F2011_058

Jour 058 - Jeudi 1er septembre 2011 - 85 km - 234 photos (4.008 km - 10.554 photos)
De Freissinières à Chorges (Hautes-Alpes)

Après cette nuit arrosée, j'apprécie d'être au sec grâce à Mygoo, entourée d'eau dans le bois... Avec une toile de tente, j'aurais eu les fesses mouillées, c'est certain. Il fait nettement plus frais, ce matin, ça me change des jours précédents. Et il est déjà 10h15 lorsque je mets le moteur en marche.

Par rapport à hier... à droite, la crête d'Aspe est tristounette.

Au loin se dessine le sommet de Cugulet ou Mont Guillestre, au pied duquel je suis passé la semaine dernière; souvenez-vous, les gorges du Guil.
Au premier plan, le clocher de Saint Crépin, dans cette large vallée de la Durance.

Au loin, au sud-est, zoom sur la Tête des Aiguillons, dans la lumière. Le soleil revient déjà...

Grosse animation sur l'aérodrome de Saint Crépin; ça atterit et ça décolle presque sans arrêt ! Il y a du monde.

C'est bici que je traverse la Durance (906 m), au pont de Chanteloube.
Les pluies torrentielles de la nuit ont décollé des tonnes de sédiments depuis les sommets.

Ce qui se voit immédiatement dans la couleur de l'eau.

Agriculture dans la vallée de la Durance.

Je roule maintenant sur la N94. Mont-Dauphin est située sur un plateau rocheux qui surplombe le confluent des vallées de la Durance, du Guil et du torrent de la Chagne, qui drainent les vallées menant aux col Agnel, du Montgenèvre et de Vars. Mont-Dauphin a la particularité de n'avoir qu'une seule commune adjacente, en effet la commune d'Eygliers en fait le tour et l'englobe. La commune de Mont-Dauphin forme donc une enclave dans la commune d'Eygliers. Fondée en 1693 par Vauban, Mont-Dauphin est avant tout une place forte destinée à verrouiller les accès des vallées de la haute Durance et du Guil. Juste derrière le plateau de poudingue dure et compacte se trouve la ville de Guillestre.

A 35 km au nord-ouest, le Glacier Blanc se découvre au travers des nuages !

Après une pause "courses à Guillestre, je repars sur la N94, que je quitte ici à Embrun pour prendre la D9 surplombant le lac de Serre-Ponçon.

La route passe au pied des contreforts de l'énorme masse que constitue le Mont Guillaume (2550 m) et traverse de belles zones d'érosion.

La D9 va s'élever jusqu'à 1200 mètres, alors que le lac est à 785 mètres.

Vue sur le lac de Serre-Ponçon (qui constitue, avec ses 20 km de long, le plus grand lac artificiel d'Europe) en direction du sud-ouest, un peu après Puy-Sanières.

Au Villard, je pourrais redescendre au niveau du lac. je préfère m'élever davantage. A l'ouest, une masse rocheuse de toute beauté attire mon regard.
Ce sont les Aiguilles de Chabrières, au-dessus de la station de Réallon.

C'est devant ce grandiose panorama que je m'installe pour manger. Le soleil est bien revenu, et je vais en profiter pour bouquiner un peu.

Juste à côté de mon restaurant privé.

Je reprends la D9 aux allures champêtres. Ici, l'automne commence à se faire sentir. Tiens justement, c'est aujourd'hui le 1er septembre. Le gros des touristes est désormais retourné à la maison. Les pauvres ! Mais chacun son tour, n'est-ce-pas ?

Bois de Pra Martin. 1202 m, au lieu-dit Le Collet, la D9 fait un crochet pour suivre la montagne autour d'un gros ravin.

Au zoom, la route taillée comme à coup de serpe dans une pierre de type "ardoise".

En contrebas dans le ravin, des cheminées de fées en "construction".
L'une d'entre elles est presque détachée, les autres sont encore collées à leur substrat.

Au loin vers le sud, j'aperçois de nouveau les eaux du lac de Serre-Ponçon.

