cols pyrénéens en 2003, ce fut le tour complet de la péninsule ibérique en 2004 (27 jours, 7.000 bornes, 4.000 photos).

Au retour, une seule envie : repartir ! Ce qui se réalisa en 2006, avec une belle boucle au Cap Nord, 57 jours, 15.500 km et... 15.000 photos, toujours avec mon petit Jolly Jumper. L'envie de chevaucher une monture plus puissante me fit passer le permis en 2007. C'est au guidon de Pégase, un scooter Suzuki Burgman 650 plus tard, que j'ai été frappé de plein fouet par un étrange virus appelé "trail". Une excellente doctoresse m'apporta une guérison miraculeuse : Akitsu, la jolie Transalp, avec laquelle je suis parti à l'assaut de l'Islande en 2008, via Irlande et Ecosse, retour par la Norvège. Bilan : 157 jours, 20.000 km, 44.000 photos...

Pris dans la terrifiante tourmente de notre société, la maladie "ToujoursPlus" m'a conduit à changer une nouvelle fois de destrier : Vanadis, fameuse Béhème du baroudeur, la R 1150 GS. Je pars à son guidon en 2010 pour une belle virée dans l'Europe des Balkans jusqu'au coeur de la Turquie, en Cappadoce : 160 jours, 23.500 km, 20.000 photos...

Pouce ! Vanadis, pourtant si belle, m'aura fait abandonner la moto ! Quoi ? Eh oui, trop lourde pour mes petits bras de petit vieux, je me suis dit : "c'est bon maintenant, mec, t'as fait le tour de la moto, passe à autre chose...".

Sacrilège ? Oui. Et non. Car le virus était toujours là. Et fin 2012, c'est reparti. Serparti, ma nouvelle jument, est beaucoup plus fine et svelte, beaucoup plus lente et légère, beaucoup moins gourmande aussi : une belle et jeune chamelle, de son vrai -et horrible- nom Yamaha YBR 250. Là, je suis comblé : 154 kgs seulement avec ses 19 litres dans le ventre, impossible de dépasser les 3,25 litres aux 100 km, je suis comblé. Une petite virée en Espagne plus tard (mai 2013, 8.000 bornes et 5 semaines), elle m'a prouvé sa bravoure et sa fidélité : pas un hoquet, pas une plainte, que des sourires.

Adoptée !

Vous devinez la suite. Un vieux projet revient envahir les brumes de mon cerveau et, après des semaines passées le nez dans les atlas, tout s'éclaircit. Mais c'est bien sûr, je vais faire un tour complet de l'Europe. 2014, c'est l'année idéale : celle de mes 60 balais, et celle des Elections Européennes.

Un beau défi.

Quelques chiffres pour avoir une idée de sa démesure : 75.000 km, 42 pays et leurs capitales, 220 jours, et le tout pimenté par le choix de la petite Serparti comme monture. Je n'ai choisi que les routes secondaires, voire même tertiaires : c'est un voyage pour les paysages, pour la route au sens le plus noble du terme, celle qui vous mène au plus profond de la nature, celle qui vous fait pleurer de bonheur, celle qui vous force à l'arrêt tant elle vous plonge au coeur du Grand Beau.

Départ de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Vendée, le 1er avril.

Direction Paris, Belgique avec Bruxelles, les îles britanniques (Angleterre, Ecosse, les deux Irlande, retour via Pays de Galles et Cornouailles), Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg, descente au sud de l'Allemagne, remontée vers la Baltique (Berlin), puis Danemark, Suède, Norvège juqu'au Cap Nord. Retour par la Finlande, petit crochet en Russie jusqu'à Saint-Pétersbourg, les Etats baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), l'enclave russe de Kaliningrad, Pologne, Slovaquie, République Tchèque, Vienne, Hongrie, Roumanie, Moldavie, delta du Danube, Serbie, Kosovo, Ancienne République de Macédoine, Bulgarie, Turquie d'Europe (Istanbul), Bulgarie à nouveau, Grèce, Albanie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Slovénie, Autriche, Liechstenstein, Venise, Italie, République de Saint-Marin, Rome, Vatican, Sicile, Sardaigne, Corse, Italie à nouveau, Suisse, France (descente des Alpes), Monaco, Andorre, Espagne jusqu'à Gibraltar, Portugal.... et France, retour à la case départ, Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Voilà, la boucle sera bouclée dans cet ordre.
Le printemps, l'été, et l'automne seront nécessaires pour en venir à bout, sans baguenauder.

