F2011_068

Jour 068 - Dimanche 11 septembre 2011 - 169 km - 226 photos (4.746 km - 14.716 photos)
De La Grave à Val d'Isère (Hautes-Alpes - Savoie)

J'assiste à l'enregistrement des skieurs et alpinistes prenant le téléphérique pour les glaciers de la Meije. Il y a énormément de monde. Le beau temps, sans doute, et le fait qu'il s'agit du dernier départ de la saison. Comme finalement je n'ai pas vraiment envie d'aller là-haut... Je vais prendre mon petit déjeûner, et je mets tranquillement en route à 9h30.

A la sortie d'un petit tunnel après La Grave, près de l'oratoire Saint Joseph, je fais une pause pour immortaliser une fois de plus ce joli massif. De gauche à droite, Bec de l'Homme et glacier du Tabuchet, l'arête de la Meijette, le glacier de la Meije, la Brèche de la Meije, pour finir par le Rateau.

Le Grand Doigt de la Meige (3764 m) à droite.

Vers l'est, le clocher de Villar-d'Arêne dans le contre-jour.

Juste avant d'arriver à Villar-d'Arêne (ça grimpe), on a une jolie vue sur Ventelon (en haut) et La Grave (en bas).

La N91 passe au pied du Pic de l'Homme et du Bec de l'Homme.

Peu après commencent les premiers lacets conduisant au Col du Lautaret. On aperçoit là-haut le Pic des Trois Evêchés (3116 m).

Vers l'arrière, on ne voit plus La Grave. Villar d'Arêne, Les Hières, Ventelon. Et le Plateau d'Emparis au fond à gauche.

A mes pieds, le hameau appelé Le Pied du Col.

Le Pied du Col vu autrement....

3 km sous le Col du Lautaret. Vue d'ensemble vers l'ouest et le Plateau d'Emparis.

Pic des Trois Evêchés.

Au premier plan à droite, Les Trois Hommes et l'arête de la Palun.
En arrière, de gauche à droite, Pointe Nérot, Les Pichettes, le Pic Gaspard, le Pavé, la Meije. Le glacier d'Armande et les glaciers du Lautaret.

Pic Gaspard, Le Pavé, la Meije. Glacier du Lautaret.

Glacier du Lautaret.

Erosion dans les pentes de la montagne de Chaillol.

A l'approche du col, vers l'est. A droite, les Pics de Combeynot.

Au col, des camions chargés des pauvres moutons quittant les alpages et retournant vers le sud.
C'est pourtant dimanche, ils ont dû avoir des autorisations spéciales.

La Meije et le Rateau depuis le col du Lautaret. Allez, Mygoo, au boulot... direction le Col du Galibier.

Vue sur le Galibier depuis le col du Lautaret (2057 m). Au centre, le Grand Galibier (3228 m).

Col du Galibier. Vue vers le sud et les lacets que je viens de grimper (enfin, pour moi, c'était cool...). Au loin, les Pics de Combeynot.

La même au zoom. Combeynot à gauche.
Derrière, de gauche à droite : le Pelvoux (3946 m), Pic sans Nom, Ailefroide, Coolidge, Fifre et la reine des Ecrins : la Barre des Ecrins (4102 m).

Vues depuis le mythique Col du Galibier (2642 m).
De l'autre côté. Vers le nord-est, la Roche Olvéra; au loin à droite, les Rochers de la Grande Paré.

Roche Olvéra (2662 m). Et, loin, très loin.....

Eh bien oui, une fois de plus, c'est encore lui : le Mont Blanc (4810 m), à ... 94 km (!) à vol d'oiseau !!!

Une table d'orientation se trouve sur le petit promontoire près du col.

Jolie vue sur le glacier du Lautaret, le Gaspard et la Meije.

J'irais bien sur ce sentier qui doit conduire à un panorama de toute première classe sur le massif de la Meije, mais j'ai laissé la caméra sur le toit de Mygoo que je ne vois plus d'ici, et je suis trop inquiet pour y aller !

Et la vue sur le couple Pelvoux-Barre des Ecrins est également grandiose ! Le Dôme de Neige des Ecrins est aussi parfaitement en vue. Vous le savez maintenant, de l'autre côté se trouve la moraine du glacier de Bonne Pierre.... entre autres vallées. la Bérarde se cache derrière cette muraille...

