Les raisons du choix

Le doute, et les raisons du choix

Doubt, and reasons of the choice

Je relis des récits de voyageurs avec des BMW de la série GS.

Mais je ne sais plus dans quel modèle investir.
Une moto récente et chère, une moto récente avec beaucoup de kilomètres, une moto plus ancienne?

I read again some trip's travels narrations with BMW GS serials.

But I do not know any more in which model to invest.
A recent and dear motorbike, a recent motorbike with many kilometres, a more ancient(former) motorbike?

 

Puis je découvre la F650 GS, toujours dans la série des GS, mais avec un moteur de 650 cm3. Pourquoi pas? Elle est superbe, comme sa grande soeur. Mais ce n'est pas le lourd moteur des grosses. C'est un mono-cylindre. Je lis des essais, parcours à nouveaux d'autres forums, recherche des occasions. ET...

Then, I discover the F650 GS, in the same class of the GS, but with a 650 cm3 motor. Why not? It looks pretty, like its big sister. But it's not the same big flat-twin motor of the big ones. It's a mono-cylinder. I read some road-tests, I scan again other forums, I look for second-hand market. AND...

Yes!
J'en trouve une tout près de chez moi, dans une concession BMW. 4.500 euros, 50.000 km.... Je décide d'aller l'essayer. Je suis déçu par le contact avec le concessionnaire. Puis par l'aspect général de la moto. Elle est abîmée. Les valises sont cabossées. De plus, elles sont minuscules.... Mais j'y vais malgré tout. Il me permet de faire un grand essai, une vingtaine de kilomètres. Je suis déçu. Je n'ai pas trouvé la souplesse de la Transalp. Ni celle du flat-twin de la grosse. Pire, dans un rond-point, je l'ai sentie m'échapper. Décidément, non, elle ne me plait pas!

Yes!
I find one F650 close to my home, by a BMW's dealership. 50 000 km and 4 500 euros... I decide to try it. I'm disappointed by the dealership's owner. And also by the over-all look of the bike. Little damages. The luggages are dented. More, they are very small... But I try it anayway. The boss let me do a big tryout, so about 20 km. I'm disillusioned. I don't felt the softness of the Transalp. Not even the one of the big flat-twin. Worse, as I drived it in a roundabout, I felt it almost getting away... All things considered, no, I'm not content with it.

 

Entre-temps, j'ai une longue conversation avec un de mes amis qui, et je l'avais complètement oublié, est un fan convaincu des Honda Transalp! Il en a une, et il en a eu plusieurs. Et il me remet une énorme couche d'avantages de la Transalp sur la BMW. Enfin, il me "descend" le monocylindre BMW en flamme! Pas question que je te laisse acheter un mono pour ce que tu veux faire. C'est totalement inadapté. Il te faut absolument et obligatoirement un bi-cylindre, ça, c'est l'évidence même. Tu ne vas pas faire du hors-piste, tu vas et tu veux faire de la route et des chemins, ce qui est totalement différent. Il te faut de la souplesse, du couple, un bi-cylindre et parfait. Par ailleurs, que veux-tu faire de la puissance et du poids de tes grosses "béhème"? Et ça va te servir à quoi? Et pourquoi veux-tu leur donner tant d'argent? Et payer leurs énormes factures d'entretien? Et si tu as une panne à l'étranger, tu crois que tu vas trouver des pièces BMW si facilement? Alors qu'avec une Transalp, tu trouveras des garages Honda partout dans le monde, des pièces neuves et d'occasion partout dans le monde, des mécaniciens capables de te réparer ces motos en "deux temps trois mouvements" tellement c'est facile....

Par contre, si tu crois que tu vas trouver des mécanos en mesure de toucher à l'électronique de ta BM, tu te trompes lourdement, mon p'tit gars...

In the meantime, I have had a big discussion with one of my friends who is -and I had forgotten it- a convinced Honda Transalp's fan! He owns one, and he owned several ones. And he enumerates me a lot of benefits that the Transalp provides compared to the BMW. Then, he talks the BMW flat-twin down! It's out of question that I let you buy a "one-cylinder" bike to do your big trip. It's absolutely inadequate. You need only a two-cylinders motorbike, that's evident. You don't want to drive off-piste, you just want to drive on roads and on pathes, dirt roads or narrow ways. That's not at all the same. You need softness, couple, and the two-cylinders motors are perfect for that. In addition, what do you want to do with the power and the weight of your big "BMW"? Why do you want to give them so much money? Why do you want to pay their huge maintenance's bills? And if you break down abroad, do you think you'll find so easy some spare's parts? But with a Transalp, you'll find Honda's repair shops eveywhere in the world, and second-hand spare parts also, and garage mechanics able to repair Honda also, becauseHonda's mechanic is very easy and very elementary.

However, if you think you'll find garage mechanics able to touch to the electronic workpieces of your BMW, you're in a mist, sonny boy...

 

Bref, lorsque je raccroche, je suis anéanti. Des semaines de travail pour rien. Je ne sais pas, je ne sais plus.

Il y a les pro-BM, et il y a les contre.

Mais surtout, il y a moi qui ne sait plus, et c'est moi qui décide, et c'est aussi moi qui paye. Je n'ai pas droit à l'erreur!

Anyway, when I hang up, I'm discouraged. Weeks of work for nothing. I don't know what, I don't know anymore.

Some are pro-BMW, and other not.

But most of all, I don't know anything more, and I have to decide, because I am the one who is going to pay. I don't have the right to make a mistake!

