France 2011_Jour 046

Jour 046 - Vendredi 13 mai 2011 - 67 km - 187 photos (3304 km et 9986 photos)
Du Rozier au Masségros (Aveyron - Lozère)

Beau et chaud. Les quelques gouttes de pluie tombées ont suffi à éclaircir l'atmosphère...

Bien. réveil tardif, ce matin : 9h30...! J'avais de toute façon prévu de rester au camping des Platanes jusqu'à 14 heures, après avoir demandé à la patronne -une suisse allemande- hier soir. Ce n'est donc pas gênant. J'ai bossé dans le bureau d'accueil hier jusqu'à plus de 21 heures pour parvenir à vous mettre deux nouvelles journées en ligne. J'y retourne ce matin pour écrire et envoyer la journée d'hier. Ouf, je suis à jour.

Départ à 14 heures. Ci-dessus, l'église romane du XIIème du Rozier, juste au-dessus du camping.

La petite ville du Rozier se trouve au confluent de la Jonte avec le Tarn. Je vais suivre le Tarn sur sa rive sud, par la petite D187.

Je roule donc du côté du Causse Noir. Le Tarn sert de frontière, cette fois, avec le Causse de Sauveterre. C'est donc celui-ci qui se trouve en face de moi, le Causse Méjean étant de l'autre côté, la Jonte le séparant du Caisse Noir ! Compliqué ? A vos cartes...

Coup d'oeil arrière sur la jolie D187, avec, en toile de fond, le Rocher de Capluc, je pense, sur le Causse Méjean.

Sur ma droite, au nord, de l'autre côté du Tarn, c'est Mostuéjouls, sur le Causse de Sauveterre.

Un peu plus loin, autre vue -arrière, cette fois- sur Mostuéjouls.

La végétation est ici moins dense sur la roche, au niveau de Boyne, côté Sauveterre toujours.

Ici, c'est le contraire, mais c'est ce que je vois de mon côté : Causse Noir, donc.

Toujours côté Causse Noir, paroi très dense et touffue.

C'est le paysage que je préfère, je ne m'en lasse pas.

Traversée de La Cresse, et sa belle église qui se détache nettement, en bord de route.

Un peu plus loin, le tarn se voit bien au hasard d'un méandre. Un homme est en train de s'y raffraîchir les jambes.

Et toujours, au-dessus de ma tête....

Vue sur Aguessac, en arrivant à Paulhe.

Effet graphique sur le pont de Paulhe franchissant le Tarn.

Au même endroit, le Tarn.

Traversée d'Aguessac, arrivée à Pailhas, puis direction Compeyre. C'est maintenant l'inverse.
Je suis sur le causse de Sauveterre, et la vue sur le Causse Noir depuis Compeyre est.... incomparable

Sur la D547, juste avant Compeyre.

Très belles vues sur le Causse Noir.

Toujours depuis Compeyre, vue sur Paulhe et le Tarn. On aperçoit le pont métallique photographié plus haut.

On voit toujours le pont métallique. A droite, c'est Aguesse.
Tout au fond, avec son antenne au sommet, c'est le fameux Pouncho d'Agast, vu hier, au-dessus de Millau (vautours, parapentes..).

Le château de Cabrières, vu depuis la D809. Je remonte vers le nord.

C'est une départementale à grosse circulation. Tiens tiens.... enncore lui !

Puis je prends à droite la D94, heureux de quitter cette route, qui descend la vallée du ruisseau de Trébans.

Et là, c'est la grosse surprise : il y a plein de buses, je dirais une bonne dizaine. Certaines ne se sont pas envoléées immédiatement. Supmerbe !

Les jolies petites fleurs du printemps accrochées dans la muraille.

Ou tout simplement par terre, sur le bord de la route. Magnifique !

La très jolie vallée du Trébans.

Vieille maison, au Bourg.

Eh oui, Le Bourg, c'est le nom de ce gros village. Vieux. Pas entretenu. Triste comme tout !

Toujours sur la D94, en approchant de Boyne.

Vieilles maisons abaandonnées.

Boyne. Au fond coule le Tarn. En face, le Causse Noir, au pied duquel je roulais tout-à-l'heure.

Les agriculteurs sont au boulot. Enfin, au volant....

Juste avant Boyne, je remonte vers le nord via la D9. Derrière moi, la montagne est presqu'entièrement cultivée.

La route offre de très belles échappées sur Boyne et le Causse Noir.

Encore une...

Après cette montée, je me retrouve sur le plateau du Causse de Sauveterre. Une lavogne, ici aussi, presqu'à sec.

C'est plus désertique.

De chaque côté de la route, les terres sont grillagées. En regardant de plus près, j'ai comme l'impression qu'ils sont en train de détruire les buissons d'arbustes, d'enlever les plus gros cailloux... Bref, de préparer ces terres sauvages pour la grande culture.

J'en ai la confirmation un peu plus loin. D'immenses étendues sont déjà la proie de l'agriculture intensive. Pire, je soupçonne ici l'achat des terres par de gros industriels, de grosses sociétés. Les grillages... La pollution à venir par l'utilisation certaine d'engrais à haute dose sur ces terres pauvres et caillouteuses. Une fois de plus, quelques personnes possèdent tout. Je préfèrerais que des centaines de familles d'agriculteurs cultivent des parcelles à taille humaine, et vendent bien le fruit de leurs terres sur les marchés locaux. Ce qui ferait vivre quelques milliers de personnes, repeuplerait les villages, etc.... Mais c'est un rêve. Quelques personnes vont tout posséder, et tout revendre loin, vers les grandes villes, voire même à l'étranger. Et c'est cette agriculture que nous subventionnons ! De qui se moque-t-on ? Tout ça m'écoeure profondément.

C'est sous ces belles pensées, pas noires du tout, sur notre avenir, que je rentre dans Le Massegros. Ici, à l'intérieur de l'église. Je ne pensais pas y rentrer, mais un homme m'a vu en train de la photographier, et m'a ouvert. Je suis donc entré par politesse...

Une belle image du soleil renvoyant les couleurs du vitrail sur le mur.

Il est tard, j'ai envie de me poser ici. en pluis, je reçois un super spot WiFi gratuit, avec FTP inclus.

Bande de veinards, vous allez pouvoir lire dès ce soir le compte-rendu. On appelle ça du direct, si je ne m'abuse, non ?

Ce soir, j'ai une pensée pour mes enfants. Un de mes fils joue à Nantes, et ils sont tous là-bas, partis l'écouter. Je me rattraperai cet hiver !

Tiens, pour une fois, je vais faire un peu de publicité pour lui, peut-être certains d'entre vous auront envie d'acheter le CD.
C'est l'album de "Human Acceptance Factor".
Il est dispo en écoute sur deezer (bientôt sur Itunes, Amazon...) et en téléchargement légal sur ces même plateformes.
Allez l'écouter à cette adresse:
http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/human%20acceptance%20factor
Il y a évidemment des CD à vendre (10€) avec un son nettement supérieur, remplissez le formulaire sur le site dont voici l'adresse:
http://humanacceptancefactor.com/
Dans tous les cas, merci de passer un peu de temps à l'écouter.
Si vous voulez passer aux concerts, regardez le site pour voir les dates (régulièrement mis à jour).
Première date en public le Vendredi 13/05 à Minute papill'on: http://www.minute-papillon.fr/#!

 

Allez, j'arrête ici la pub'.... Bonne nuit à tous.

Page précédente: France 2011_Jour 045
Page suivante: France 2011_Jour 047


Depuis le 06/06/2005 Visites:852738 Aujourd'hui :226 Maintenant:4 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)