Voyage en Somme

Les premiers essais - Voyage en Somme

The first road tests - Ride to the Somme

Et me voilà reparti sur les pistes de la toile mondiale, Internet, à la recherche d'une Transalp pas trop vieille, n'ayant pas trop de kilomètres, en très bon état... Cette fois, j'ai la "patate", car je suis absolument convaincu de chercher la bonne moto.

Then I begin a new search on the Web, for a young Transalp, with not so many kilometers, in a very good condition... But this time, I'm well motivated, because I'm sure that I'm searching for the good bike.

 

Au bout d'un certain temps, je me trouve à la tête de trois Transalp des années 1996-1997, avec des kilométrages compris entre 20.000 et 40.000 km, et en état exceptionnel, au vu des annonces, des contacts pris avec les vendeurs, des photos reçues. Et ces trois annonces se trouvent dans un rayon de 70 km environ. Par contre, c'est assez loin. C'est dans le Nord-Est de la France, dans le département de la Somme. Je prends mon fidèle logiciel de cartographie, celui dont je me sers continuellement, j'ai nommé Autoroute Express. Et que vois-je d'un seul coup? Qui me saute aux yeux?

Amiens. Une ville qui me rappèle d'excellents souvenirs. Et d'excellents amis, qui m'ont plusieurs fois invité à passer les voir si je devais revenir dans leur belle région! Mais c'est génial. Un petit voyage, rencontrer des amis, essayer des Transalp... Aussitôt dit, aussitôt fait, aussitôt accepté. Merci, Alain et Mychèle, pour votre merveilleux accueil.

After some time, I'm in command of three Transalp from 1996-1997, with mileages from 20.000 until 40.000 km, and in outstanding states, as I could guess thru the reading of adverts, contacting the sellers, looking for pictures. And all these three adverts are in a 70 km circle wide. They are situated in the Nord-East of France, in the Somme's department. I use then my prefered travel and software, this one I get day in and day out, which is "Autoroute Express" - Streets and Tips in english. And what can I see? There's no way I could miss it.

Amiens. I have fond memories with this city. And also great friends, who already invited me to visit them if I travel nearby them. But that's great. A small ride, to meet friends, to try Transalp out... No sooner said than done! Thank you very much for the cordial welcome, Alain and Mychèle.

 

Et c'est ainsi que le 10 septembre 2007, je quittai Les Sables d'Olonne au guidon de Pégase, mon fidèle Big Burgman, absolument aussi enchanté que son maître d'aller se dégourdir les jambes! Pour une fois, et contrairement à mes principes et à mes habitudes, j'ai pris l'autoroute. Nantes, Angers, Le Mans, Alençon, Rouen, Amiens. Parti très tôt le matin, j'arrive chez mes amis vers midi. Ce matin, il faisait 9 degrés, et je n'avais pas chaud. Accueil chaleureux, repas délicieux. Alain m'accompagne ensuite sur la route de mes vendeurs, vers l'Est, vers Péronne... Pour le coup, je n'étais jamais venu dans cette région, lourdement chargée d'histoires, couverte de cimetières de guerre. Les routes sont petites et agréables, c'est délicieux. Dommage, je n'ai pas le temps de visiter, mais j'en profite au moins avec les yeux et avec le nez.

Therefore, on the 10th of September, 2007, it's seated on the saddle of Pégase -my faithful Big Burgman, which is as well pleased as myself to ride away- that I leave Les Sables d'Olonne. For this once, and in opposition to my own rules and habits, I decide to drive on the toll highway. Nantes, Angers, Le Mans, Alençon, Rouen, Amiens. Started up early in the morning, I arrive at friend's home in Amiens at about midday. I was rather cold in the morning, because the thermometer pointed down to nine degrees (Celcius). Hearty welcome, delectable meal. Then Alain rides with me in the Amiens's suburbs, to position me on the good way, toward East, toward Péronne... I never came in that region, which has a very rich history, with tens of military cemeteries (trench warfare). The roads are small and pleasant, it's a pleasure. Unfortunatelay, I don't have any time to take in the sights, but I take at least advantage while riding with my eyes and my nose.

 

Ma première visite. Elle est magnifique.

The first visiting... It's wonderful.

L'essai est très agréable.

The road test was very pleasant.

Je trouve le vendeur très sympa. Une seule chose bizarre. Je lui dis que je vais en voir une autre dans le coin. Il me dit qu'il la connait. C'est un de ses amis. Mais il ne me conseille pas de la prendre, la moto n'est pas en bon état, une fêlure sur le carénage a été cachée par des décorations, enfin, ce n'est plus vraiment son copain. Mais il me conduit jusqu'auprès du domicile de l'autre vendeur, auquel je ne dois rien dire le concernant....

The seller seems to be a nice guy. But something is curious. I say him that I have to look at another Transalp in the surroundings. He answers he knows the machine and the seller, who is a friend of him. But he advises me: "don't buy that bike, the plastic protection at the front is cracked and the guy has hided it under some garnishment. No, he's no more my friend". But he guides me near the dwelling of the other seller, and he suggests me nothing to tell about him...

 

 

La moto est très belle aussi. Mais un peu moins bien.

That new Transalp is also very pretty. But just a little bit less than the other one.