Et le tout en solo, et en camping.

 

Le camping, pour des raisons évidentes d'économie, mais pas que ! En effet, lieu idéal pour partager joies et "tuyaux", c'est bien souvent au camping que j'ai fait mes plus belles rencontres avec d'autres voyageurs venus des quatres coins d'Europe.

Serparti, devant les marais du jaunay, sur les terres de Givrand, en Vendée.

Le seul "hic" : malgré le choix d'une petite bécane, des campings et du voyage en solo, distance et durée coûtent cher. 75.000 bornes, c'est ce que fait normalement une moto en... six ans ! Alors forcément, en sept mois, c'est concentrer le coût des entretiens de façon exponentielle, sans compter les quelques 2.600 litres (oups !) d'essence, et les 220 nuitées. Pour la première fois, j'ai besoin de partenaires financiers. Les "gros" demeurant totalement sourds à mes appels (Yamaha, entre beaucoup d'autres... Pas même une réponse aux courriers envoyés...), j'ai décidé de faire appel aux voyageurs eux-mêmes.

Comme j'offre tous mes road-books, récits, cartes et photos depuis une dizaine d'années sur mon site Internet, je me suis dit que je pouvais leur participation à tous les amis de la route et du voyage. C'est ainsi que j'ai lancé une souscription, en cours actuellement, et je remercie d'ores et déjà ceux qui se sont joints à moi pour cette aventure. Bien entendu, j'offre de nombreux cadeaux, et pas "bidons" du tout, à tous les participants, dont surtout, les compte-rendus quotidiens pendant 220 jours de rêve et de voyage. Tout est détaillé sur le site.

Si vous voulez en savoir plus, allez lire la présentation. Si vous souhaitez participer à cette aventure, allez vous inscrire sur le livre d'or et rejoindre le groupe qui s'est formé et qui partira en ma compagnie le 1er avril. Vous savez ce qu'on dit : plus on est de fous, plus on s'amuse !

Ce qui nous attend :

Des Alpes aux Carpates, des Grampians aux Pyrénées, de la Sierra Nevada aux Rhodopes, du Cap Nord à Gibraltar, de Paris à Istanbul, de l'Etna au Mont Blanc, de l'Hardangervidda au lac Léman, des Tatras aux Vosges, de l'Ecosse à l'Andalousie, de la Laponie à la Sicile, de Londres à Saint-Pétersbourg, du Ben Nevis au Mont Olympe, de la Loire au Tage, du Rhin au Danube, de Rome à Berlin, de Waterloo à Trafalgar, de Madrid à Helsinki, du Colysée à la Vallée des Temples, du Vatican à Andorre, de Monaco au Luxembourg, d'Athènes à Stockholm, de la Sardaigne à la Corse, des plages du Portugal à celles de la Mer Noire, de la Camargue à la Poméranie, des Highlands à la Moldavie, de la Forêt Noire à la Forêt de Bohème, de la Mer Méditarranée à la Mer de Barents, de la Cordillère Cantabrique aux Monts Métallifères, d'Amsterdam à Venise, de Vienne à Tallinn, de la Manche à la Baltique, des Pennines aux Apennins, de Budapest à Dublin, de l'Atlantique à l'Adriatique, de Varsovie à Copenhague, des Alpes Dinariques aux Alpes Scandinaves, de la Bavière à la Toscane, du Loch Ness au Geirangerfjord, du Tyrol aux Maramures, dans les plus beaux paysages et au coeur des capitales les plus anciennes du vieux continent....

Alors, n'hésitez plus et embarquez...

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:882846 Aujourd'hui :90 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)