France 2011_Jour 001

Jour 001 - Mardi 29 mars 2011 - 481 photos - 118 km - 118 en tout

Bien que parti le lundi 28 mars dans la soirée (18 heures), mon voyage commence véritablement ce mardi matin 29 mars 2011. La météo est plutôt humide, il fait à peine 13 degrés dans la voiture, mais qu'importe ! Jer suis à nouveau sur la route, et c'est bien là l'essentiel.

En fait, je n'ai roulé hier qu'une trentaine de km... Et les 118 km indiqués en tiennent compte... Ce qui signifie que je n'ai fait que 88 km aujourd'hui !

A noter également : aucune photo hier, près de 500 aujourd'hui ! Que faut-il en conclure ?. Que je suis un grand malade, sans doute !

Parti à 9h15, je roule sur la D949, celle qui va des Sables d'Olonne à Luçon. Je la connais par coeur, alors je me suis préparé un itinéraire aux p'tits oignons, par les chemins de traverse. Je fais l'école buissonnière, je roule tout doucement, sur des routes où il n'y a personne, hormis les tracteurs des agriculteurs, et les voitures jaunes de la Poste... Voici donc mon premier arrêt, en pleine "cambrousse", sur la route de Saint-Hilaire-la-Forêt.

La route est étroite, et pourtant, je range Mygoo correctement sur le bas-côté, en prenant bien soin de lui garder les deux roues gauches sur le goudron, histoire de ne pas risquer un enlisement. Et tout de suite, je me rends bien compte que le fait d'être en voiture ne va pas m'empêcher de bombarder comme je le fais en moto. Vous savez comme c'est facile, en moto, et je craignais d'être fort lésé sur ce point. Que nenni ! Ce n'est pas Mygoo qui va m'empêcher de faire ce que je veux, et sur ces routes, à cette saisoon, je ne vais gêner personne !

La route est bien trempée, mais il ne pleut plus. Et puis, où est le problème ? Je suis sous un toit, que diable !

Mygoo devant l'église de Saint-Hilaire-la-Forêt. La porte de l'église est fermée, mais une dame me dit d'aller demander à la mairie, juste en face. Je dérange manifestement la secrétaire, occupée à discuter de sa feuille de paye avec une collègue... Je patiente gentiment, puis expose ma requête. La dame soupire, elle doit m'accompagner. Avec force sourires, je lui dis que je ne viens pas voler et que je préfèrerais faire mes photos tranquillement tout seul -je n'ai pas envie d'avoir quelqu'un dans mon dos pendant les prises de vue-, ce qu'elle finit par accepter, car ça l'arrange aussi ! Ouf...

Alors, que je vous dise tout de suite. Je fais ces photos avec un compact, et non avec mon "reflex" habituel. La qualité s'en ressent très fortement !

L'église est toute petite, mais très propre et très bien restaurée.

Entre Saint-Hilaire-la-Forêt et Longeville, juste après le lieu-dit Le Pont Vieux, La D70 passe près d'un étang qui attire ma curiosité. En effet, deux colonnes surmontées chacune d'un lion indiquent une sorte d'entrée solennelle. L'étang en lui-même reçoit les eaux du ruisseau de l'Allière.

Détail sur un des lions...

Mais ce n'est pas tout. Au milieu de l'étang se trouve une statue. Elle semble représenter le Christ ? Jésus marchant sur l'eau ?

Très original !

Longeville-sur-mer. Petit arrêt près de l'église.

Elle est ouverte, pas besoin de demander les clefs, c'est tellement plus simple !

Je poursuis ma route vers l''est, toujours sutr la D70, ici entre Longeville et Angles, près du lieu-dit l'Alouettière.
Quelques éoliennes. leur nombre augmente d'année en année en Vendée.

Et ça, c'est justement l'Alouettière !

Angles. Cette église est très particulière, mais je l'ai déjà décrite ailleurs sur le site.

Une belle église fortifiée. Je fais deux-trois photos parce que je ne sais pas faire autrement...
Par contre, je vais à la boulangerie acheter un bon pain, ainsi qu'un sac pouir le mettre, car ce sera très pratique dans Mygoo.

Juste après Angles se trouve Moricq. Un village très spécial pour moi, car il est orthographié comme mon nom de famille l'était voici deux siècles....
Ce village avait un port, et se trouvait au bord de l'océan voici quelques siècles. Les hommes ont gagné le terrain sur la mer.

Reste la tour. En plein champ... Déjà décrite ici, lors de la rando avec mes amis motards en juin 2007...

Détail de la porte d'entrée de la Tour de Moricq.

Et c'est reparti...

Juste à la sortoie de Moricq, au lieu-dit Le Pavillon, la route traverse le Canal des Bourasses. On aperçoit Mygoo sur la photo. J'apprécie énormément, car finalement, je passe partout avec, elle se range très facilement, et tout compte fait, je fais autant de photos qu'en moto !

