France 2011_Jour 009

Jour 009 - Mercredi 6 avril 2011 - 77 km - 211 photos (860 km et 2732 photos)
De St Antonin-Noble-Val à Mouzieys-Panens (Tarn-et-Garonne - Tarn)

77 km sous un soleil de plomb : une magnifique journée printanière de par la date, estivale de par la chaleur !

Nuit excellente au milieu des camping-cars, la miss Mygoo pas gênée le moins du monde par sa petite taille parmi ces pachidermes ! Réveil à 9 heures, départ dès 9h15, direction le belvédère d'hier soir, mais par une autre route : celle longeant l'Aveyron. Et une allée de platanes comme je les aime !

D'anciens fours à chaux.

La route s'élève assez rapidement. J'aperçois maintenant la muraille et le plateau sommital, permettant d'appréciéer le travail en érosion des eaux de l'Aveyron. En effet, le plateau est à 300 mètres d'altitude, et la rivière coule désormais à 120 mètres d'altitude !

Coup d'oeil arrière permettant d'apprécier la route qui monte, et que je ne voudrais grimper ni à pied, ni en vélo !
Toilette au sommet, je redescends ensuite à St ntonin-Noble-Val par la même route qu'hier soir, histoire de traverser l'Aveyron et d'aller au sud-est.

Sur la D19, pour aller admirer le panorama offert par les rochers d'Anglars.

Vue vers l'Aveyron, en montant sur le plateau des rochers d'Anglars.

La même magnifique petite D19, sur le plateau. Elle grimpe encore, ici vers 350 mètres d'altitude. On aperçoit les rochers d'Anglars.

Depuis le site du panorama. La vue, aérienne, est absolument splendide !
A gauche, la ligne formée par les rochers d'Anglars, et en bas, l'Aveyron et la petite ville de Saint Antonin-Noble-Val.

La même, sous forme de panorama.

Détail sur Saint Antonin-Noble-Val.

Détail d'un des plateaux sommitaux situé au-delà de l'Aveyron, la Rodanèze.

Détail sur les rives de l'Aveyron.

Encore les rives de l'Aveyron, et toujours depuis le panorama des rochers d'Anglars.

Toujours sur la D19, retour vers Saint Antonin-Noble-Val.

Je repasse devant saint Antonin-Noble-Val, mais je reste sur la même rive. Je poursuis donc sur la D115.
Je me trouve ici en face du Moulin des Ondes, où se trouve une petite centrale électrique hydraulique.

Je poursuis sur la même rive du Lot. Toutes mes photos sont ratées à cause d'un mauvais réglage des "ISO". C'est ce que je reproche énormément à Canon, qui m'a fait rater un grand nombre de photos, car il n'alerte pas lorsque le niveau des "ISO" est très élevé !

Les roches des falaises du plateau sont belles. Le G46, très accidenté, monte au sommet du plateau avant de redescendre sur l'Aveyron.

Je traverse ensuite le vieux village appelé "Vieil Four". Maintenant, le GR46 se confond pratiquement avec la route jusqu'au lieu-dit Les Brousses.
Ainsi, on peut dire que Mygoo fait aussi "dans" le GR.... (GR signifie chemin de Grande Randonnée).

Vue sur l'Aveyron, vers le nord, juste après la combe de Caray.

Pratiquement en face de cet endroit, mais circulant dans l'autre sens, j'avais posé Vanadis, la GS 1150, en septembre de l'année dernière. Et, au printemps 2009, j'y suis passé avec mon camping-car... Décidément, pour quelqu'un qui n'aime pas repasser aux mêmes endroits..

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, la route passe en corniche, et il vaut mieux la regarder plutôt que le paysage !

En bas, le pont que je vais emprunter pour retourner sur Saint Antonin-Noble-Val.

Traversée du village des Brousses. Arrêt-photo devant ce magnifique pigeonnier. Il est 11h30.

