Etape 038 Jour 047

Etape 038 - Jour 047 - dimanche 30 mai 2010 - 101 photos - 157 km - 9.240 en tout

L'itinéraire en jaune. Balade au sud du Pélion.

La plage du camping. Il est 8 heures, mais il y a déjà des touristes en train de se baigner sur la plage du camping.
Le ciel est un peu couvert, et c'est tant mieux, il fera sans doute moins chaud qu'hier.

Je suis quand même déjà sur la route à 8h15, désireux de faire mon tour dans la matinée.

Kala Nera, c'est le nom du premier village après le camping. Et ceci est la rivière qui le traverse... Mais où est passée l'eau ?

Petit coup d'oeil en arrière. Mon camping est quelque part dans cette verdure, près de l'eau !

Et vers l'avant. La partie longue à l'horizon, c'est la pointe du Pélion, où je vais.

Le petit village de Chorto, juste avant Milina.

Une jolie baie, près de Milina, au milieu des oliviers couvrant la montagne de leur joli feuillage.

Vanadis à Milina.

Arrivée à Mavri Petra. En face, mla petite île de Aletes, toute en longueur.

Puis la route longe la mer légèrement en surplomb. Dans cette petite anse, les oliviers poussent presque dans l'eau !

Insolite, ces quelques maisons se reflétant dans les eaux du golfe de Pagasitikos, aussi calmes que celles d'un lac.

On distingue parfaitement la route que je vais suivre, en face.

Grâce à ce ciel fortement voilé, la chaleur est bonne, en tout cas très supportable, malgré ma veste.

La route part à l'assaut de la montagne jusqu'à Trikéri, village logé en hauteur.

Pour redescendre aussitôt.
Au bout de la route se trouve un merveilleux petit village de pêcheurs.

Agia Kyriaki.

Cette crique est une perle au creux de la montagne.
Les anciens sont au bistrot, les femmes discutent sur le trottoir, les pêcheurs réparent leurs filets, l'un d'entre eux est en train de laver une pieuvre.

Assurément, le meilleur de la sortie de ce jour. J'avais mis la caméra, ce sera parfait !

Retour par le même chemin ! Du moins jusqu'à Milina.

En face, le continent. Achilleio, où je suis passé hier après la traversée en ferry.

L'église de Milina. J'entends le prêtre chanter. Mal... Le micro est fort.

Ce qui me rappelle un truc dont je ne vous ai pas parlé. Par oubli. A Mystras, dans le deuxième camping, j'étais assez près d'une petite chapelle. Or, je me suis réveillé le premier matin de bonne heure, avec les chants d'un gars dans un énorme haut-parleur ! J'ai aussitôt pensé à une mosquée. Mais quoi, pas en Grèce ! Alors ? C'était la fête orthodoxe la plus importante de l'année, la saint Constantin. Le 21 mai. Le haut-parleur était vraiment réglé fort, puisqu'on entendait distinctement les chants depuis le camping. Chants d'ailleurs forts répétitifs, agaçants, et en plus très mal chantés. Je n'ai pas aimé, et ça a duré au moins 3 heures ! Je n'aurais pas voulu assiter à l'office. Ceci dit, chacun sa religion, et ça ne me dérangerait en aucune manière, si on n'obligeait pas la totalité de la population du village de Mystras d'entendre la liturgie, toute catégorie de population confondue. Ce qui implique que les non croyants doivent subir cette écoute. Ce qui est le contraire de la liberté, n'est-ce-pas ? Pas de chance pour ceux qui veulent faire la grasse matinée !

Je décide d'aller voir le village de Platania, sur la côte. Ce qui me permettra de revenir par un autre chemin qu'à l'aller.

La route s'élève rapidement dans la montagne vers le village de Lafkos, me permettant d'apercevoir Milina et la côte depuis les hauteurs.

Platania. Très joli. Comme perdu au bout du monde.
Il y a des camping-caristes français carrément installés en bout de plage, un emplacement de rêve.

La jolie plage de sable de Platania.

Un gars s'approche et me propose de me prendre en photo. OK, allons-y...

Retour vers le nord. Coup d'oeil sur Platania, qui se trouve au creux du vallon.

Maintenant, je décide d'aller explorer la partie nord-est du Pélion. Il est midi, je peux rouler encore un peu.

Bien lancé sur une belle route, je suis arrêté par une longue file de véhicules stationnés dans tous les sens. Mais que se passe-t-il ici ?

J'ai de suite pensé à un grave accident. Mais non. Je comprends bientôt ! C'est la course de rallye de Volos. Hier, sur le ferry, des gars étaient venus discuter un peu en anglais, et m'avaient dit qu'ils participeraient dimanche au rallye de Volos. Les flics sont là, des rubans barrent la route. Il y a une camionette de frites. J'ai faim. J'en profite un peu. Quelques voitures passent, puis un des organisateurs se met à parler très fort sur sa radio. Tout le monde en profite. Le ruban est tombé, les véhicules des spectateurs envahissent la route. De toute sorte. Voitures trafiquées au pot d'échappement d'enfer, motards faisant du wheeling le casque au coude, tarés de toute sorte passant à des vitessess folles, le tout sous l'oeil débonnaire des policiers ! En même temps, l'organisateur fait arrêter la circulation arrivant en sens inverse en vociférant comme un malade : manifestement, ils ne devraient pas avoir le droit de rouler... En un mot, ça semble être un peu le capharnaüm, ici. Puis finalement, tout le monde peut y aller, et ça y va. J'attends sagement que ça se calme, et que les plus tarés dégagent. Pas du tout envie de me faire rentrer dedans, ici, en Grèce, moi ! En questionnant, j'apprends que la route sera coupée à nouveau dans trente minutes... Du coup, ma balade vers le nord s'arrêtera ici.

Je redescends en passant par le village de Milliès. Une très belle descente parmi les oliviers, pour changer.

Je descends jusqu'à la plage de Kala Nera, histoire de voir.
Elle est belle, longue, et noire de monde dans des restaurants et cafés qui se suivent touche à touche.
Mais c'est sale, et peu engageant. Comme souvent en Grèce, bien malheureusement. On ne voit pas sur ma photo, mais c'est vrai.
Et bien dommage.

Arrivé au camping, j'ai d'abord droit à cette merveillleuse douche que j'adore.

Après-midi relaxe au restaurant du camping, avec mon PC et Internet.

Puis c'est le repos du guerrier....

 

Page précédente: Etape 037 Jour 046
Page suivante: Etape 039 Jour 048


Depuis le 06/06/2005 Visites:920457 Aujourd'hui :153 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)