Le canal des Bourasses. Sous un ciel bien noir... Des gouttes tombent sporadiquement. Juste gênantes pour l'appareil-photo !

Un peu plus loin se trouve donc le Port de Moricq. Cette rivière est le Lay, qui subit l'influence de la marée, comme on peut le voir sur ses rives.

Et un étier se jetant dans le Lay, toujours au Port de Moricq. En fait, ce sont ici les marais du Sud Vendée, et la mer n'est vraiment pas loin d'ici.

Juste un peu plus loin, la route D25 traverse le Lay. Mes copains de la rando Vendée doivent s'en souvenir, surtout l'ami Djédjé... tombé en panne.

Vue depuis le pont, au zoom maximum, une vieille ferme typiquement vendéenne.

Et la route, bien droite, entre Moricq et Grues, lee mauvais souvenir de Djédjé. C'est à Grues qu'il a perdu son scooter....

Ce plat pays du marais... et l'agriculture intensive qui a retiré les derniers arbres.... C'est moche !

Grues. Une église bien particulière, haut perchée, comme le sont tous les villages du marais du Sud Vendée.
En effet, les villages étaient autrefois des îles, et ils sont maintenant sur des buttes.

Vue depuis le parvis de l'église, qui est fermée à clef. Mygoo est sur le parking et m'attend gentiment.

Une longue ligne droite entre Grues et Saint-Denis-du-Payré, sur la butte suivante...

Le poilu veille sur Saint-Denis-du-Payré. Il pleut, je décide de manger ici. Remarquez, il est 13 heures passées, c'est donc l'heure !

Ici. Ce n'est pas plus mal que si c'était ailleurs. Et finalement, la pluie s'enfuit aussi vite qu'elle était venue. C'est l'Atlantique, c'est souvent comme ça, ici.

Le soleil n'est jamais bien loin.

L'église de St denis-du-Payré.

Vue sous tous les angles, sauf à l'intérieur. Elle est malheureusement fermée !

Cette curieuse tête de femme gravée dans un de ses murs.

Détail de la façade.

Au loin, on voit très nettement Grues et son église...

Je reprends la route, qui traverse la réserve naturelle de... St Denis du Payré, évidemment.
J'ai vu un cygne, mais trop tard pour m'arrêter. De toute façon, ici, il faudrait circuler en VTT, ou à pied. La météo ne s'y prête pas, c'est dommage.
Ici, le Bot Bourdin.

Le village suivant se nomme Triaize. Le clocher de son église est particulier. Et sa porte est fermée, elle aussi.

Sur un mur de l'église de Triaize.

Vue d'ensemble.

Une belle façade romane, avec ses têtes issues des phantasmes des hommes du Moyen-Äge.

La D25 traverse ensuite le Canal de Luçon au lieu-dit La Charrie.

Puis c'est la traversée de Champagné-les-Marais, et plongeon plein sud en direction de La Rochelle.
A Charron, j'avais décidé d'aller jusqu'au port du Pavé, situé dans la baie de l'Aiguillon.

Bingo, bonne pioche, ça valait le coup. La mer est presque haute, et envahit le goudron. J'adore.

Ici, c'est la Charente-Maritime. J'en ai déjà terminé avec mon département...

Je discute avec les marins-ostréiculteurs. Certains prennent leurs bateaux maintenant.

Il fait froid, le vent est fort, mais c'est normal sur l'Atlantique. J'adore cet océan, il est vivant, puissant.

Ici, sur les bords du quai, la vase est bien présente. Pas question d'y mettre les chaussures, ou elles y restent !

Un autre qui part.

Très loin, au-delà des marais, le clocher d'une église. Sans doute celui de Charron. C'est comme ça que les marins se repéraient autrefois. Ainsi que les pêcheurs à pied ou en barque dans les marais. Je me souviens de mon grand'père me montrant les différents clochers dans le marais des pays de Vie.

L'église de Charron, très jolie, et vraiment dédiéée aux marins.

Gravure sur le mur extérieur.

A l'intérieur, le bateau donne le ton.

Un beau tableau dans le choeur. Mais une très mauvaise qualité d'image.
Demain, je reprendrai mon gros réflex, encombrant, mais de bien meilleure qualité !
Je ne me servirai du petit que pour la vidéo, de qualité extraordinaire !

Vue depuis le choeur vers la sortie. On aperçoit le bateau.

Le thème de l'eau, et des marins, est toujours présent sur cet autre tableau.

Autre vue de cette jolie petite église de Charron.

Deux poules que je croise dans les rues de Charron. Pas un sourire... malgré ma gentillesse !