Et ce restaurant. Le patron, Michel, que voici, est devant sa porte. Je le salue, et nous entamons une petite discussion fort sympathique et très culturelle sur les pigeonniers. Il m'en montre un autre visible depuis l'intérieur de son restaurant. Nous continuons à discuter, histoire, géographie, politique, etc, etc... A 13 heures, je lui demande si je peux manger une assiette de charcuterie. Finalement, nous mangeons ensemble. Lorsque je reprends la route, il est... tout simplement... 15h45... Oups !

Alors, qu'est-ce que tout celà signifie ? Tout simplement que je prends la vie comme elle vient, que je me laisse porter par le voyage et les rencontres. Et le sentiment que j'en retire est celui d'un très grand bien-être. Je savoure, je croque, je profite. C'est de plus en plus ma philosophie.

Traversée de l'Aveyron au-dessus du pont que je vous montrais plus haut.

Retour vers Saint Antonin-Noble-Val. La petite tache blanche à gauche, c'est Mygoo.
Je suis revenu sur la D115, je repasse devant Saint Antonin-Noble-Val, et poursuis le long de l'Aveyron, mais cette fois au pied des rochers d'Anglars.

Un routin longe l'Aveyron au plus pendant quelques centaines de mètres. Je n'hésite pas à le prendre, bien au contraire !

Ce petit coin respire le calme. Si je n'avais pas déjà mangé, je m'installerais bien ici pour me rassasier.

Je retrouve la D115 et arrive doucement à Feneyrols. Je traverse à nouveau l'Aveyron.

La rivière vue depuis le pont de Feneyrols, vers le nord-est.

Une énorme bâtisse sise au bord de l'Aveyron à Feneyrols.

la même : détail sur la toiture.

Juste à côté, les beaux arbres longeant l'Aveyron.

Ancienne église de Feneyrols, changée en habitation ?

Vieilles maisons en cours de rénovation dans le bourg.

Un peu après la sortie de Feneyrols, seule dans son coin, cette petite église et le cimetière.
Il est plutôt rare que l'église soit complètement en dehors du village, mais c'est bien le cas ici. Elle est seule, comme perdue dans les champs.
Au bord de l'Aveyron.

Détail de l'église.

La porte, très originale, vue depuis le portail du cimetière.

En levant les yeux, il est de plus en plus rare de ne pas voir un avion !
La circulation aérienne a pris une ampleur absolument phénoménale ces dernière années.

Très curieuse tombe jouxtant les murs de l'église.

Vue de l'église dans son ensemble.

Je prends ensuite une petite départementale, la D958, sympathique mais un peu défoncée, qui va vers l'est, mais au nord de la rivière l'Aveyron.

Le paysage vers la vallée de l'Aveyron.

Traversée de l'Aveyron à Lexos le Bas.

Puis traversée du Cérou en arrivant à Milhars. Cette petite rivière se jette dans l'Aveyron à deux pas d'ici.

A Milhars, il y a un petit château, là-haut sur la colline. Je me rends donc sur la colline avec Mygoo -ce qui est nettement moins fatiguant- avant de pénétrer dans l'enceinte du fameux château. C'est en fait un tout petit hameau de très vieille maisons.

Je vous laisse admirer en ma compagnie les vieilles maisons, certaines bien rénovées, d'autres en plus mauvais état.

Des gens sont installés dans une cour, avec des bières sur une petite table.
Ce qu'ils ne savent pas, c'est le mal qu'ils me font ! Hummmmm.... Une bière, arghhhhhh..... J'ai chaud, j'ai soif....

Courageux et stoïque, je poursuis la visite, courbé en deux sous l'atroce chaleur.

Mais je ne peux pas laisser tomber mes lecteurs comme ça !

Voici le mur de soutènement du château. Curieuse architecture, mais certainement très solide.
Depuis le bas du village, je me demandais bien de quoi il s'agissait. Maintenant, je sais, et vous aussi !

