Art digital

Art Digital et exercices en manipulation de photos

 

De la photo vers la peinture ou le dessin...

La photo, c'est une passion bien ancienne. Et si je suis passé par un peu tous les genres, il n'en demeure pas moins que la constante forte reste la nature au sens très large : le paysage naturel.

Avant la photo, et par conséquent au cours de mon enfance, je me suis essayé au dessin et à la peinture. Si j'avais des capacités pour le reproduction, je suis une nullité absolue en ce qui concerne la création. En un mot, je ne sais pas dessiner, et je ne sais pas inventer. Il me faut un modèle. Et ce modèle doit déjà être une transposition en 2D de l'original. J'entends par là que je suis également incapable de reproduire ce que je vois sur une feuille de papier. Je n'ai pas le sens des proportions, je n'ai pas le "coup de crayon". Je ne peux que travailler à partir d'une reproduction (photo, dessin, peinture, peu importe, mais je dois déjà être en possession de cet élément).

C'est vous dire mon niveau artistique : zéro en création, et proche de zéro en transposition du réel.


J'ai toujours eu des envies de toucher, de modifier mes photos. Mais à mon époque, il n'y avait guère que les laboratoires pour ça. Et un "labo-photo", comme on disait, ça coûtait une forture, et c'était très très compliqué. Beaucoup trop compliqué pour moi. En dehors de l'aspect financier, je trouvais tout ça bien trop contraignant.

Puis il y a eu l'ordinateur ! Je me suis engouffrré tête la première dans ce nouveau monde qui émergeait, et cette passion pour l'informatique ne m'a plus jamais vraiment quitté. En fait, dès mon premier ordinateur, mon engouement initial pour le dessin est revenu. Avec des résultats toujours aussi déplorables.... sauf que, là, je pouvais, enfin, utiliser des modèles. Les années ont passé, la puissance des processeurs s'est accrue, et, au bout de quelques années, ce dont j'avais toujours rêvé devenait réalisable : retoucher mes propres photos, les "arranger" selon mes goûts, c'était enfin à ma portée : économique, et pas contraignant. Juste des heures à passer dessus, mais sans me salir, sans devoir au prélable travailler pour préparer le boulot, sans avoir à nettoyer et/ou à ranger le matériel après... tout ce que j'abhorre, tout ce que le "poil dans ma main" exècre par-dessus tout.

En un mot, ne faire que ce qui est agréable, et rien d'autre.

La suite... La photographie numérique, d'abord. Puis naturellement l'engouement pour les logiciels de dessin, avec la souris, puis la tablette graphique... Mon truc à moi, c'est de faire des photos numériques avec le maximum de détails (je suis un inconditionnel du pixel, n'en déplaise à beaucoup), de les transférer sur des disques durs, et de les arranger, modifier, transformer... Plus il y a de pixels, plus il y a de détails, plus il y a de possibilités.

Cependant, je n'y trouve pas encore vraiment mon compte. Une photo reste une photo. Et dans ce monde surmédiatisé, tout un chacun peut faire des photos. C'est bien, ça ne me gêne pas, mais ma photo du Geirangerfjorden, par exemple, si belle soit-elle à mes yeux, ne va pas beaucoup se distinguer de celles faites par les autres visiteurs du site, tout aussi émerveillés que moi.

Alors, j'ai eu envie de faire mieux. Et dans notre société, ça signifie : investir dans un appareil photo de qualité, des objectifs de qualité : coût élevé, encombrement, etc. Oui, c'est mieux, il y a plus de détails, les couleurs sont plus belles... Oui. Sans doute. Et encore, pas sûr !

Je ne suis pas satisfait. J'ai envie d'apporter ma touche personnelle, mon "coup de patte" à moi. Retour au dessin ? Non, je ne suis pas cap'. Et puis, c'est trop dur, trop long. La peinture ? Oui, mais pareil : trop dur, trop long ! Et je ne suis pas doué. Et je n'ai pas la patience. Mais je sais ce que j'aime faire. J'aime "triturer" les photos, changer les couleurs, ajouter ou enlever des détails, modifier le cadrage, faire ressortir cet élément et cacher celui-ci, passer des filtres de-ci de-là. Oui, ça, j'adore.


Cette année. Non, c'est vrai, nous sommes déjà entrés en 2013. Alors, l'année dernière, lors de mon voyage en Norvège, mon gros réflex Canon a rendu l'âme. Sur le coup, ça m'a bien affecté, mais ça n'a pas duré. J'avais également un petit compact dédié à la vidéo. Je m'en suis servi pour faire des photos, par obligation. Et ma vision des choses a changé. C'est petit, c'est léger, c'est discret. Les photos ? Moins belles, forcément, en ce sens qu'elles n'ont ni le piqué ni le rendu des couleurs de celles faites avec le réflex. Mais quand même, ce petit compact m'a permis de transmettre tout autant ce que j'ai ressenti devant ces paysages norvégiens si terriblement beaux.

Et c'est ainsi que, tout doucement, m'est revenu cette idée qui germait depuis si longtemps dans ma tête. Mes photos manquent de piqué, les couleurs sont moyennes ? OK, c'est vrai. Mais je suis libre de créer à ma guise, car l'appareil est si petit, si léger, si facile, que je peux l'avoir constamment sur moi, et qu'il ne me coûte pratiquement rien -comparé au réflex !

Alors quoi ? Comment donner une âme à mes photos ?
En les transformant, tout simplement, avec ma touche "à moi".
Je vais enfin pouvoir les rendre uniques.

Ces pages sont consacrées à mes essais. Soyez indulgents !


06/01/2013 - 31/12/2012
10/01/2013 - 15/08/2005
13/01/2013 - 31/12/2012
13/01/2013 - 28/06/2012
13/01/2013 - 26/10/2010
15/01/2013 - 18/08/2008
17/01/2013 - 6/11/2012
27/01/2013 - 23/01/2013
12/03/2013
 
10/11/2012 - 15/03/2013
19/06/2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:932199 Aujourd'hui :248 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)