Un magnifique ciel bien noir. C'est toujours l'église de Charron.

Après Charron, je longe la mer au plus près. La D105, direction Esnandes. Ici, le Canal de la Chaudière.

Canal de la Chaudière. Vers les terres.

Toujours le Canal de la Chaudière, vers la mer, où il se mélange avec les eaux du Canal du Curé.

Mygoo, ma maison roulante, près du Canal du Curé.

Esnandes. On l'aperçoit de très loin, depuis le marais. De par sa position, au point le plus élevé du village, évidemment. Et de par sa masse imposante.

Le prieuré Saint-Martin ou église Saint-Martin, dépendait dès 1029 de l' abbaye Royale de Saint-Jean-d'Angély. L'édifice primitif construit aux XIe et XIIe siècle a été reconstruit, fortifié XIVe siècle puis remanié encore plusieurs fois. Il a été inscrit monument historique en 1840.

La magnifique façade romane.

Elle est magnifique.

Et toujours le bestiaire fantastique moyennageux.

Des graffitis sur les pierres. A droite, 1910... Ce n'est pas tout jeune !

L'église est en restauration, la porte est fermée... Dommage.

Quelques gargouilles sont bien visibles.

J'aime bien celle-ci !

Plus classique.

Juste à côté, le vieuxx cimetière.

Personne ne travaille aujourd'hui sur le chantier. En attente de subventions ?

Je reprends la D105, toujours vers le Sud, et donc vers La Rochelle. Juste à la sortie d'Esnandes, on aperçoit la mer au loin.

A l'horizon, c'est la Vendée, et la pointe de l'Aiguillon, de l'autre côté de l'Anse de l'Aiguillon.

Un beau château d'eau au même endroit.

Marsilly, et son église très particulière.

Superbe. Mais malheureusement fermée à clef !

L'église appartenait primitivement à un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint-Michel-en-l'Herm. Suite aux affres de la guerre de Cent Ans, cet édifice religieux est reconstruit et fortifié aux XIVe et XVe siècles. Le clocher, qui a l'aspect d'un véritable donjon, formait le lien avec l'ensemble des fortifications par un escalier qui le reliait à une échauguette, départ du chemin de ronde. Le clocher et une partie du pignon de façade sont les seuls vestiges de ce grand édifice gothique qui subit pendant les guerres de religion d'importantes destructions. La nef a été reconstruite en 1608, puis modifiée dans le courant du XIXe siècle.

Je fais le tour du bâtiment.

La façade.

Maison basse typique de la région. En Vendée, l'architecture est exactement la même.

Port de La Pelle, à Marsilly. A l'horizon, Charron et la Baie de l'Aiguillon au soleil. Alors que je suis sous une belle averse, aussi violente que soudaine, accompagnée de fortes rafales de vent. Je me précipite dans ma roulotte !

Quelques minutes plus tard (les averses ne sont jamais bien longues) et quelques cenjtaines de mètres plus au sud, je vais faire une promenade au bord des falaises.Le vent est violent, mais c'est beau.

Au loin, au zoom, le clocher de Marsilly est bien visible.

Sur la côte, les carrelets (cabanes de pêcheurs).

Un photographe, avec un boîtier de format 6x6, en argentique, et pose longue ! Un jeune, très sympathique. Nous avons fait la causette.

Je vais emprunter cette petite route avec Mygoo : génial, par les temps qui courrent !

Les très belles falaises, bien dangereuses.

Autre vue.

J'avance un peu plus au sud, jusqu'au terraain de golf, au lieu-dit Les Ploquines.

D'autres carrelets.

Vue vers le nord.

La végétation semble reprendre ses droits, ce qui n'est pas fait pour me déplaire !

Il est 17h15. Je ne suis pas très loin de La Rochelle, mais assez loin du but que je m'étais fixé pour ce soir. Seulement voilà, j'ai envie de me poser ici, près de cette magnifique église, et je ne mets pas longtemps à me décider. Je perds pas mal de temps à m'installer, car je n'ai pas encore trouvé "mes petits"... Il me faudra certainement plusieurs jours avant de bien maîtriser mon "home". En plus, j'ai fait bien trop de photos, je perds énormément de temps à faire le tric, et je m'enors bien avant d'avoir terminé. Il est minuit lorsque j'éteins la lumière. J'entends la pluie qui résonne un peu sur le toit, mais rien de méchant. La nuit est merveilleuse, je suis bien dans mon cocon. J'ai fait le bon choix, c'est vraiment le pied !

Un peu de lecture, mais cinq minutes plus tard, je dors... Il est plus de minuit, quand même !

Une bien dure journée de labeur !

Page précédente: France 2011 : Partie 1
Page suivante: France 2011_Jour 002


Depuis le 06/06/2005 Visites:919928 Aujourd'hui :128 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)