F2011_071

Jour 071 - Mercredi 14 septembre 2011 - 206 km - 200 photos (5.136 km - 15.635 photos)
Du col du Joly à Thoirette (Haute-Savoie - Jura)

Au réveil, je suis dans le brouillard. Mes voisins camping-caristes sont partis. Allez, petit-déjeuner de suite pour prendre des forces.

En mangeant, je suis très indécis. Je vous ai dit que la route est un cul-de-sac, et que je n'ai plus qu'à faire demi-tour. Et pourtant, ma carte me dit que je devrais pouvoir descendre vers Les Contamines-Montjoie par les pistes de ski. Finalement, je questionne un gars qui passe en 4x4 qui me dit que je devrais pouvoir passer facilement, qu'il faut juste faire très attention en passant les rigoles d'écoulement des eaux, parfois profondes. Mais en allant doucement, aucun souci ! Du coup, j'y vais, d'autant plus qu'un peu d'aventure n'est pas pour me déplaire. Par ailleurs, par la route normale, il faut retourner à Hauteluce, puis contourner le massif par Megève et Saint-Gervais-les-Bains pour ensuite remonter la vallée jusqu'aux Contamines. Bilan : 65 km... Oui, oui, sérieusement. Et par la piste... 9 km ! Un gain de 56 km, c'est tout simplement énorme.

En plus, je ne peux pas rouler plus près de la nature. Le brouillard semble vouloir se lever.

Je viens de passer la télécabine du Signal, et j'aperçois le télésiège de Montjoie.

Les nuages jouent avec les sommets.

Coup d'oeil arrière sur la cabine du Signal.

Et là-haut, le Col du Joly, où j'ai passé la nuit.

Une des très nombreuses rigoles (en gros tous les 50 à 100 mètres), certaines faciles, d'autres plus délicates, mais ça va.

La petite ville des Contamines-Montjoie se dévoile dans la vallée.

Pré Revenaz, petit village savoyard.

Tiens, un rassemblement de cabines.

C'est magnifique. Finalement, ça se passe bien sauf sur les 200 derniers mètres. J'ai certainement fait une erreur dans le choix des sentiers plus nombreux dans les dernières pentes, et je suis tombé sur une descente fort limite pour Mygoo. Mais c'est aussi ça, l'aventure.

Les Contamines-Montjoie.

Arrivée dans le village. Ouf, le goudron, sauvé !

Je vais d'abord faire un tour au fond de la vallée, à la Chapelle Notre-Dame de la Gorge. C'est un cul-de-sac. Il y a un chemin de croix avec un petit oratoire à chaque étape, sur lequel est inscrite une petite phrase comme celle-ci : "bienheureuse toi qui as cru". Je suis déçu. Par contre, plusieurs sentiers passent ici, dont le fameux Tour du Mont-Blanc. En fait, je suis ici tout près du glacier de Tré la Tête, et du village La Ville-des-Glaciers, aux Chapieux ! Comme quoi, ici, on va plus vite à pied.... Je fais demi-tour.

En fait, je cherche maintenant un joli panorama sur le massif du Mont-Blanc. Le Belge rencontré hier soir au Col du Joly m'en a indiqué deux. Je vais donc à Véroce, joli village au nord des Contamines, en prenant une petite route heureusement courte, car absolument terrible ! Puis une route difficile et étroite grimpe au Plan de la Croix (1448 m). Elle se poursuit en piste, mais je ne m'y risque pas, parce que le ciel est couvert, et que la vue sur le Mont Blanc est plus que bouchée; ce serait donc inutile, puisque mon but est de faire des photos.

Les nuages blancs s'accrochent sur les cimes. Il est déjà midi, je mange ici, histoire d'attendre pour voir... Mais non, ce n'est pas mieux après manger, et donc je redescends à Véroce et je file sur Saint-Gervais par la D43, à mi-pente, et qui m'évitera le centre-ville.

Vue vers la vallée du Bon Nant, en redescendant du Plan de la Croix.

Petit arrêt à Saint-Nicolas de Véroce pour visiter cette église bien entretenue.

Texte ci-dessous extrait de ce site, sur lequel vous aurez de plus amples renseignements. Je cite. L'église fut construite au 18ème siècle, en lieu et place d'une très ancienne église romane qui tombait en ruine. La première pierre fut posée en 1725. La bénédiction eut lieu en 1729. Elle fut consacrée en 1766 par Monseigneur Biord, évêque du diocèse d'Annecy. Elle est un pur joyau, mélange d'art baroque et de néoclassique. Construite grâce à l'apport financier des expatriés, des colporteurs et des paroissiens, elle reflète parfaitement la foi et la ferveur religieuse de toute une vallée en ce début du 18ème siècle. L'art baroque exprime le renouveau du catholicisme après le concile de Trente (1545-1563) : il sera gai (une fête), théatral et la foi deviendra joyeuse et optimiste.