 

Soudain, je "tombe" sur une publicité qui attire immédiatement mon regard. Le tour du monde de deux acteurs anglais, Ewan McGregor et Charley Booman, au guidon de deux BMW R1150GS Adventure. En DVD. Donc, films, images, voyage. Mais c'est exactement ce que je veux faire! La commande est faite le jour même. Deux jours plus tard, le film est sur l'écran. Enfin, je vais voir pourquoi il me faut cette moto.

Alors que je pensais qu'au bout de 10 minutes, j'allais acheter la moto de mes rêves, il s'est passé un événement incroyable! Non seulement je n'allai pas passer la commande, mais en plus, j'allai définitivement faire mon deuil de cette machine, et enfin choisir ma future compagne. Mes deux acteurs motards n'ont, en fait, absolument pas la même conception du voyage que moi. Ils partent avec des machines totalement neuves et super-équipées, un matériel énorme, une équipe de spécialistes et une voiture 4x4 avec un équipement au top-niveau, etc, etc... Et malgré ça, malgré leur préparation, malgré cette débauche considérable de moyens, eh bien, ce fut quand même la galère! Les images parlent d'elles mêmes. Je n'ose imaginer les sommes englouties dans cette entreprise, mais c'est énorme! De plus, quand, à deux bonhommes, ils n'arrivent même pas à sortir leurs BM de la boue des steppes russes, je comprends que je dois laisser tomber cette bécane! Quand je constate qu'il leur faut faire venir des pièces des usines allemandes, parce qu'introuvables là où ils sont, mes yeux s'ouvrent enfin à la triste et dure réalité. Cette moto n'est pas faite pour moi. Cette moto est tout simplement hors de mon budget, physique et monétaire. Elle ne remplit aucunement mon cahier des charges. Elle est trop lourde. Elle est trop sophistiquée. Elle est trop chère. C'est un rêve inaccessible. C'est une moto pour des riches. Je veux dépenser le moins d'argent possible, je veux économiser chaque cent, pour voyager le plus longtemps et le plus loin possible. Je ne peux tout simplement pas prendre une BMW. Surtout pas celle-ci. Enfin, je dois être sérieux et revenir sur terre. Pourquoi devrais-je avoir besoin d'une moto atteignant les 200 km/h, alors que les routes sont partout limitées bien en-deçà de cette vitesse, alors que j'ai peur de ces hautes allures, alors que je veux faire des photos, alors que je veux rouler sur des sentiers....

Ouf, je l'ai échappé belle! J'étais entraîné dans cette terrible spirale ascendante de notre non moins terrifiante société de consommation, laquelle m'avait presque attrapé dans sa toile féroce. Je suis sauvé, in extremis, et guéri.

Quand je pense à tout le bonheur connu au guidon de mon petit scooter 125... 650 cm3, voilà une cylindrée absolument considérable qui, avec les 55 chevaux qu'elle me procure, va me permettre de voir le monde sans effort. Que demander de plus? Ne pas devoir pédaler dans les côtes et contre le vent, porter mon sac de couchage et ma maison de toile, voilà mon cahier des charges.

La Transalp va me faire tout ça haut la main. Et pour un prix modique, en plus.

Mais où avais-je donc la tête? Dans les nuages, encore?

Suddenly, I come across an eyecatching advert for me. It's about the world tour of two english actors, Ewan McGregor and Charley Booman, who ride two BMW R1150GS Adventure. The trip is on a DVD. Movie, pictures, ride. But it's exactly what I want to do! I order it at the same day. Two days later, the movie is on my TV. I'm going to be able to tell why I need that bike.

As I though that after ten movie's minutes, I'll go and buy my dreams's bike, an incredible event has occured! Not only I didn't order, but I definitely forget that bike as well, and choose my future "mate". The two actors bikers have, in fact, a far cry riding conception from mine. They begin their ride with brand new and outfited motorcycles, a huge equipment, a specialist's team and a 4-wheel car with a lot of spare material, etc. And in spite of that, in spite of their big preparation, in spite of that abundance of goods, it has been, regardless of cost, the nightmare... Pictures speak for itself. I don't know how much money they squander in that trip, but it's of course huge! Moreover, when I see them trying to extract the BMW from mud, and as I notice that two men are not enough to get it off, I understand and I know that this bike is not for me. It's also the same, when I notice that they must order some mechanic pieces direct from the german BMW factory, I understand the grim and sad reality. It's too expensive, I can't afford it. And that bike is out of my requirement specifications! It's too heavy. It's too expensive. It's an unapproachable dream. It's a bike for rich men. I want to pay the least because I want to ride as far as possible, and so long as possible. I can't get a BMW. Why should I need a bike that can reach 200 km in one hour, while the speed's limits are allways far below, while I'm frightened when I drive fast, while I just want to make pictures, while I just want to ride on pathes or on small sinuous roads...

Phew! I had a narrow escape! I was taken away in that terrible ascending spiral of our so much terrible consumer culture. And I was almost catched in that savage web. I'm safe, by a hair's-breadth, and I'm also cured.

Now I remember all the pleasure I get while I rode my little 125 cm3 Piaggio x9... Then, 650 cm3, that's a huge engine size compared with the scooter, which will allow me to ride the world without any effort. What else? No need to pedal during the raise, no need to pedal against the wind, no need to carry neither my sleeping bag nor my cloth's house, that's my requirement specifications.

The Transalp can do it easily. And moreover, just for a little cost.

I was getting mad. It's OK now.

Page précédente: Mais le rêve est tenace
Page suivante: Voyage en Somme


Depuis le 06/06/2005 Visites:892766 Aujourd'hui :47 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)