France 2011_Jour 041

Jour 041 - Dimanche 8 mai 2011 - 12 km - 116 photos (2899 km et 8695 photos)
De Peyre à Millau (Aveyron) - Et 11 km de VTT...

Grosse surprise en ouvrant les portes de ma chambre : je m'attendais à un ciel grisâtre... et c'est un ciel totalement bleu accompagné d'un soleil violent qui me fait déjà cligner les yeux ! Il va faire chaud aujourd'hui, c'est garanti. Attention, sur cette carte, la trace est de couleur rouge.

Bien seule, Mygoo, sur cet immense parking !

Rappelez-vous, je suis à Peyre. Il fait partie des "Plus beaux villages de France", alors mon premier boulot, c'est d'y aller, pour voir si c'est bien vrai...
J'emporte mon PC, histoire de m'offrir un bon petit-déjeûner, et de vous envoyer le résultat de mes élucubrations d'hier.

L'église de Peyre. L'avancée en encorbellement de la falaise a été utilisée au maximum, pour limiter les constructions ou maçonneries extéreiures trop onéreuses, et augmenter la sécurité de l'église fortifiée.

A l'intérieur : la roche est là, partout.

Près de l'église, une sortie de source.

Une maison à Peyre, avec, en toile de fond, le viaduc de Millau.

Le mur du fond de ces maisons est constitué parf le rocher, bien évidemment.

Très grandes maisons.

Plusieurs familles les habitaient.

Un joli porche.

En bas du village, de l'autre côté de la route, coule le Tarn.

Déjà fini ? Ben oui, je suis au bout du village, et je n'ai pas trouvé de bistrot ! La guigne ! Demi-tour.

Architecture ancienne.

Le vieux four à pains.

Autre vue de l'église, plus intéressante pour apprécier l'utilisation du rocher.

Retour à Mygoo, départ pour Millau. Je me résouds à manger en roulant, car j'ai quand même la dalle, maintenant !

Tiens, mais... la route passe sous le viaduc, qui est en même temps l'autoroute A75. Impossible de stationner, mais je m'arrête quand même, vu le peu de circulation : warnings, je passe l'appareil-photo par la fenêtre, clic-clac, et je repars très vite.

Un peu plus loin, il y a un parking, mais ce n'est pas si bien pour faire des photos originales, je trouve.

Quoi qu'il en soit, je bombarde quand même un peu, vous me connaissez....

J'aime bien celle-ci. Camions, voitures, bus roulent à 130 km/h au-dessus de ma tête. Une belle prouesse technologique, ce viaduc.

En plus, il est plutôt bien réussi. En bas, Mygoo, qui n'a même pas relevé la tête. Celle-là, en dehors de SA route, elle est indifférente.

Allez, une p'tite dernière et j'arrête, promis juré !

Sur mes documents de l'office de tourisme, je trouve l'adresse d'une aire de stationnement pour camping-cars. Il est onze heures; je décide d'y bivouaquer ce soir. Je tape l'adresse sur mon programme Ajutoroute Express, que j'aime bien utiliser de temps à autre, et je me laisse guider sur mon petit PC. Quel confort, sur cet écran, je vous garantis que je savoure tout particulièrement mon installation !

J'ai fait...12 km de voiture !

Et la grosse surprise du jour est celle-ci : pour la première fois depuis le début de ce voyage, je sors Bocloo.
Il est heureux, le garçon, depuis le temps qu'il vit enfermé dans le ventre de Mygoo.

Afin de faire un test, je mets le petit Datalogger dans le sac à dos. Vous savez que j'avais perdu le précédent en l'accrochant sur Bocloo, pas question de faire la même erreur. J'y ajoute le PC, histoire de m'offrir un petit restaurant avec Internet quelque part en centre-ville. Eh bien, comme vous pouvez le constater sur cette carte, ça a fonctionné, j'ai la trace de mon périple dans les rues de Millau. J'ai parcouru 11 km, mine de rien, sans m'en apercevoir.

Le Tarn à Millau.

Un des ponts sur le Tarn, avec le Vieux Moulin.

Lavoir du 18ème siècle. Ils sont superbes. Bocloo voulait poser...

J'avoue avoir roulé au hasard, en suivant les pancartes "centre ville".

Puis je me suis engouffré dans les ruelles, et les voies piétonnes. Avec Bocloo, c'est absolument royal ! Ici, au pied du beffroi.

Autre vue du beffroi.

Quand on aime.... C'est un reste de l'ancien hôtel de ville. la tour carrée inférieure, du 12ème, servit de prison au 17ème; la tour octogonale qui la surmonte date du 17ème siècle.

Juste à côté, ce petit square.

Je prends des photos comme ça, dès que ça me plait.

Comme je savais que j'allais faire une petite tournée seulement, j'ai emporté le gros réflex.

L'église Notre-Dame, ancien édifice roman entièrement reconstruit au 17ème.

Ancien et moderne : les halles et le beffroi.

L'église Notre-Dame et le beffroi.

Un enfant du pays. La traduction est intéressante :

"Car de tout temps, l'usage est que celui qui travaille est, contre la raison, celui qui mange la paille, et que, tout au contraire, celui qui mange le foin est, selon le proverbe, celui qui ne fait rien". Joliment dit, et ma foi, toujours d'actualité !

Le cycliste est en train de photographier.

Je me balade dans toutes le minuscules ruelles...

Une autre vue du beffroi.

Le temple.

Une ancienne porte de la ville, près du Temple.

Il y a beaucoup de ruelles comme celle-ci. Je ne voudrais pour rien au monde habiter ici !

La Maison du Peuple.

Autour des ruelles.

J'esstime avoir fait le tour de Millau. Je suis un peu déçu, la ville n'est pas si jolie que je l'espérais. De plus, aucun snack, aucun bar-restaurant n'a Internet... Du coup, je décide de retourner... à la maison, et de me faire à manger tout seul.

Le Tarn, c'est joli.

Vue vers l'autre côté du pont.

J'adore ce vélo. Et je ne suis pas le seul, car un paquet d'hommes se sont retournés pour l'admirer, car en plus d'être léger et très roulant, il est magnifique. Il est fantastique, en ce sens qu'il roule tout seul. Enfin... presque ! Il fait chaud, il y a quelques côtes, et pourtant, tout passe sans problème. Je ne ressens absolument aucun essoufflement, je suis totalement enchanté de cet achat. Le seul hic : il faudrait que je m'en serve un peu plus souvent !

Le fameux Vieux Moulin: très joli.

Retour dans ma cité... Je me fais une grosse platée de nouilles. Puis je décide de me déplacer à l'ombre, car je ne pourrai pas rester ici, en plein soleil, à bosser, ce n'est pas possible. Du coup, je suis à 30 mètres du parking des camping-cars, je les vois tous en plein "cagnard", et je suis bien installé à l'ombre d'un bel arbre, avec un peu d'air frais. Délicieux. Je resterai dormir ici, pas la peine de retourner sur le parking. En plus, ils semblent tous me regarder d'un drôle d'air... Ben oui, puis-je être classé dans la catégorie des camping-caristes? En plus, ils sont nombreux.

Vous savez quoi ? Il est 17 heures, et j'ai fini.

A moi les vacances.... Je vais préparer mes itinéraires pour les jours à venir.

Youpeeeeee !!!!!!!!!!!!!

Page précédente: France 2011_Jour 040
Page suivante: France 2011_Jour 042


Depuis le 06/06/2005 Visites:873353 Aujourd'hui :322 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)