France 2011_Jour 021

Jour 021 - Lundi 18 avril 2011 - 133 km - 106 photos (1670 km et 4624 photos)
De St Amans-Soult à La Salvetat-s/Agout (Aude - Hérault) + 3 km à pied

Départ à 10 heures....

Je poursuis vers Mazamet... Tiens, déjà vu, cette ville ! Route de Carcassonne, coup d'oeil sur Hautpoul en passant.

Les Montagnès. Hameau. Un joli lac de barrage.

Parfaitement aménagé, un joli parcours faisant le tour, bien plat. Allez, c'est parti, ce sera le sport de la journée.

Le lac est très beau.

La passerelle sur la digue du barrage.

Vue de l'autre côté. Très graphique.

Les poissons sont nombreux. On les voit trèss bien en passant sur la digue.

Il y a des agrès tout le long du parcours.

Si je vous dis que je n'en fais aucun... ça ne devrait pas vous surprendre ! Je préfèree photographier.
Au loin, le plus haut sommet est le pic de Nore, que je reconnais très bien avec son antenne TV.

En plus, la promenade est variée, comme je les aime. Avec aire de pique-nique, zone de barbe-cue, toilettes. Vraiment parfait.

Et même une plage, avec douches et tout ce qu'il faut. Félicitations à ce petit village pour avoir su aménager et entretenir ce joli lac.

Je poursuis la D118 en direction de Carcassonne. Cette route est extrêmement bien aménagée en aires de pique-nique, issues des anciens virages de la route, abandonnés lors de la dernière grande réfection de cette voie. Juste avant le village Les Martys, je prends à gauche la petite D101.

Qui suit les gorges de l'Orbiel. Très franchement, je ne m'attendais pas à ça. Très étroite, difficile, très encaissée, sauvage, cette route est une merveille complètement oubliée, menant vers des villages semblant complètement perdus.

Vieux panneau de circulation encore en activité. Il n'en reste plus beaucoup, de ceux-ci.

Saint-Pierre de Vals. Une église ruinée.

Des tombes en ruine.

La restauration semble bien être abandonnée depuis longtemps....

C'était une église importante.

Ici repose.... décédée en sa sixième année... 1837.... Le temps efface tout, les survivants oublient, ainsi va la vie.

Cependant, ce cimetière semble bien être encore en activité. Curieux de voir ces tombes modernes et récentes dans ce lieu d'oubli...

Arrivée à Mas-Cabardès.

Beaucoup de maisons fermées, mais je croise quelques rares personnes quand même.

Un monsieur devant sa porte me dit que, non, il n'y a pas de boulangerie, et qu'il n'y aura pas de pain aujourd'hui, car l'épicerie est fermée le lundi.

Une idée des maisons fermées.... Résidences secondaires ? Ou maisons invendues, propriétaires partis, morts....?

Mais ne soyons pas pessimiste. certaines sont bien ouvertes, et bien entretenues.

Très jolie. En arrière-plan, une très belle église, surprenante dans ce hameau perdu.

Les contreforts sont énormes ! Les murs tiendront encore longtemps.

Au-dessus de la porte d'entrée.

La très vieille porte cloutée.

L'église Saint etienne du Mas Cabardès.

Peinturees datant de 1867.

Tableau anonyme du 17ème siècle, illustrant la lapidation de Saint Etienne.

Au-dessus du tableau.

L'intérieur est bien abîmé. Je suppose que les fonds manquent pour en effectuer la rénovation.

Autre tableau.

Pierre tombale du prêtre Raymond Baron, décédé le 3 août 1311. Elle se trouvait primitivement à l'entrée de l'église. L'épitaphe rédigée par Me Raymond Grassi, prieur du Mas, porte, entre autres : "ce que tu es je le fus, ce que tu seras je le suis, dis un Pater Noster pour mon âme".

Intéressant, cette phrase...

Autres vues de l'intérieur.

Le Roy St Louis, en armures.

Pierre sculptée trouvée dans les caves de l'ancien presbytère.
Sujet difficile à interpréter : un personnage portant un bourdon de pèlerin, entouré d'anges (16è ou 17ème siècle) ?

Beau retable en bois doré.

Vue générale vers le fond de l'église.

Autre pierre tombale.

L'église vue de l'extérieur.

En bas de la rue descendant de l'église, croix de pierre du 16ème.

L'autre côté de la croix.

Vielle maison du bourg.

Autre aspect du village : partie faisant face à la rivière, ici bien canalisée.

Lastours. Il y a ici les ruines de quatre châteaux-forts. Tout est payant.
Pire, il y a un belvédère indiqué par des pancartes, et que j'avais vu sur la carte. Eh bien, vous allez rire, mais pour accéder au belvédère, il faut "cracher" deux euros, que je n'ai point donnés ! Incroyable. C'est comme si on vous faisait payer la vue sur la mer ! Par moments, ça devient franchement débile ! Je ne suis pas systématiquement "contre" le fait de payer, je comprends bien que les gens qui rénovent ont besoin de rentrer dans leurs fonds. Mais il y a des limites, tout-de-même !

Eglise de Latours photographiée en montant, justement, vers le belvédère.

Justement, tout près du belvédère, sur la commune de Salsigne, une usine photovoltaïque.

Je rattrape ensuite la D118 à Cuxac-Cabardès en passant par le plateau. Puis retour sur... Mazamet ! Puis passage par... Saint-Amant-Soult (ci-dessus) pour rejoindre Saint Pons-de-Thomières, et une nouvelle fois la belle grimpette sur la D907 jusqu'à La Salvetat-sur-Agout, où je retourne pour une nouvelle -et certainement dernière- nuit dans mon petit camping...

Page précédente: France 2011_Jour 020
Page suivante: France 2011_Jour 022


Depuis le 06/06/2005 Visites:892613 Aujourd'hui :263 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)