De plus, en touchant la béquille, je me mets de la peinture métallisée sur les doigts.... Cependant, je pars l'essayer, et c'est toujours le même bonheur instantané avec les Transalp. Décidément, que cette bécane est agréable à piloter!

Furthermore, as I was feeling the crutch, I got some metal-coated paint on the fingers... However, I try it out on the roads, and I can say to you that it's each time the same pleasure to ride a Transalp. These bikes are definitely pleasant to pilot!

 

 

Lorsque j'arrive chez le troisième vendeur, la nuit est tombée! Mais il me laisse quand même partir avec, pour un nouvel essai, toujours aussi concluant pour moi. Oui, la Transalp sera ma moto, c'est clair.

When I come to the last seller's house, it's already night-time. But the guy lets me nevertheless make a tryout, and it's again conclusive for me. Yes, Transalp is the bike I need, that's clear for me.

C'est la plus vieille des trois, un peu de rouille, mais c'est elle qui a le moins de kilomètres au compteur.

That Transalp is the oldest of the three, with a little bit of rusting, but it's also the one that has the least quantity of kilometers on the clock.

 

 

Je retourne chez Alain et Mychèle. Il est tard, très tard. Mais ils sont formidables. Ils m'ont préparé à manger. Nous passons une merveilleuse soirée à discuter ensemble, et seule l'heure tardive nous contraint à nous séparer.

Le lendemain matin, je retrouve mes hôtes avec plaisir.
Je visite le magnifique jardin de Mychèle, qui me fait partager son "hobby". Mychèle a même concocté de très belles pages sur internet, que je vous invite à consulter ici pour 2005, et pour 2006.

Malheureusement, les heures s'égrennent toujours aussi vite lorsque l'on est bien, et il me faut déjà prendre la route du retour! Alain et Mychèle me mettent sur la bonne voie, et je les quitte en fin de matinée. Pégase sort le grand jeu. Autoroute jusqu'à Rouen, puis merveilleux voyage sur nos belles nationales jusqu'à l'Océan Atlantique que je retrouve dans la soirée.

Back to Alain and Mychèle. It's late, very late. But they are so kind. They prepared me something to eat. We spend a very good time to discuss together, and it's only the very late time that obligates us to break up.

It's with pleasure that I meet again my hosts at next morning. Mychèle shows me round her wonderful garden, it's her hobby. She has created some very good pages about it on the Web, that you can look here for 2005 and here for 2006.

But the hour hand seems always to go very quickly when we feel well, and I have to go back! Alain and Mychèle drive me on the right track. Pégase put his heart onto the road. Highway until Rouen, and then a wonderful trip upon our pretty trunk roads until the Atlantic Ocean that I reach in the early evening.

 

Malheureusement, ce voyage se soldera par un échec cuisant pour ce qui est de son but initial. J'avais choisi la rouge. J'avais téléphoné au vendeur de la bleue, lui disant que je portais mon choix sur une rouge que j'avais vu tout près de chez lui. Ce dernier me répondit assez sèchement que si je préférais acheter le tape-à-l'oeil.... Cette moto rouge était en fait une horreur affreuse venant de région parisienne. Ce monsieur -entendez par là "le vendeur"- ne faisait que ça de retaper de vielles bécanes et se faisait de belles commissions.... Alors que je rappelais le vendeur de la rouge pour lui demander pourquoi sa Transalp, qui était de 1997, n'avait qu'un seul disque à l'avant (date à laquelle les Transalp ont reçu un deuxième disque), ce dernier me signalait que le concessionnaire Honda venait de lui prendre sa Transalp, et qu'elle n'était donc plus à vendre....

Unfortunately, this travel has been a licking regarding its initial purpose. I chose the red one. I made a call to the seller of the blue one, and said him I prefered a red Transalp that I saw near his home. The guy answered me dryly that if I prefered to buy the flashiness... He said "that red bike is a awful bike coming from Paris suburbs, and that guy makes that kind of job. He arranges the bikes, and resells them after giving them a pretty look"... I call back the seller of the red Transalp, asking him why his Transalp, which is of 1997, had only one disk brake at the front (at that time, Transalp receive two disc brakes at the front-wheel). He answered me that his Transalp was not more for sale, because it was already sold...

 

 

Louche, très louche... Mais que voulez-vous, ce n'est pas grave, c'est peut-être une chance pour moi que de ne pas l'avoir achetée la veille sur place! Toujours est-il que, du coup, je ne prends pas la bleue non plus.

Et me voici revenu à la case départ. Enfin, non, pas tout-à-fait.

Je suis totalement convaincu sur le choix de la Transalp. Je les ai toutes pilotées avec beaucoup de joie.

Et j'ai eu la chance de passer d'excellents moments avec mes amis d'Amiens.

That's dodgy, it smells a rat... But finally, it's not so bad, and I feel me lucky not to have buyed it directly the eve! Then, I decide also not to buy the blue one.

Therefore, back to square one! Not really...

I'm now quite convinced about the good choice of the Transalp. I piloted them all with a lot of pleasure.

And I had very good time with my friends in Amiens.

Page précédente: Les raisons du choix
Page suivante: Le choix final


Depuis le 06/06/2005 Visites:892766 Aujourd'hui :47 Maintenant:4 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)