Etape 032a Jour 039

Etape 032b - Jour 039 - samedi 22 mai 2010 - 59 photos - 32 km - 7.713 en tout

L'itinéraire en bleu. Depuis Mystras, je suis allé dans le centre de Sparti, puis en retournant vers le camping, suis retourné à Sparte par une autre route.

Réveil à 8h. Beau temps, le soleil chauffe la tente.

Bon, si c'est comme ça, je vais partir. Mais en regardant vers les montagnes juste au-dessus de la tente, je vois des nuages gris, voire gris foncé.
Je décide de prendre mon petit-déj' d'abord, et de décider ensuite. Discussion avec le patron du camping, déjà là en train de surveiller. Il appelle sa femme et me la passe, car elle m'avait dit hier soir qu'il pleuvrait aujourd'hui, et je voudrais savoir sur quel site Internet elle a regardé. Super sympa, quand même ! Je vérifie, et confirmation : pluie cet après-midi.

Je reste !

Je n'avais pas fait de photo du bivouac de Mystras.
On voit à peine la tente, dans cette verdure. J'aime bien cette couleur, très discrète. Enfin, ça dépend de l'environnement, quand même.

Je prends mon temps, rajoute de l'huile dans le moteur de Vanadis. Ben oui, vous savez, les fameuses motos BMW, zéro défaut... Elles picolent de l'huile en plus de l'essence, il parait que c'est normal, même bon signe, ça prouve que ça vit... Mieux vaut en rire, n'est-ce-pas ?

Un gars vient me parler, en français ! Ben, il est arrivé hier soir avec son épouse, chacun une belle Harley Davidson. Ils ont profité des prix du Super-Rallye pour le ferry en provenance d'Italie, mais comme ils n'aiment pas la foule, ils se sont échappés en douce du cortège dans lequel ils étaient pris. Ce sont des agriculteurs de Charente-maritime, ils ont chevaux et poney, un ranch, et partent très ratrement en vacances, et surtout jamais en été, là où ils ont le plus de boulot. Ils sont extrêmement gentils, on papote bien au moins trois quarts d'heure, je les retarde d'ailleurs. J'espère qu'ils ne m'en voudront pas. Car eux, ils n'ont que deux semaines de vacances... Ils ont essuyé beaucoup d'eau sur la route hier, et sont arrivés trempés ! Bonne route, les amis, et merci pour cet échange matinal fort sympathique !

Avec tout ça, il n'est pas loin de onze heures. Le ciel est bien couvert, j'ai envie de sortir un peu, faire quelques courses aussi.

Tiens, je vais faire un tour à Sparte, et offrir quelques photos d'une ville. Certains réclament.

Profitez-en, ce sera rare. Du moins, je l'espère !

En Grèce, beaucoup de statues, représentant souvent des personnaages de leur époque de gloire, la Grèce antique, forcément !

Serait-ce un des 300 ?

Cette statue se trouve sur la très grande place centrale, seul endroit de calme, et sans aucune voiture (ni vélo, ni moto d'ailleurs) de la ville.

Parce que, tout autour, de la vie, il y en a "en veux-tu en voilà". Trafic intense, rues piétonnes couvertes de monde, marché aux fruits, marché de tout, cafés bondés -en Grèce, des cafés, il y en a absolument partout, et il y a toujours du monde (surtout des hommes, sauf chez les jeunes où les femmes sont bien représentées, heureusement) en train de discuter en sirotant leur breuvage. Je trouve ça très bien, c'est vivant, c'est attirant, c'est génial.

Sur la même place. Je pense qu'il s'agit de la mairie.

Vanadis voulait que je la photographie chez les Spartiates. C'est chose faite (c'est pour montrer à ses copines, je le sais bien, c'est une crâneuse).

Petit tour sur le marché. Je n'ose pas photographier les gens, c'est dommage, car c'est typique.

J'ai pris cette photo pour les T-shirts en vente alignés sur le mur.

Une petite série pour les filles qui me lisent, elles aiment bien ces magasins.

Beaucoup de boutiques, à ma grande surprise. Bien achalandées.

Tout plein de T-shirts à 2, 3 et 5 euros.

Retour sur la grande rue. Ici, c'est tracé au cordeau, comme en Amérique. Des rues parallèles et perpendiculaires. Facile.

Les taxis de Sparte. En arrière-plan, une librairie (bibliothèque, non ?).

Un photographe.

Vanadis est dans cette rue. C'est la route de Mystras.

Un très bel hôtel. Pas beaucoup de bâtiments dans un état comme celui-ci.

A côté, un genre de sandwicherie. J'ai regardé deux grecs s'acheter un truc qui avait l'air sympa. J'ai demandé à la serveuse de quoi il s'agissait, mais elle ne parlait que grec. Comment lui en vouloir ? Elle a appelé les gars, qui parlaient très bien anglais. Je me suis donc pris un gâteau aux épinards. Spartiates-épinards-Popeye... Vous comprenez ? Dé-li-cieux ! Du coup, je suis allé en acheter un deuxième. Bien calé, le gars, après ça !

Un peu de douceur dans ce monde de brutes.

Comme c'est mignon. On en mangerait....

Retour vers Mystras.

Il n'est pas tard, je décide de traîner un peu dans le coin. Une petite balade dans un canyon ?

Et à pied, en plus, c'est vous dire la pêche du gars qui vient de s'enfiler des épinards...

Un site très impressionnant, une cassure géologique énorme. Superbe.

Monument aux morts à Mystras.

Je retourne vers Sparte par des petites routes, histoire de faire quelques courses.

En chemin, je croise ce garçon, pas très souriant. Je voulais lui demander un truc, mais devant son attirail, je préfère laisser tomber !

Tout le monde a compris, j'espère ! Non ?

A copier cent fois pour ceux qui ne savent pas.

SPARTI. C'est parti.

Bon, oui, je sais, facile...

Avant-hier, je vous ai photographié ces lacets en vous disant que c'était la montée au col faite le matin.

FAUX. Rien à voir, circulez.

Pardon.

Une très vieille église orthodoxe près de Mystras.

Un cactus comme j'en ai rarement vu. Quelle classe ! Et devant la maison, sur le bord de la route, un oranger plein ... d'oranges !

Encore heureux !

La-bas, au sommet de la montagne, c'est le château de Mystras.

Et voilà.

Merci qui ?

J'espère que cet intermède vous a intéressé (e) (s)...

A l'heure où je vous fais ce compte-rendu, dans l'après-midi, il pleut des cordes !

Je suis heureux d'être là.

Bises.

Page précédente: Etape 032a Jour 038
Page suivante: Etape 033 Jour 040


Depuis le 06/06/2005 Visites:874765 Aujourd'hui :153 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)