Vaccinations - Service militaire - Conseil de Révision

Vaccinations - Service militaire - Conseil de Révision


Revaccination par vaccin triple T.A.B. (chauffé à l'éther)

- Boizard Joseph
- Matricule 04874
- 23/09/1916

Il a été vacciné plusieurs fois contre la typhoïde. Son livret militaire fait état de 3 vaccinations, mais elles n'indiquent pas la maladie incriminée ! Celle-ci est effectuée alors qu'il est, selon toute probabilité, sur le front.

Voici trois discussions ayant trait à la fièvre typhoïde pendant la Première Guerre mondiale sur le forum Pages14-18.
- Sur la maladie elle-même et ses statistiques militaires, ici.
- Sur les vaccinations effectuées, ici. Elle donne une information intéressante (je cite) : "en 1915,le vaccin nécessitait un volume total de 4,5 cm3 (=4,5 ml) réparti en plusieurs injections qui devaient être espacées de 8 à 15 jours maximum (source:Larousse mensuel illustré)".
- Sur le vaccin lui-même, ici.



Revaccination par vaccin triple T.A.B. (chauffé à l'éther)

- Boizard Joseph
- Matricule 04874
- 7/9/1917

La colonne "Passes" : quantité injectée ? Il me semble lire 1 cm,5. Serait-ce pour 1,5 cm3 ?



Vaccination anti-typhoïdique

- 1ère fois sur le front.
- 2è fois en Décembre
- 3è fois 2 fois à la 25è.
- 4è fois. Boizard.

Aucune date, mais on a l'indication "à la 25è", sous-entendu la 25ème Compagnie. Or, il était à la 25ème compagnie au moment de sa première blessure en 1914. L'indication de cette compagnie apparaît lors de la 3ème vaccination, après l'information du mois de décembre. Or, il est retourné au front le 26 décembre 1914, et je sais qu'il était à la 8ème compagnie le 9 février 1915 (date de sa deuxième blessure). Du coup, de là à penser qu'il se trouvait encore dans cette fameuse 25ème compagnie entre le 26 décembre 1914 et février 1915, il n'y a qu'un pas.



Billet d'hôpital

- Boizard Joseph, Auguste
- soldat de 2ème classe
- 57ème d'Infanterie
- 12ème Compagnie
- Matricule 2442

Inventaire des effets

- 57ème d'Infanterie
- soldat de 2ème classe
- Boizard Joseph, Auguste

Aucune date n'apparaît sur ces deux documents. De plus, ce numéro de matricule, 2442, correspond à ce Corps, le 57ème d'Infanterie. Par contre, une indication me permet de les dater à la période de son service militaire, ou entre son service militaire et la mobilisation : il s'agit de son grade. En effet, il a été nommé caporal en mars 1918. Incorporé au 123ème RI, et affecté plus tard au 277ème RI, j'en conclus qu'il a peut-être fait ses classes au 57ème RI, basé à Bordeaux, qu'il a quitté en octobre 1913 pour Rochefort.  Le 57e R.I. quitte Bordeaux en octobre 1913. A Rochefort, le 2e bataillon du 57e R.I. va à la caserne Martrou, qui est occupée également par des marins. Le 3e bataillon à la caserne Tréville qui était occupée par le 7e R.I.C.. Le 1er bataillon reste à Libourne.

Par conséquent, il aurait fait ses classes au 57ème RI basé alors à Bordeaux.



Bon pour servir de feuille de déplacement

- Boizard Josephn Auguste
- tambour
- 57ème Régiment d'Infanterie
- Renvoyé dans ses foyers, partant le 24 septembre de Bordeaux pour se rendre au Fenouiller canton de St Gilles-sur-Vie département de la Vendée.
- Payé la somme de six francs soixante-quinze centimes pour le trajet de Bordeaux à Saint Gilles-sur-Vie
- A Bordeaux, le 23 septembre 1912.

Alors là, une pièce de toute première importance concernant son service militaire ! C'est la fin de son service militaire, et il quitte son régiment, le 57è R.I., basé à Bordeaux, le 24 septembre 1912.

Ainsi se trouvent confirmés les éléments aimablement reçus sur le forum de pages14-18 par Arnaud Carobbi, lequel me répondait:
Pour répondre à votre question sur la classe 1909 :
- Recensement en décembre 1909.
- Conseil de révision entre le 17/02 et le 03/06/1910.- Incorporation fin septembre début octobre 1910.
- Fin du service actif : fin septembre 1912 pour un passage dans la réserve de l'armée d'active au 1er octobre 1912.

Et je puis confirmer, grâce à cette réponse, qu'il a passé le Conseil de Révision à Saint-Gilles-sur-Vie le mercredi 23 mars 1910.



Extrait du journal Le Messager de la Vendée du dimanche 13 février 1910
(Partie haute de la page de couverture et haut de la page 2)

On peut consulter les archives de ce journal sur le site des Archives de la ville de La Roche-sur-Yon, ici.

Conseil de Révision. Voici l'itinéraire que suivra le conseil de révision, dans le département de la Vendée, en 1910 :
- .....
- Saint-Gilles-sur-Vie, mercredi 23 (mars), à 9h.30.


Page précédente: Troisième blessure
Page suivante: Médaille


Depuis le 06/06/2005 Visites:939598 Aujourd'hui :387 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)