La Pointe des Lauzettes (3053 m) ?

La table d'orientation avec, en arrière-plan, la vallée de la Guisane direction Le Monêtier-les-Bains et... Briançon.

Zoom sur les Rochers de la Grande Paré.

Après discussions avec deux cyclistes françaises puis un couple de motards allemands, je reprends la route vers la Maurienne via Valloire et le Col du Télégraphe, dont je garde un excellent souvenir de motard. A saint-Michel-de-Maurienne, je prends la D1006 vers le nord-est. Je n'aime pas trop cette vallée industrielle de l'Arc... A Fourneaux, je fais une pause dans un bar tenu par un jeune super-sympa faisant de la restauration rapide, et fournissant un accès Internet. Puis je reprends la route. Modane, Villarodin.

Mon attention est soudain attirée par des fortifications sur une belle corniche surplombant l'Arc. Il s'agit ici de la redoute Marie-Thérèse, qui fait partie de la Barrière de l'Esseillon, ou Forts de l'Esseillon sont une série de cinq fortifications construites au XIXe siècle sur un verrou rocheux fermant la haute-vallée de l'Arc, sur la commune d'Aussois (Vallée de la Maurienne, à deux kilomètres en amont de Modane) pour protéger le Piémont d'une éventuelle invasion française. Elle comprend quatre forts et une redoute, qui portent les noms de membres de la famille de Savoie.

Beaucoup de voitures et de touristes. Je poursuis mon chemin.

Entre Bramant et Solières-l'Endroit, la vue porte loin sur les sommets du sud du Parc National de la Vanoise, le Grand Roc Noir.

A Lanslebourg, je ne résiste pas à la tentation de faire un aller-retour au col du Mont-Cenis, malheureusement dans la "nebbia" italienne.

A Bonneval-sur-Arc, j'hésite un peu, ayant à moitié envie de bivouaquer. Puis, finalement, je décide de passer le col de l'Iseran maintenant car le ciel se couvre. En effet, si jamais il devait pleuvoir demain, autant faire quelques photos du col aujourd'hui. Je suis arrêté un long moment dans le Vallon de la Lenta par un accident de scooter, dont je ne saurai pas la gravité. J'adore cette route qui mène l'Iseran.

Col de l'Iseran. Arrêt photos obligatoire. 2770 mètres, c'est haut, et il ne fait pas chaud !

Aujourd'hui est un grand jour : je vais revoir mes amis italiens de Turin, alias d'Islande et de Berlin !

L'église Notre Dame de Toute Prudence a été construite par l'architecte Novarina. Une statue de la Vierge domine le porche, oeuvre en marbre crème d'Edgar Delvaux. Cette église d'altitude est dominée par la Pointe des Leissières (3041m) que l'on peut atteindre à pied en 1 heure environ !

A l'arrière-plan, le Signal de l'Iseran (3237 m).

Un peu plus bas se trouve une table d'orientation. En bas, Val d'Isère, au loin le lac du Chevril, à gauche le Rocher de Bellevarde (2827 m).

Vers l'ouest. Au premier plan la Tête du Solaise (2551 m), puis derrière le Rocher du Charvet (2856 m), puis la Pointe du Grand Pré (3059 m), puis La Grande Motte (3656 m) et son glacier.

Au nord-est vers l'Italie et le massif de la Tsanteleina.

Aiguille du Dôme, Pointe de la Bailletta, la Becca Blanche et ses creux. Quelle montagne extraordinaire.

Elles font partie de la Réserve Naturelle de la Grande Sassière.

Le Rocher de Bellevarde.

Val d'Isère en bas, le lac du Chevril, Dôme de la Sache (3473 m) et Mont Pourri (3779 m).

Je trouve une grande aire herbeuse pour camping-cars dans le bas du village de Val d'Isère. Ce sera parfait pour le bivouac.

Plus tard dans la soirée, un orage avec tonnerre et éclairs, et un peu de pluie, mais rien de bien méchant... La pluie revient ?

 

Page précédente: F2011_067
Page suivante: F2011_069


Depuis le 06/06/2005 Visites:892824 Aujourd'hui :105 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)