Un peu plus loin, j'aperçois Savines-le-Lac et son pont.

Au loin, les crêtes de Malamorte.

Et derrière, la zone d'érosion et de ravins.

Les Aiguilles de Chabrières, dans une lumière affreuse.

Peu après le village de Réallon, la crête de Malamorte emplit l'espace.

Les Aiguilles de Chabrières sont désormais tout près...

Un peu plus loin, c'est la fin de la route, face au village des Gourniers qui se trouve de l'autre côté du torrent. Le village est assez loin, mais le pont est interdit aux véhicules, et il faut stationner ici. Dommage, je n'ai pas envie d'aller là-bas...

Le Réallon au pied des Aiguilles de Chabrières.

Demi-tour... Arrêt à l'oratoire au hameau du Villard.

Réallon et l'église Sainte Pelade du XVème siècle.

Je reprends la D9 dans le village des Méans -la route montant aux Gourniers étant la D41- pour aller jusqu'à la station de Réallon.
Le début commence par la traversée du Réallon.

Les lacets montant à la station sont remarquables, et la route absolument impeccable. Pendant la grimpette, vue d'ensemble sur le massif de la Tête d'Eslucis -"Tête de Lucy" des anciennes cartes- au centre (2764 m), la Roche Méane (2651) à gauche et le Cros de Coni (2555 m) à droite.

Zoom sur la vallée du Réallon, du même endroit, pour vous montrer le clocher de Réallon, que nous venons de traverser.

Le Cros de Coni à droite. On aperçoit les énormes ravins descendant de cette montagne. Une balade là-bas.

Je continue jusqu'au sommet de la station de Réallon. On aperçoit le lac de Serre-Ponçon en bas.

Vers le nord-est, nouvelle vue sur le Cros de Coni et la Tête d'Eslucis.

Invitation à la promenade. C'est beau, j'aime bien cette station. Bon, OK, il y a des constructions aussi, et ça, c'est moins bien !

Dans les premiers lacets de la descente de la station.

En bas, Savines-le-lac et à droite le Pic de Morgon (2324m). C'est le sommet incontournable de l'Embrunais, car il offre une vue impprenable sur la totalité du lac de Serre-Ponçon. De plus, il offre un sentier sur crêtes comme je les aime. Je ne le savais pas, je le découvre avec vous, mais ce sera une bonne raison pour revenir par ici !

Coucou les cheminées en cours de formation vues tout-à-l'heure !

Vue plongeante sur Savines-le-lac depuis Le Villaret, juste avant d'arriver aux Raffards.

A Sainte Apollinaire, jolie vue sur la branche sud-ouest du lac.

Savines et le Morgon.

Le Morgon et le pont sur la N94. Je suis passé sur ce pont il y a un mois presque jour pour jour, c'était le 2 août, jour 28 de ce joli périple en France. Pour voir des photos depuis le plancher des vaches, c'est donc ici. J'en profite pour vous rappeler la possibilité d'utiliser la fonction "recherche" en haut à droite de chaque page, juste sous la bande des menus. J'ai tapé "Savines" et il m'a aussitôt renvoyé la page. Il y en aura bientôt deux en réponse....

Des arbres fruitiers, comme c'est joli.

J'en fait un peu trop, là. Encore de mauvaises couleurs, décidément, j'ai un peu de mal en ce moment.

Il est 18 heures, début septembre, le soir tombe vite maintenant.

Juste avant l'embranchement avec la D109, une vue sur la chapelle Saint Michel, rescapée de l'inondation de la vallée...

J'arrive à Chorges et m'installe sur l'aire de camping-cars. Pas terrible, car très chargée. En fait, il n'y a plus qu'une seule place, ce sera pour Mygoo, et j'y reste, pour les commodités (toilettes). En plus c'est gratuit, je ne vais quand même pas faire le difficile. De plus, les voisins sont sympas, il y a même des Hollandais qui jouent de la guitare et chantent, ce qui est très rare !

Page précédente: F2011_057
Page suivante: F2011_059


Depuis le 06/06/2005 Visites:852178 Aujourd'hui :87 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)