France 2011_Jour 014

Jour 014 - Lundi 11 avril 2011 - 45 km - 152 photos (1189 km et 3633 photos)
De Lacaune à Fraïsse-sur-Agout (Tarn - Hérault) + 11 km à pied

Toujours aussi peu de km en voiture, mais 11 km à pied, quand même. Les 2 croix rouges indiquent les itinéraires à pied.

Eglise de Lacaune.

A droite, les portes sont ouvertes pour un aller.... SANS retour... Je ne suis pas pressé... d'y aller !

Direction le Bois et le Pic de Concord. Traversée de Moulin Mage, puis de Murat-sur-Vèbre. Les villages sont du genre "moche" et sans aucun attrait. Désolé pour les habitants, qui sont certainement charmants. Pas de maisons en pierre, ou du moins, elles ont toutes été enduites de ciment gris foncé ou noir, du plus mauvais effet ! Comme, en plus, le temps est gris, je n'ai vraiment aucune envie de m'y arrêter, malheureusement pour les photos !

Le plan détaillé de la balade à pied, mémorable ! Environ 3,5 km.

Il est plus de onze heures lorsque je prends le chemin quelque peu mouillé au départ.

Mais ça s'arrange très vite, une fois plus profondément enfoncé dans le majestueux bois de Concord.

Rencontre inattendue...

Je crois bien qu'il s'agit d'une Simca P60. Les connaisseurs pourront confirmer -ou infirmer. Mais j'en suis presque certain. Mon père aimait beaucoup cette marque, je me souviens que nous avons eu, alors que j'étais enfant, une Simca Aronde, puis une Simca Ariane...

Comme ça, vous la verrez sous tous les angles. Elle semble s'enfoncer dans la terre. la nature l'absorbe tranquillement. Elle prend son temps.

Une pancarte : "Pic de Concord". Elle indique un chemin partant à l'assaut de la montagne, à peine visible parmi les arbres.
J'hésite. J'ai peur de me perdre, car les marques (3 croix rouges, et quelques tumulus) sont difficiles à voir, et surtout, plutôt rares.

Tout est comme ça, partout autour de moi.

La seule certitude : ça monte, toujours. Normal, quand on va vers un sommet !

Quoi qu'il en soit, je trouve les marques, je suis sur la bonne route, c'est certain.

Une clarté, là-haut. Je pensse que j'atteins le sommet.

Yeeeeees. C'était bien ça. Le Pic de Concord, 1185 mètres. Une croix marque le sommet.
Malheureusement, le panorama est totalement inexistant : je suis dans le nuage ! Je ne m'attarde donc pas.

Très vite, en 5 minutes, en fait, je perds le chemin. Et, au lieu de le chercher tant que je sais être sur la bonne piste, je pars dans la descente.

Je suis complètement perdu. Une seule chose est sûre : je descends. Mais j'ai peur de tourner en rond. Et il n'y a pas un chat ! J'entends une tronçonneuse dans le lointain. Il y a des "saignées" faites par des forestiers que je tente de suivre, me disant que je finirai bien par atteindre un chemin !

Quand je pense que j'ai un GPS dans la voiture ! Bref, je finis par "tomber" sur ce chemin, que je décide évidemment de suivre sans hésitation.

Le bois s'éclaircit, le ciel aussi. J'aperçois une route.

C'est bon, je reconnais l'endroit, je me retrouve à environ 500 mètres au sud du point de départ. Quel soulagement !

Plus jamais je ne prendrai un chemin mal balisé si je n'ai pas en ma possession une carte et/ou un GPS !

Je reste manger ici. La météo s'améliore vraiment, le soleil fait son apparition. Je reprends la route. Traversée de Fraïsse-sur-Agout, que je trouve plutôt mignon, en comparaion avec les villages vus ce matin. Je viendrai coucher ici ce soir. En attendant, direction le lac de Vézoles, dans la forêt domaniale du Somail, juste au sud du minuscule hameau de Baïssescure.

La carte vous montrant la balade, départ depuis la route, et le sens était du sud vers le nord.

Départ depuis la route.

Je choisis évidemment la variante courte du circuit ! Finalement, ça fera près de 7,5 km.

Il y a beaucoup de vent, et il fait plutôt froid au bord de l'eau, ici au sud, près du Saut de Vézoles.

Les vaguelettes formées par le vent.

En fait, il s'agit, ici aussi, d'un lac de barrage. Et voici le Saut de Vézoles, le barrage étant dans mon dos.
Je ne cherche pas à mieux voir, car le vent rend l'escalade vraiment dangereuse, et ça suffit pour aujourd'hui !

De l'autre côté du barrage.

Le chemin est merveilleux, car il est très diversifié.

Vieilles maisons près de la rive est du lac, vers le milieu.

Une autre, de forme très intéressante et rare, et avec un toit de genêts, très typique de cette région.

Changement total, avec de grandes prairies tombant en pente douce.

Zone marécageuse caractéristique.

Autre maison abandonnée, tout au nord du lac.

Retour sur la rive ouest. Le petit point noir, en face, est un pêcheur de truite à la mouche, avec des cuissardes, bien avancé dans l'eau.

Vue sur la rive "est" que je viens de longer.

C'est très beau. Le chemin est facile, presque entièrement plat.

Cette fois, le chemin passe dans un épaisse forêt.

Quelques "tags"....

Traversée d'une nouvelle zone marécageuse.

Je vous recommande cette promenade, très facile, et très bien balisée.

Retour à Fraïsse-sur-Agout.

L'église.

L'Agout, ici un peu canalisé, qui traverse le village.

L'Agout, vu depuis la petite digue pour piétons.

Vue d'ensemble, avec la digue aménagée pour permettre aux truites de remonter le courant.

Le monument aux morts est particulier. Regardez bien, il y a une photo par terre.

C'est celle-ci ! Les Allemands ont volé les canons en 1942, pendant la seconde guerre mondiale...

Page précédente: France 2011_Jour 013
Page suivante: France 2011_Jour 015


Depuis le 06/06/2005 Visites:884811 Aujourd'hui :280 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)