F2011_069

Jour 069 - Lundi 12 septembre 2011 - 75 km - 174 photos (4.821 km - 14.890 photos)
De Val d'Isère aux Chassieux (Savoie)

Pas de ciel bleu, ce matin, c'est un peu tristounet. Et je suis réveillé de bonne heure. Départ à 7h30.

Petite photo de mon terrain de bivouac, vers le sud. On aperçoit les horribles immeubles de La Daille. Je déteste.... Envie de partir.

Arrivée sur le lac du Chevril, au hameau de La Reculaz; vue sur le barrage de Tignes.

Là se trouve une très jolie statue.

Chapelle du Chevril. Juste à côté, les mères de famille emmènent leurs enfants à l'école... Les vacances sont bien terminées !

Le crucifié du Chevril descend de sa croix! C'est la première fois que je vois ça. Mais je le comprends !

Je grimpe ensuite à Tignes-le-Lac. Mmmmmouais.... Minable. Je me sauve !

Ce qu'il reste du hameau initial.... Merci aux promoteurs de la station d'entretenir de si belle façon - mode ironique- les vestiges du passé.

Allez, mon gars, tire-toi d'ici en vitesse, ce n'est pas pour toi. Lac du Chevril, et l'Aiguille de la Grande Sassière émergeant de la mer de nuages.

Vue d'ensemble du lac du Chevril. La Reculaz est au fond à droite, sur la route du col de l'Iseran, que j'ai bien fait de passer hier.
J'avais eu le nez fin, car il est sûrement dans le brouillard total ce matin.

Je redescends donc sur la D902 et je file sur Bourg-Saint-Maurice. Circulation, voie principale : je ne suis plus sur mes petites routes. Pas d'arrêt, donc. Puis je poursuis sur la D902, mais pour une fois, j'aurais admis qu'elle change de nom. En effet, cette portion de la D902 ne représentant plus du tout le trafic de la région. Ah, les méandres insondables de l'administration, à des années-lumière de toute logique, quelle qu'elle soit.

Je roule en direction de la vallée des Chapieux. Une très belle série de lacets -j'avais adoré avec la Transalp-, serrés, étroits, courts et avec une forte pente, me fait passer de 800 à 1481 mètres, ici au Crêt Bettex. C'est tout simplement magnifique. Ambiance d'une grande beauté sauvage, avec le torrent des Glaciers qui coule au creux de l'étroite vallée, dominée par d'imposantes forteresses.

Et, en plus, pour couronner le tout, j'ai l'impression que je vais retrouver le soleil !

Coup d'oeil arrière : les nuages semblent bien être derrière moi, maintenant !

Un peu plus loin à droite, une toute petite route suit le torrent des Glaciers qui bifurque au nord-est. J'ai envie de visiter cette vallée.
On aperçoit le hameau des Chapieux et, au-dessus, la Pointe de Mya (2513 m).

La Crête des Gittes et le col de la Croix du Bonhomme (2433 m); le torrent du Raja a creusé une vallée étroite et profonde que longe le sentier effectuant le Tour du Mont Blanc, dont Les Chapieux constitue justement une étape.

La petite route, bien droite -étonnant, non ?- et les quelques maisons des Chapieux.

La vallée des Chapieux est un carrefour entre le Beaufortin, le Massif du Mont Blanc et la Tarentaise, entre la France et l'Italie. Le site n'a jamais été habité toute l'année, mais les troupeaux "restaient à crèche", c'est-à-dire consommaient sur place le foin coupé durant l'été et redescendaient aux premières neiges, parfois mi-décembre. Le site a actuellement une forte vocation pastorale : bovins, caprins et ovins.

Une admirable aire pour camping-cars, avec sanitaires, et gratuite, s'étale sur un large espace plat et herbeaux au bord du torrent. Il ne me faut pas dix secondes pour décider que mon bivouac se fera ici. Mais d'abord, je vais remonter la vallée jusqu'au bout.

La route fort étroite est déconseillée aux camping-cars, une navette effectuant la liaison en été. Plus maintenant. De toute façon, je ne me sens pas concerné, Mygoo ne rentrant pas dans la catégorie des camping-cars. Le glacier de Tré la Tête fait son apparitio oh combien merveilleuse !

Les Dômes de Miage (3670 m) et le glacier de Tré la Tête. Un bijou.

En me retournant, j'aperçois la Pointe de la Terrasse (2877 m).

La Ville des Glaciers. ne souriez pas, c'est le nom du hameau !

Chapelle de la Ville des Glaciers. A gauche, des randonneurs faisant le circuit mythique du Tour du Mont Blanc. On a discuté un petit moment. Ils m'ont dit que ce n'est pas la première fois qu'ils le font, et qu'ils ne s'en lassent pas du tout. Je les comprends !

C'est évidemment la fin de la route. 1800 m. J'aurais pu y venir à pied... Il est 13 heures. L'endroit est idyllique.

C'est ici que je vais me restaurer. Qu'auriez-vous fait à ma place ?
A gauche, vers les Fours, il y a encore un peu de nuages, mais rien de méchant.

En redescendant vers Les Chapieux. Au fond à droite, je pense qu'il s'agit de l'Aiguille du Grand Fond et de la Pointe de Presset.

Au zoom, pour ceux qui connaissent.

Les Chapieux à nouveau.

Installation du bivouac. Il faut bien admettre qu'il me faut dans les... heu... 10 secondes pour préparer mon bivouac !

Dans l'après-midi, un gars avec une petite Peugeot express aménagée est venu me rendre visite. Il m'a demandé s'il pouvait stationner à côté, il est venu voir Mygoo, m'a montré son installation, et m'a offert une bière que nous avons dégustée en faisant connaissance ! Sympa. Ensuite, il est parti faire la sieste sur l'herbe, et j'ai pris ma chaise longue et mon bouquin. Après-midi pas stressante...

Cette nuit, je me suis réveillé, j'ai ouvert les portes et je suis resté muet d'admiration devant le spectacle offert par les étoiles. J'ai laissé les portes ouvertes, je me suis allongé sur le dos la tête à l'arrière, et je suis resté ainsi pendant plus d'une heure, bien au chaud dans le duvet, à contempler le ciel. Un moment que je n'oublierai pas !

 

Page précédente: F2011_068
Page suivante: F2011_070


Depuis le 06/06/2005 Visites:891563 Aujourd'hui :271 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)