Retour en bas. Toujours à Milhars. Dans la famille Milhars, je voudrais l'église. OK. La voici...

Et c'est reparti. Je longe désormais la vallée du Cérou, sur la D600. Traversée de Marnaves. Dans un lieu-dit, je vois mon PC qui s'excite. Il vient de capter de belles ondes chargées d'une belle connexion WiFi Internet gratuite. Je stoppe une vingtaine de minutes, le temps de lire et d'envoyer du courrier. C'est assez surréaliste, comme ça, en rase campagne. Il n'y a qu'une maison dans ce hameau, merci à elle...

Un petit crochet - de 300 mètres...- pour voir la belle église de Vindrac-Alayrac, juste à côté du lieu-dit Paillassou.

Peu avant Les Cabannes, une vieille église...

Ainsi qu'une vieille tour et une croix en fer forgé datant du XIVème siècle.

Et, de ce même endroit au-dessus des Cabannes, on voit parfaitement bien, au loin, le terrible village de Cordes-sur-Ciel.

Pourquoi terrible ? Certains de mes amis motards me comprendront... Je vous expliquerai peut-être, si vous êtes sages !

Mais quoi qu'il en soit, j'ai bien envie d'y aller voir de plus près. En pèlerin. Pour un pèlerinage !

Eglise située au pied de Cordes-sur-Ciel. je voulais y aller, mais on ne peut pas monter en voiture, c'est réservé aux résidents. Pour le reste, il y a des parkings, en bas de la ville, tous payants et d'une durée de 24 heures. Comme il est trop tard pour visiter maintenant, je vais aller coucher ailleurs !

Le Pont Saint Pierre, sur le Cérou, toujours au pied de Cordes-sur-Ciel.

Les arbres se reflétant dans le Cérou.

Bournazel et son église. Je pose Mygoo devant une petite maison. Une mémé en sort, le pépé passe à côté avec sa fourche. Je ne comprends rien à ce qu'il dit, il parle le patois. ar contre, sa femme parle bien le français, rentre dans sa maison et revient avec une grosse cléf. "Restez ici, je vais vous faire visiter". Bon, alors d'accord. Je n'en avais pas trop envie, car je cherche maintenant un coin pour bivouaquer, et il est déjà 19h30...

"Alors, elle est belle, mon église, non ? Je vais vous allumer".

De jolis tableaux.

De belles peintures murales.

Un peu partout. Oui, c'est vrai qu'elle est belle.

"Avez-vous déjà vu des clefs comme celle-ci ?", me demande la petite dame, fort bavarde, mais en même temps très gentille.

En sortant, elle me montre l'arbre devant l'église. "Ils ont coupé toutes les branches supérieures de cet arbre splendide et vieux de plusieurs siècles pour installer leur WiFi en haut de l'église !", me dit-elle. "Merci, madame, bonne soirée à vous", dis-je en remontant dans mon carrosse.

Bon, voyons voir... Mouzieys-Panens, c'est le nom d'un autre village. Ici. Une jolie maison, immense, et fermée. Je ne vois pas d'église.
Les maisons sont serrées les unes contre les autres, à peine la place de passer Mygoo au milieu.

Alors que je m'apprête à quitter le village, que vois-je ? Toute seule, à environ 300 mètres en contrebas du bourg. J'y vais, j'y vais pas ?

J'y vais. La route est très pentue. L'église est superbe.

Je suis bien tranquille, ici. je décide d'y rester.

Juste au pied du cimetière. C'est le calme assuré.

Beaucoup trop calme... Trouillard comme je suis, je vais mettre un moment à m'endormir...

Ai-je bien fait de me mettre ici ?

Page précédente: France 2011_Jour 008
Page suivante: France 2011_Jour 010


Depuis le 06/06/2005 Visites:850585 Aujourd'hui :242 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)