F2011_017

Jour 017 - Vendredi 22 juillet 2011 - 101 km - 188 photos (1.357 km - 2.232 photos)
De La Chapelle-en-Vercors à Vassieux-en-Vercors (Drôme)

Il a encore plu cette nuit, et il ne fait pas plus chaud que ça lorsque je m'extirpe de ma cage métallique !

Mais comme c'est beau, avec les nuages qui s'effilochent encore sur les sommets : la vue -au zoom- depuis la fenêtre de ma chambre !

Il est à peine 9 heures lorsque je prends mon envol matinal. Un gros nuage s'accorche sur les flancs du Serre-Plume (1573 m).

D199, passage du col de Carri (1202m) entre le Serre Plume susnommé et la Sacha (1361m).
Dans la descente, je pénètre dans la Forêt Syndicale du Mandement de Saint-Nazaire !

Plus bas, je prends une mini route qui serpente sur les flancs de la Montagne de l'Echarasson. Le brouillard se densifie.
Je coupe le moteur au col de l'Echarasson (1146m) et reprends la lecture de mon bouquin pendant une demi-heure ! Vous comprenez pourquoi !

Le soleil réapparaît, je ferme mon livre et relance Mygoo. Pour finalement déboucher sur la D76 près du col Gaudissart, et atteindre ce joli panorama. J'ai bien fait d'attendre, car dans le brouillard, je ne l'aurais certes pas vu ! Il s'agit d'un très joli "spot" sur la plaine du pays de Royans, depuis lequel on voit très nettement les petites villes de Saint-Jean-en-Royans, Saint-Thomas-en-Royans et Saint-Laurent-en-Royans.

Je profite de Saint-Jean-en-Royans pour aller refaire le plein de mon garde-manger quasiment vide. Puis je prends la D70 vers le sud-ouest, laquelle remonte la combe située au pied de la montagne de Lépinet. Vous me suivez toujours ? Ici, juste après le hameau de Tamée.

C'est ici, juste un peu plus loin, que je prends la pause restauration, au-dessus des gorges du Léoncel que je vais remonter.

Jolie maison, seule habitation dans les gorges.

Au bout de la route, je me retrouve à Léoncel. Vous vous rappelez ? La petite abbaye...

Il ne me reste plus qu'à faire demi-tour. Ben oui, ici, dans le Vercors, les routes ne franchissent pas les crêtes, mais les contournent par les combes. Elles passent d'une combe à l'autre par les colsRegardez la carte pour mieux comprendre, car il est vrai que ce n'est pas très simple. Ici, vous voyez donc toujours la D70 qui va s'enfoncer entre les montagnes en suivant le cours du Léoncel.

Retour à Saint-Jean-en-Royans. Afin de contourner la petite ville, je prends des petites routes attaquant les flancs de la montagne, et traversant les minuscules hameaux ou fermes disséminés à la périphérie. Ici, aux Flandaines, cette reproduction d'une icône orthodoxe; en fait, il y a là la reproduction en miniature d'églises de différents types (je vois une église norvégienne, entre autres), et j'aperçois des gens en train de suivre un atelier. Il n'y a aucun moyen de stationner, la route faisant la largeur de Mygoo.... Je poursuis donc mon chemin.

Juste un peu plus loin, pour vous donner une idée des routes empruntées. Un vrai bonheur.

Et je me retrouve sur la même D76 par laquelle je suis arrivé ce matin, avec le même panorama sur la plaine...

Cette fois, je passe par le col Gaudissart. En face, les crêtes du Serre Châtelard.
Ici, peu après le col, vue plongeante sur la D239 menant au fond de la combe Laval et le hameau du même nom : Laval.

Je fais halte ici, car je veux aller à pied sous les tunnels creusés dans la roche pour "faire la route", et que l'on aperçoit sur cette photo.

La même en panorama : en bas, c'est Laval à 390 m. La route est ici à 907 m : une plongée vertigineuse de plus de 500 mètres !

Pour vous donner une idée : c'est extrêmement impressionnant. En voiture, on passe sans inquiétude, surtout dans ce sens : il suffit de se coller à la paroi. Mais cheminer, à pied, au bord du muret, s'avère être particulièrement angoissant.

