Givrand - La Sauzaie

Samedi 4 juin 2011 - 28 km en VTT - 110 photos
Givrand - La Sauzaie - Brétignolles-sur-mer (Vendée)

Il fait pourtant très chaud, aujourd'hui. Mais j'ai vraiment envie de tester mon nouvel objectif. En effet, j'ai vendu hier tous ceux que j'avais (ceux dont je ne me servais pas, ceux qui ne me plaisaient plus) pour acheter le Canon 24-105 F4 L IS USM EF (oups !). Au total, je récupère un peu d'argent. C'est donc une bonne affaire, en vertu du principe des vases communiquants : on pourrait appeler ça du troc. Et le principal, c'est de ne pas débourser. En effet, donner de l'argent signifie qu'il faut le gagner. Gagner de l'argent signifie qu'il faut travailler. Je n'ai pas envie de travailler, je dois donc systématiquement, ou en tout cas aussi souvent que possible, réfléchir au moyen de m'en passer. Et dans ce cas précis, il suffisait de ne pas conserver le matériel peu ou pas utilisé ! C'est plutôt simple et, pourtant, voici encore peu d'années, j'aurais acheté (le nouveau) ET conservé (les anciens) !

Nous le savons tous, la sécheresse menace. Regard sur les traces laissées par les engins agricoles dans les champs de blé.

Un peu partout ici, dans la campagne du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, les bottes de paille cylindriques -curieux, d'ailleurs, de ne pas conserver le stockage sous forme parallélépidèdique rectangulaire, qui me semble moins consommateur d'espace- attendent d'être ramassées.

Le Gué Gorand, petit cours d'eau d'une vingtaine de kilomètres de long, coule si paisiblement que ses eaux semblent stagnantes.

Givrand et son église.

Je quitte la départementale à Givrand, heureux de diriger Bokloo sur la piste cyclable flambant neuve, en direction de la mer, vers l'ouest.

Sur ma gauche, plein sud, coule le Gué Gorand que je viens de traverser, au niveau des arbres.
A droite, un petit canal y dirige ses eaux, entouré de chaque côté par une rangée de roseaux.

Détail d'un roseau.

En fait, la piste cyclable passe au coeur de la zone réservée à la station d'épuration des eaux....

Les bassins y sont en partie recouverts de millions de lentilles d'eau, sans doute utilisées ici comme procédé de traitement.

Bokloo en profite pour se reposer.

Des vaches paissent au loin, près du Gué Gorand, qui ne va plus tarder à se jeter dans le Jaunay.

Un coup de zoom -je peux désormais le dire, et c'est un vrai bonheur de ne plus avoir besoin de changer d'objectif- sur les lentilles.

Le plus grand bassin de décantation de la station; la ferme de la Gatelière se distingue sur la hauteur (+ 12 mètres en altitude.... ça sent le bord de mer).

Autre canal. Ils se suivent, et sont tous dirigés perpendiculairement vers le Gué Gorand.

Du même endroit.

Petit effet "rétro" sur ce grand champ.

L'herbe craque sous les pneus, et la terre est dure comme du béton.

Seules quelques très rares touffes vertes sont encore visibles, excepté le long du canal où les roseaux prédominent, ici seulement sur une rive.

La piste cyclable a contourné le bourg de Givrand; arrivée sur la D38, il faut, pour la suivre, rebrousser chemin vers Saint-Gilles-Croix-de-Vie et traverser le Jaunay pour finalement choisir : vers le nord (Saint-Gilles) ou vers le sud (Les Sables) : je prends sud. Au passage, effet artistique sur les pêcheurs installés sur les rives du Jaunay, écrasés de chaleur.

La piste serpente à travers le milieu dunaire, à l'orée des bois : c'est le GR 8. Malheureusement, il longe la mer sans jamais la voir, environ 800 mètres en retrait, au pied de la barrière des dunes. Je trouve ça dommage. Du coup, désireux de vous offrir quelques photos de mon océan préféré, je me vois contraint de pousser Bokloo au milieu des chardons. L'effort est intense, le sable est profond, les rayons solaires brûlants.

La récompense est au bout !

A force de passer, l'homme a creusé les routes de ses pieds !

Vers le nord-ouest, c'est Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Au zoom, on aperçoit la corniche de Croix-de-Vie.

Vers le sud-ouest.

La plage est très belle, mais malheureusement squattée en partie par les amateurs de naturisme, et que j'avais complètement oubliés. En effet, j'aime venir l'hiver sur nos grandes plages vides, et à cette époque, ils ne sont pas là ! Alors que je "zoome" en prenant volontairement des personnes dans mon champ, ce type, à poil, juge que je le prends, lui, en photo, et me fait un magnifique... doigt d'honneur ! Ce pauvre type pense sans doute que je suis venu spécialement pour lui tirer le portarit... je me serais bien passé de sa présence. Ils me gonflent, ces gens. Ils aiment se promener nus, je n'y vois pas d'inconvénient, quoi que ça me dérange un peu, puisqu'ils nous obligent, par la force des choses, à regarder ailleurs pour ne pas les froisser. Du coup, je me dis que si on les dérange, ils n'ont qu'à pas se déshabiller ici, mais chez eux. Bref, monsieur n'était pas content, et nous le fait savoir.

Portion vide d'humains, dont seules les traces sont visibles dans le sable.

Détail sur le beau sable océanique.

Les chardons colonisent le sable, et sont eux-mêmes colonisés par ce petit escargot aux jolis dessins.

Il est temps de reprendre la route après ce petit intermède. Je rejoins la piste qui longe ensuite la D38, avant de s'infléchir à nouveau vers le littoral.

Qu'elle rejoint à La Sauzaie, pays de mes ancêtres paternels.

Le spot de surf de La Sauzaie. Aujourd'hui, les quelques surfeurs présents font un peu pitié, la mer étant bien trop calme pour eux.

Le rocher de Sainte Véronique.
Il atteignait 6,50m, mais une partie de la pointe s'est écroulée au début des années 1960 (de 1,20m à 1,30m environ), lors d'une forte marée.
Sur Internet, j'ai trouvé une page traitant de la géologie des roches sur cette côte vendéenne, et notamment au niveau de ce rocher.

Cyclistes au repos.
Deux petites plages se suivent au milieu des roches abondantes : la plage de la Parée et la plage du Marais Girard.

Au loin, c'est l'immense plage des Dunes, parcourue intégralement lors d'une mémorable randonnée jusqu'aux Sables d'Olonne.

Il y a du monde; en effet, nombreux sont ceux qui, faisant le pont, sont venus se ressourcer avant les grandes vacances.

Ce sera ma dernière photo pour aujourd'hui, le reste ne présentant que peu d'intérêt.

Je suis satisfait de mon objectif, qui semble bien tenir la route.
Je verrai lors de situations plus difficiles, mais ici, sous ce soleil difficile, je trouve qu'il s'en est très bien tiré !

Page précédente: VTT
Page suivante: VTT_002


Depuis le 06/06/2005 Visites:863090 Aujourd'hui :238 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)