Etape 025b Jour 028

Etape 025b - Jour 028 - mardi 11 mai 2010 - 5 photos - 5 km - 5.905 en tout

L'itinéraire en bleu. Juste un aller-retour à Kalambaka.

Réveil à 7h30, je me lève à 8 heures.

Temps beau et chaud. Plus chaud qu'hier. En fait, c'est plus lourd.

Je passe ma matinée à changer les itinéraires des 4 prochains jours, en tenant compte des campings. Pas envie d'avoir à chercher un logement pas cher en fin d'étape, la Grèce est chère, autant assurer ! En fait, ça m'a pris pas mal de temps. Ensuite, la recherche des concessionnaires BMW moto en Grèce, et plus particulièrement autour d'Athènes ou à Athènes. Pas facile avec l'alphabet grec. Mais avec Google Maps et des "copier/coller" des noms des villes, j'ai fini par trouver. Puis envoi d'un mail identique à toutes les concessions qui me conviennent. On verra bien.

Là-dessus, Raymond vient discuter un peu avec moi. Nous avons déjà eu une longue conversation hier soir. Raymond est un jeune cycliste suisse de Berne. Il est parti il y a deux mois, direction l'Iran. J'aimerais parler en allemand, mais il préfère que je parle français, car il aime les langues. Avant de se lancer dans ce périple, il vendait des glaces sur une plage à Brighton/Angleterre. Il roule seul, avec un vélo totalement standard. C'est son premier voyage en vélo. Extrêmement sympathique. Il ne prend que quelques notes, m'avoue très vite ne plus se rappeler où il a dormi trois jours avant, n'a pas de site Internet... N'est-ce pas cela, la vraie liberté ? Sans doute !

C'est Raymond qui m'apprend que la Grèce a une heure de décalage horaire avec nous ! Premier pays qui me fait changer la montre, je ne m'en étais pas aperçu. Quand il est midi en France, il est ici 13 heures ! Du coup, je vais devoir me lever encore plus tôt...

J'ai faim, j'ai décidé d'aller manger dans un fast-food en ville, à Kalampaka. C'est juste à côté. 5 km aller-retour... Vous pensez bien que pour une telle distance, je n'avais pas du tout l'intention de prendre le compteur de Vanadois en photo comme je le fais quotidiennement. Or, en la mettant sur la béquille devant mon café, mes yeux tombent sur son compteur. Un beau chiffre tout rond, j'actionne donc le déclencheur.

En ville.

J'observe les gens qui passent depuis ma terrasse. Les thermomètres de la ville affichaient tous entre 29 et 30 degrés. Tout le monde est en manches courtes, sauf les motards touristes. Par contre, les motards du coin sont vraiment des rigolos. Ils roulent tous sans casque, y compris leurs passagères. Le pire, c'est que les casques sont posés sur les réservoirs, ou sur le siège arrière quand le pilote est seul... Très utile, à cet endroit ! Enfin, ça ne vaut pas les Albanais en scooter. Bien sûr, chez eux, ils roulent aussi sans casque, maiis parce qu'ils n'en ont pas, ce qui est déjà un peu plus logique. Mais ce qui m'a souvent impressionné, c'est de les voir téléphoner en roulant... Les grecs font ça aussi, j'en ai vu un à Kastoria !

C'est drôle de voir les Météores juste derrière les maisons de la ville.

Je retourne au camping. Une petite halte pour me retourner et prendre cette dernière photo.

Il fait maintenant très très lourd, thermomètre à 38 degrés ! L'orage approche. En effet, je suis à peine arrivé à ma tente que les premières gouttes touchent le sol. Chouette, je vais m'allonger et écouter l'orage et les grosses gouttes s'écraser sur la toile... Que nenni ! 15 gouttes ont du toucher le sol sans avoir le temps de s'évaporer, toutes les autres se sont volatilisées en tombant. Décidément, j'aurais pourtant aimé un peu de fraicheur. Au moment où je vous écris, j'entends quelques coups de tonnerre, mais vraiment rien de bien sérieux !

C'est tout pour aujourd'hui.

Et ne vous plaignez surtout pas, j'avais le droit de ne rien vous donner.

 

Page précédente: Etape 025a Jour 027
Page suivante: Etape 026 Jour 029


Depuis le 06/06/2005 Visites:905382 Aujourd'hui :328 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)