Europa 2014 : synthèse tous voyages

Synthèse des grands voyages effectués

Je présente ici une synthèse que l'on peut sans doute retrouver en fouillant un peu sur le site. Je voulais tout regrouper ici, afin de montrer sur une seule page mon expérience sur ce type de voyages autodidactes. Le but est seulement d'apporter des éléments de décision à d'éventuels sponsors pour ce voyage Europa 2014 que je suis en train de préparer, puisque, comme vous le savez désormais, je ne puis l'entreprendre, financièrement parlant, par mes propres moyens.

A partir du moment où l'on sollicite un partenariat, le ou les partenaires se doivent de savoir où ils vont mettre les pieds -heu, en fait, leur argent. Chacun poursuivra un objectif particulier dans cette aventure, mais la règle primordiale, c'est la confiance. Comment voulez-vous que quelqu'un investisse de l'argent sur ce que vous allez faire, sans savoir si vous en êtes capable !

Dont acte !

Comme vous pouvez le voir, je suis capable de rouler pendant de nombreuses semaines sans jamais m'en lasser. Vous verrez, au fur et à mesure de cette étude, que mes projets et réalisations de voyages se sont étoffés au fil des années, l'expérience me permettant d'envisager plus grand à l'issue des voyages précédents. Un virage s'est opéré après le voyage de 2010 en moto en Turquie. Je croyais en avoir terminé avec ce type de véhicule : que nenni ! Après une analyse sérieuse de ce revirement, je sais maintenant que seul l'embonpoint de ma bécane du moment, que pourtant j'adorais -la belle BMW R 1150 GS- m'avait fait abandonner la moto. Mais le ver était dans le fruit, et après deux années passées à voyager en "Kangoo", la moto est revenue.

Dernière remarque. J'ai fait pas mal de petits voyages (de 10 à 30 jours) en camping-car en France pendant ces dix dernières années, ainsi que de nombreuses balades en moto de quelques jours, qui n'ont pas leur place ici. Si toutefois ça devait vous intéresser, vous en trouverez quelques récits et photos ailleurs sur le site.

Sur cette carte, je vous ai représenté les plus grands voyages réalisés ces dernières années en Europe. Les multiples traversées de France de ci de là n'ont pas été ajoutées, la carte n'aurait plus été lisible. Les caractéristiques communes de tous ces trajets sont les suivantes :

- J'ai toujours préparé seul mes itinéraires, au moyen d'atlas, de cartes routières, et d'Internet bien entendu (en m'inspirant également des routes publiées par d'autres internautes).
- Ce sont des trajets réalisés avec mes propres véhicules, en partant de chez moi. C'est d'ailleurs la façon de voyager que je préfère, dans laquelle je suis seul maître à bord. J'entends par là que je ne dépends pas d'entreprises humaines pour atteindre mes objectifs. Pas de réservation, pas de dates à respecter, je suis libre comme l'air. Le seul cas vraiment dérangeant a été celui de l'Islande, puisqu'il m'avait bien fallu voyager en tenant compte des dates des bateaux que j'avais été obligé de réserver. C'est la raison qui tempère mon envie d'y retourner, tant ça me contrarie !
- Il y a un seul grand voyage en camping-car : le bleu ciel, Angleterre-Ecosse (2004)
- Il y a trois voyages avec ma Kangoo : le violet foncé en France (2011), le tracé bleu très clair, en France aussi (2011), et le tracé vert-ombré essentiellement en Norvège, un bout de Suède et le Danemark (2012).
- Tous les autres étaient donc en moto, dont deux d'entre eux avec un scooter 125 cm3 : le tour de la péninsule ibérique en bleu clair (avec coupures pour cause de traces incomplètes) en 2004, et le rose fuschia (Norvège, Finlande et retour par les pays baltes et Europe Centrale) en 2006.
- La GB et l'Islande ont été faites en Transalp 650 en 2008. Balkans et Turquie en BMW GS 1150 en 2010. L'Espagne en 2013 avec ma petite Yamaha YBR 250, qui pourrait bien "se taper" Europa 2014. Il y a en marron foncé, à peine visible, la virée des cols alpins : c'était en Transalp en 2009.

Maintenant, la même carte, en y collant Europa 2014, tel que je le prévois. Ce qui vous permet de constater que, comme je le disais, j'ai cherché des routes différentes, tout en conservant une revisite de l'exceptionnel ainsi qu'une revisite des endroits sauvages ayant peu de routes (l'Ecosse, la Scandinavie), donc par obligation. Bien sûr, là ou vous ne voyez pas de traces, ce sont les régions les plus planes, celles qui m'intéressent moins. Et là où il y a le plus de traces, là se trouvent les massifs montagneux, ce n'est pas un hasard. Bien sûr, ce sont les zones montagneuses les plus proches de la France qui sont les plus "gribouillées" : si je leur collais toutes les traces qui les concernent, ces zones seraient complètement recouvertes (Pyrénées, Alpes et Massif Central, forcément).


Depuis le 06/06/2005 Visites:892822 Aujourd'hui :103 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)