Dakara, ma nouvelle copine : la belle BMW F 650 GS Dakar

Dakara, ma nouvelle copine : la belle BMW F 650 GS Dakar

Gare de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Vendée  www.allersretours.com

C'est le vendredi 13 (porte-bonheur) septembre 2013 que je suis allé chercher ma nouvelle moto. Le ciel est bleu, il fait bon. Je prends le "tortillard" de la SNCF à 14 heures en gare de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. J'adore le train, réminiscence de ma jeunesse et des si nombreux kilomètres parcourus le long de ces rails qui semblent ne jamais finir. Le train, pour moi, c'est synonyme de voyage.

Mais là, pour la première fois de ma vie, je n'ai pas trop apprécié! Alors que j'attendais le départ, un homme (environ 60 ans, style "cadre supérieur") m'accoste et me demande si le train est bien là. Il faut savoir que Saint-Gilles-Croix-de-Vie, c'est le bout de la ligne (ou le début, ça dépend dans quel sens on circule). Il y a devant nous trois voies, avec deux occupées par des trains, et une voie vide, au bout de laquelle se trouve un panneau "Nantes, 14h04". Difficile de se tromper.... Bref, le gars avait envie de discuter. Il me demande si j'ai vu le reportage consacré à la SNCF et passé sur toutes les chaînes de télévision cette semaine. Eh non, je ne regarde pas la TV. Et il me dit : "j'ai appris avec stupeur que la plus mauvaise ligne de chemin de fer de France est la ligne qui va de Saint-Gilles-Croix-de-Vie à Nantes". Voilà, ça, c'est fait. Dans le genre, "je rassure mes compagnons de voyage", y'a mieux, non ?


Gare de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Vendée  www.allersretours.com

Je lui ai répondu ceci : "Je ne regarde pas la TV pour ne pas être informé des catastrophes qui ne cessent de s'abattre sur cette pauvre Terre. Je ne vous ai absolument pas demandé de me tenir au courant. Merci pour la transmission du stress, je n'avais pas besoin de ça". Il m'a regardé avec de grands yeux, incapable de décider si j'étais sérieux ou pas. Le train est alors arrivé, je suis monté dans la première rame, et lui ai dit que je préférais le laisser aller à l'avant... Grâce à lui, mon voyage a été inconfortable car, il faut bien l'admettre, son information tient la route. Le train va tout doucement, il ralentit énormément à chaque courbe, il "brinqueballe" comme ce n'est pas permis, il a même été arrêté 15 minutes en pleine campagne ! Pire! La tête penchée sur la baie, j'étais en train de regarder les traverses de chemin de fer lors d'un des nombreux arrêts en gare. Et là, je sursautai. Sur dix traverses examinées, sur une voie parallèle à la nôtre, sept au moins n'étaient pourvues que d'un seul des deux gros boulons devant être vissés de chaque côté. Alors même que je me disais "cette voie est sûrement abandonnée", un train est arrivé et s'est arrêté en face de moi, sur cette voie en si piteux état, avec des passagers à l'intérieur ! Ce que je vous raconte est strictement exact, je vous le jure. Ma fille m'a effectivement confirmé le reportage...

Je suis descendu comme convenu avant Nantes, et c'est mon fils qui m'a accueilli pour me conduire à la concession. Nous devions y arriver en dix minutes, à cette heure-ci, mais il a vu sur son téléphone-GPS-TV-machin-truc qu'il y avait en ce moment même une "opération escargot" à Nantes : vive la ville. Heureusement qu'il est toujours connecté, nous évitant de nous engouffrer sur le périph' nantais et le pont de Cheviré complètement bloqués. Néanmoins, il nous aura quand même fallu plus d'une heure pour enfin atteindre notre but.

Il m'a encore fallu attendre un moment en concession avant que le vendeur ne vienne s'occuper de moi, mais je n'étais pas pressé, et il faut bien prendre le temps de faire les choses. C'est donc un moment plus tard que votre serviteur s'est retrouvé, cette fois, sur le périphérique nantais encore bien chargé, au guidon de sa nouvelle conquête. Mais là, pour le coup, j'avais le sourire aux lèvres, et mon sort n'était plus entre les mains de la SNCF, mais bien entre les miennes. Un quart d'heure plus tard, j'étais sur les petites routes de campagne de Loire-Atlantique et de Vendée, en route vers l'océan atlantique, future demeure de la belle.

En rentrant dans le garage, je l'ai bien vue esquisser un sourire.


Gare de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Vendée  www.allersretours.com

Le lendemain, samedi 14 septembre, pour la première fois depuis le mois de juin, il a plu toute la journée pratiquement sans discontinuer.
Ce n'est que le soir que le soleil est revenu, trop tard pour aller photographier la belle là où je vais habituellement.


Depuis le 06/06/2005 Visites:939598 Aujourd'hui :387 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)