F2011_021

Jour 021 - Mardi 26 juillet 2011 - 58 km - 327 photos (1.624 km - 3.035 photos)
Du Cirque d'Archiane à Clelles (Drôme - Isère)

Des montagnes aux formes extravagantes, c'est le sud-est du Vercors.

Il n'est pas loin de 11 heures lorsque je quitte ce joli bivouac. De nombreuses voitures de promeneurs sont arrivées alors que je dormais encore.
Rien ne m'a dérangé !

Pas même la personne venue mettre ce papier sous mon pare-brise. Même ici, perdu au fonds de la nature ! Mauvais souvenirs...

Un dernier coup d'oeil arrière sur ce fabuleux site qu'est le Cirque d'Archiane, que je vous recommande chaudement.

Je retrouve la D120 et roule vers le nord, à travers la forêt domaniale du Sapet. En face, l'horizon est occupé par le Rocher de Combau (1593m).

Après Les Nonnières (en bas à droite, dans la vallée), je quitte la 120 pour la D515. Ici, juste au-dessus de Benevise.

Du même endroit, un zoom sur le hameau des Nonnières.

Et, au loin, la Tête de Praorzel et la Crête de Grande Leirie, vers le col de Menée : ce sera pour cet après-midi.

En attendant, je vais passer au pied du Rocher de Combau.

Et un zoom sur sa curieuse façade sud, vue depuis le sud-ouest.

Je suis tout simplement émerveillé par cette formidable forteresse.

Vers le nord-est, on voit nettement la D120 que je reprendrai tout-à-l'heure.

Mais en attendant, face à moi, la D515, qui passe entre la Grande Pigne (à gauche) et le Combau (à droite).

La route traverse même l'immense coulée de pierres dévallant les pentes raides de la Grande Pigne (1659m).

J'éprouve une certaine angoisse en prenant cette photo au milieu de ce terrible pierrier, mais je suis en même temps fasciné !

Les sommets de la Grande Pigne sont totalement déchiquetés.

Et de l'autre côté, le Combau semble me narguer.

Château pour moi totalement imprenable, il est d'une très grande beauté.

La proue de cet immense navire est d'une hauteur vertigineuse.

Je suis maintenant face à lui, regard tourné vers l'est.

Et je regarde presque religieusement ses fabuleuses murailles.

Je pénètre maintenant dans la vallée du... Combau, forcément. Et c'est évidemment le Combau qui coule au pied de la monstrueuse muraille.

Au loin, vers le sud, je vois maintenant distinctement la petite route que je viens d'emprunter, au pied de la muraille de la Grande Pigne.
D'ici, on a une vue superbe sur les immenses pierriers traversés par la petite route.

Un petit coup de zoom pour mieux vous montrer.

Devant moi, la face nord du Combau. Quelques détails de cette belle paroi sur les photos suivantes.





Et en vue normale, tel que je découvre cette belle vallée.

Ensuite, le paysage change totalement...

Les alpages, en haut de la vallée. De la fumée s'échappe des cheminées : il fait toujours froid, ici !

La D515 dans toute sa beauté, peu avant sa fin. Car c'est un cul-de-sac, en haut, à 1456 mètres.

Retour vers la D120.

Une ferme abandonnée, dans la haute vallée du Combau. La vie se retire de ces lieux autrefois occupés.

Où je repasse au pied de la muraille nord du Combau.

Puis une nouvelle vue dur la muraille de la Grande Pigne, le Combau à gauche, cette fois.

Au pied du Combau, d'ailleurs, un coup d'oeil sur les morceaux déjà tombés depuis les murailles du château naturel.

Une vue meilleure sur les sommets de la Grande Pigne.

Et une nouvelle vue sur la grande coulée grise qui m'émerveille et me fascine à nouveau.

Cette photo pour vous donner une idée de la pente, et de la masse qui déboule ! Je ne traîne pas ici.

Je me retourne pour une dernière vue sur le Combeau. Ce rocher m'a ébloui. Allez-y voir de vous-mêmes.

En route vers le col de Menée, sur la D120.

Le paysage au pied du col.

Depuis le col de Menée (1457m), zoom vers la chaîne nord du Vercors avec, au premier plan à gauche....

l'incroyable Mont Aiguille (2087 m).

Encore un extrordinaire château-fort du Vercors.

Que les nuages commencent à recouvrir alors que je passe à son pied.

Petite balade dans les rues de Clelles. La jeune fille de l'Office de Tourisme me signale une ferme-camping tout près du centre.

Magnifique. Je vais dormir ici, pour six euros, dans ce cadre majestueux.

La ferme est située sur une hauteur, et se trouve par conséquent entourée de sommets. Ici, vers le sud-est.

Un coup de zoom, toujours vers le sud-est..
Les sommets visibles sont certainement l'axe NE-SO des sommets entre la Tête de Lapras, le Grand Ferrand, la crête des Aiguilles.

Vers l'ouest, le Mont Aiguille et la chaîne sud du Vercors.

Et vers le nord-ouest, toujours le Vercors. Au premier plan, les moutons de la ferme. A l'horizon, le Rocher de Goutaroux (1543m).

Et Mygoo dans les prés...

La douche est bien chaude, et me fait un bien fou.

Ce soir, j'assiste à un orage terrifiant, mais en même temps magnifique.

Voilà un bivouac dont je rêvais. Tout simplement fabuleux.

Page précédente: F2011_020
Page suivante: F2011_022


Depuis le 06/06/2005 Visites:906012 Aujourd'hui :114 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)