F2011_041

Jour 041 - Lundi 15 août 2011 - 51 km - 404 photos (2.956 km - 6.149 photos)
D'Isola2000 à La Bolline (Alpes Maritimes)

Aujourd'hui, ce sera une jolie marche sur la ligne de crêtes entre France et Italie.

Le paysage en arrière du bivouac, au bord de la route -même pas réveillé par une voiture !- se trouve en pleine nature.
Vue vers les sommets. Bon, ok, le parking est un peu sur un couloir de chute de pierres....

Un petit coup de zoom pour mieux imaginer l'environnement.

Le tas de cailloux qui se trouve ici pourrait alimenter la construction d'un paquet de routes...

La route vers le col de la Lombarde. A droite, les pistes de ski défigurant la montagne autour de la Tête de Pélevos, au-dessus d'Isola 2000.

Et c'est parti pour la marche sur la frontière. Remarquez la différence de luminosité avec les photos précédentes !
Au premier plan, le petit lac d'Orgials, déjà montré hier.

Et le sanctuaire de Sainte Anne. Au fait, si vous voulez voir les photos lors de mon passage en moto en 2009, c'est par .
Je le répète pour ceux qui n'écoutent pas: en tapant "Lombarde" dans la zone de recherche en haut à droite, ça marche aussi !

De l'autre côté de la route qui descend à Vinadio -côté italien, la SP255- que l'on devine au premier plan, se trouve le Colle dei Morti, que je traduirais sans trop de risque d'erreur par Col des Morts (?) se trouve à 2477 mètres entre le Mont Aver (2745) et le Mont della Velletta (2750).

Et à nouveau le lac d'Orgials.

La grêle tombée hier n'est pas encore fondue partout ! On dirait même de la neige.

Je pense qu'il s'agit du Mont Aver. Le col dei Morti est à sa droite.

C'est parti pour le chemin des crêtes, qui sont très faciles à atteindre.

En marchant grosso-modo vers l'ouest, la France est à gauche et l'Italie à droite.

Lac d'Orgials (encore !). A gauche, la Testa Gias dei Laghi (2.739m) et, à droite, le Mont Aver (2.745m).

Côté français, en bas : Isola 2000. Les sommets sont, je pense, le Mont St Sauveur (2.711m), la Tête de Pignals et la Tête de Pélevos.

Sur la crête, France à gauche et Italie à droite. On aperçoit la route qui descend à Isola (D97). Isola 2000 est déjà passé à ce niveau.

C'est splendide. Il y a plusieurs chemins à différents niveaux, tous très faciles, même pour les plus petits. C'est pour ça que j'y suis, hé hé....

A partir de maintenant, je vais essayer de la fermer et vous laisser admirer ce que j'ai vu.

Vous noterez que je ne suis pas le seul à marcher, mais il n'y a pas foule non plus !

I pour... Italie et F pour... Je vous laisse deviner ! Et en prime, mes chaussures....

Ah, on le voit mieux d'ici, le Colle dei Morti, à gauche.

Une balade que j'aimerais faire d'ailleurs, un jour, si Dieu (c'est qui, lui ?) me prête vie assez longtemps....

Au pied du col, la route qui descend vers Vinadio; on voit très bien le chemin qui monte à l'assaut du col dans l'immense pierrier.

De mon côté, le chemin est beaucoup plus agréable.

Le Passo di Bravaria, situé au-delà du sanctuaire de Sant'Anna di Vinadio.
Cette immense saignée, comme tranchée à la serpette, se voit de très loin, et est très impressionnante. Le travail de l'érosion me fascine toujours autant !

Tiens justement, on en parlait, le voici, du Santuario Sant'Anna di Vinario ! Il est là, à portée de main, enfin, de pied....

France à gauche.... Italie à...

Les montagnes sont évidemment en Italie. Je suis en France, d'où le "F" de la borne. De l'autre côté, il y a bien sûr un "I".

Zoom sur le superbe plan incliné du Mont Aver.

Bâtisse abandonnée dans la vallée descendant au sanctuaire.

Comme le sentier suit plus ou moins les crêtes, ça monte et ça descend, mais ce n'est pas très méchant.

Côté français, très jolie dépression creusée entre la Cîme de Méné (2477) à gauche et la Cîme des Crosilles (2458) à droite.

Et les magnifiques sommets pointus côté italien.

Côté français à nouveau; on aperçoit en bas la D97 qui descend vers Isola. Elle fait d'ailleurs ici un virage à 90 degrés, et après avoir filé nord-ouest, elle repart sud-ouest. Je vous la montrerai un peu plus loin, il faut que j'avance encore sur les crêtes pour espérer la voir. Je suis ici sur la Crête de la Lausette, un peu avant le sommet de la Tête Grosse du Cheval (oui, oui, ça existe), à 2.331 m.

D'anciens vestiges de la frontière, nettement plus militaires...

Les cimes des montagnes italiennes sont beaucoup plus aiguisées.

Je ne me lasse pas de voir tant de beautés naturelles.

Encore !

Vous reconnaissez le col de Bravaria, avec son splendide creuset d'érosion. Il est en gros à 6 km à vol d'oiseau.

En me retournant, je vois très nettement le col de la Lombarde, d'où je suis parti.

La coulée de Bravaria encore, à droite.

Et voilà, comme je l'espérais. On la voit bien, la D97, après son virage à 90 degrés, qui poursuit sa très viroleuse descente vers Isola.
C'est le vallon de Chastillon.

Le sentier oscille entre 2300 et 2400 mètres.

Je ne vais pas marcher jusqu'au sanctuaire; c'est à peu près ici que je fais demi-tour.

Le Mont Aver et sa terrible dalle oblique.

Le lac d'Orgials, une fois de plus, au pied des gros pierriers du Mont Aver.

Au loin, et vous l'aurez sûrement reconnu, le Col de la Lombarde, point de retour.

On le voit mieux; du moins, on aperçoit les voitures en stationnement.

Sans doute le col de la Valette, à 2.356m, et ses installations du domainee skiable d'Isola 2000.
La montagne est détruite, je ne pensais pas que les stations faisaient de tels dégâts !

Une vue d'ensemble du col de la Lombarde; on voit très bien les fortifications abandonnées photographiées hier entre les deux orages.

A nouveau le Col dei Morti.

Et celui de la Lombarde, au cas où vous ne l'auriez toujours pas repéré !

Télésièges côté français. Vont même jusqu'au sommet.... L'or blanc, encore et toujours l'or, quelle que soit sa couleur !

Dernière ligne droite....

Eh ben non, ce n'était pas la dernière.

Voilà, c'est terminé. J'espère que cette balade vous a fait du bien autant qu'à moi.

Descente retour vers Isola 2000. Je casse la croûte ici, deux lacets au-dessus de mon bivouac d'hier (en face du camping-car).

Ensuite, c'est une longue descente jusqu'à Isola, puis à nouveau la D2205 le long de la Tinée jusqu'après Saint-Sauveur-sur-Tinée. Puis un peu avant Marie, je biburque vers le nord-est sur la D2565 en direction de La Bolline, que l'on aperçoit justement au loin sur cette photo.

C'est ici que se fera le bivouac. Voici d'ailleurs l'église de La Bolline. Il fait une chaleur à "crever", c'est extrêmement orageux !

Page précédente: F2011_040
Page suivante: F2011_042


Depuis le 06/06/2005 Visites:850582 Aujourd'hui :239 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)