Après Saint-Gervais, je prends la D909 vers Combloux. En me retournant vers le nord-est, j'aperçois les ouvrages routiers de l'autoroute A40 au Fayet.

Curieusement, et vu d'ici, je ressens une grosse impression de fragilité en voyant cette construction.
Quelque chose me dit que la moindre secousse la fera s'écrouler comme un château de cartes.

En arrivant à Combloux, la D909 offre une très jolie vue sur Sallanches et la vallée de l'Arves au nord, presque jusqu'à Cluses. La ville occupe la partie nord du bassin de Sallanches, large plaine glaciaire traversée par l'Arve et bordée par le massif des Aravis, le massif du Mont-Blanc et le massif du Faucigny. Ce vaste bassin aux versants peu raides contraste avec les hauts sommets qui l'entourent. Dédié principalement à l'agriculture et au tourisme (lacs et campings), il abrite aussi les communes de Domancy, Passy et Saint-Gervais-les-Bains.

Pour ma part, je suis toujours à la recherche du second panorama sur le Mont Blanc. Des pancartes me guident, mal, vers une table d'orientation que je ne trouverai jamais, malgré pas mal de tours et détours sur les pentes hautes de Combloux. Finalement, voici ce que j'ai trouvé de mieux.

Je vous laisse découvrir sans vous nommer les sommets, afin de ne pas écrire d'âneries !

Un peu trop de nuages sur le massif, dommage. En redescendant, autre vue sur Sallanches.

Du coup, je reprends la route, soudain désireux de quitter les Alpes. Eh oui, ça me prend comme ça, d'un seul coup... Non, en fait, ça mûrissait doucement depuis quelques jours, car j'ai décidé depuis longtemps de passer par la Belgique avant de retourner vers la Côte Atlantique, d'aller rendre visite à mon frangin dans les Vosges, forcément, et aussi de visiter un peu les champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Or, on est déjà à la mi-septembre ! Du coup, il faut que j'avance un peu. Mon intention est d'éviter Genève, et de faire au plus court. J'opte finalement pour un trajet vers le nord-ouest, via Annecy, Bellegarde et Oyonnax.

Je prends plaisir à rouler normalement, ça me change, et à beaucoup moins m'arrêter. Musique à fond, je chante à tue-tête au volant de Mygoo qui se demande tout-à-coup ce qu'il se passe ! Traversée de Megève, et à Flumet, je prends la D909 pour La Clusaz via le Col des Aravis. Ici, une vieille maison au hameau des Glières.

Peu avant d'arriver à La Giettaz, la chaîne des Aravis se découvre entre deux passages de nuages.

Col des Aravis, regard vers le sud-ouest et la Pointe du Merdassier. C'est la "merdasse"... facile !
A l'est, la chaîne du Mont Blanc est dans les nuages, dommage.

Aux Etages, je prends la D16 vers le col de la Croix-Fry et Manigod, histoire de faire un dernier petit bout de petites routes.
Au passage près du téléphérique des Giglières, vue sur Gotty et La Clusaz, vers le nord.

Arrivée à Manigod, jolis paysages.

Toujours à Manigot, vue sur la montagne de Sulens (1828 m) et La Greffaz (1631 m).

Et c'est l'arrivée à Thônes, face au Fetelay (1411 m). Maintenant, ce sont les grandes routes qui m'attendent, finie la balade. En fait, comme je vous le disais, ça me plait bien, ça va me changer un peu. Le paysage a beaucoup changé en si peu de temps, et je trouve que les montagne ressemblent un peu à celles du Jura, dont je me rapproche forcément !

A la sortie de Thuy, très jolie montagne du type "Gorges du Tarn" que j'affectionne tant.

C'est maintenant fini pour les photos, je roule. Annecy, Frangy, Bellegarde-sur-Valserine (Ah, le Jura). A Saint-Germain-de-Joux, avant Nantua, je quitte les grandes routes et coupe via l'Echallon vers Oyonnax que je traverse vers l'ouest. Mon but : atteindre la vallée de l'Ain.

Thoirette, sur les bords de l'Ain. Il est presque 18 heures, c'est bon, Mygoo a bien bossé, et moi avec. Ici se fera le bivouac !

 

Page précédente: F2011_070
Page suivante: F2011_072


Depuis le 06/06/2005 Visites:931201 Aujourd'hui :343 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)