Le haut du muret se trouve à peine au niveau du genou... Oseriez-vous vous pencher, sachant que rien ne vous retient ? En regardant bien, vous pouvez voir Mygoo qui, dans sa grande sagesse, a préféré regarder... de loin ! Au loin, la plaine du pays de Royans.

Un nouvel excellent "spot-suicide", que je peux recommander sans trop de risque de plantage. Le succès est quasiment garanti.

Plus loin, la route, construite à la fin du XIXème siècle, poursuit son chemin sous la roche.

J'ose diriger l'appareil photo vers le fond de la combe : on aperçoit le hameau de Laval.

C'était génial, j'ai humé le grand frisson, et je retourne vers Mygoo.

Saint-Laurent-en-Royans.

Une petite dernière.
Je discute avec des touristes de la Vienne en remontant dans Mygoo, et je leur conseille d'aller voir à pied comme je viens de le faire.

Les stationnements en voiture sont très rares. Ici, peu avant le tunnel des Moines, une petite vue arrière sur la route.

Cette fois, c'est une vue arrière de la Combe Laval depuis le tunnel des Moines. J'y retrouve les touristes de Vienne qui arrivent. En descendant de leur voiture, ils viennent me dire que c'était fantastique, et me remercient pour le tuyau. Il y a là aussi des Hollandais avec un vieux fourgon Volkswagen aménagé. Je dois dire que c'est la nationalité étrangère la plus représentée ici dans le Vercors : je l'estime à 80 % au moins, le reste étant essentiellement composé de Belges. Très peu d'Anglais, pratiquement pas d'Allemands. Mon ami Claude me disait que les Allemands ne se sentent pas très à l'aise pour visiter le Vercors, en raison des massacres perpétrés par leurs ancêtres. Peut-être.

Vue plongeante sur les rochers de Laval en forme mille-feuilles.

Au bout de la combe se trouve ce joli parking très bien situé, et offrant...

Une vue merveilleuse sur la combe Laval.

Je retrouve la D199 empruntée ce matin, mais avec beaucoup plus de soleil. Ici juste après le col de Carri (1202m), en pleine descente.

Au même endroit, au bord de la route, une autre vie vit, silencieuse, en parallèle de la nôtre.

Une jolie vue au lieu-dit "Pot de l'Ours", peu avant les derniers lacets vers la D175 conduisant à La Chapelle-en-Vercors, d'où je suis parti ce matin.

Paysage au même endroit.

Idem, au zoom, permettant de mieux voir la deuxième chaine montagneuse.

Beaucoup de motards sont aujourd'hui sur la route. Je les envie un peu.

Sur la D178, au lieu de prendre vers La Chapelle-en-Vercors, je tourne à droite vers Vassieux-en-Vercors. C'est la même route empruntée hier soir, mais dans l'autre sens. Ici, au niveau du col de Proncel (1100m).

Un peu plus loin, peu avant La Mure.

Peu avant Vassieux et la nécropole de la Résistance, un coup d'oeil sur les montagnes environnantes entourant le plateau.

Et voici mon hôtel à Vassieux. Je vais d'abord sur la place du village, où je récupère le spot-WiFi reçu avant-hier dans le petit restaurant. Puis je rejoint mon emplacement. Curieusement, je me retrouve à côté des hollandais croisé au tunnel des Moines tout-à-l'heure (on voit leur fourgon à gauche).

J'ai juste le temps de manger dehors dans ma chaise à l'arrière de Mygoo lorsqu'arrivent les premières gouttes, larges et froides, accompagnées d'un méchant vent. Je plie bagages, rentre dans ma chambre et ferme les écoutilles. J'ai bien fait ! Ce sont des trombes d'eau qui vont finalement s'abattre sur le site, presque sans discontinuer. Il va pleuvoir violemment toute la nuit. Cest bruyant, mais ça ne m'empêchera aucunement de dormir !

Page précédente: F2011_016
Page suivante: F2011_018


Depuis le 06/06/2005 Visites:882846 Aujourd'hui :90 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)