ea2010 - Jour 139

Jour 139 - Lundi 30 août 2010 - 410 photos - 216 km- 19.839 en tout

Itinéraire en bleu. Retour en Belgique !

Traversées de Rotterdam puis d'Anvers (Antwerpen), par l'autoroute bien sûr. Direction Bruges (Brugge) où j'arrive vers midi. Installation dans le camping situé à 20 minutes de bus du centre-ville. Du coup, visite de Bruges à pied, trajet aller-retour en bus.

Bruges. Grote Markt (la Grand' Place). Ce somptueux édifice est celui de la Cour Provinciale (Het Provinciaal Hof).

Bruges (en néerlandais Brugge) est une ville de Belgique située en Région flamande, chef-lieu et plus grande ville de la province de Flandre-Occidentale. Elle est membre de l'Organisation des villes du patrimoine mondial depuis l'an 2000. Elle fut également la capitale européenne de la culture en 2002, en même temps que la ville espagnole de Salamanque. Elle est appelée « Venise du Nord » car elle possède de nombreux canaux qui encerclent ou traversent la ville et sur les bords du centre ville desquels se trouvent encore des restes de forteresse (ainsi que des moulins). Bruges a encore un port important et héberge le Collège d'Europe.

Cette place est une merveille. Si je devais prendre tout mon temps, j'y passerais bien deux ou trois heures, afin d'admirer calmement toutes ces façades, plus belles les unes que les autres. Comme à Vienne, des calèches circulent, emportant chacune des touristes fortunés.

La présence de la calèche m'a donné envie de faire cet essai en noir & blanc. Au fond, le fameux beffroi de Bruges.

La Cour Provinciale, à nouveau.

C'est, sur cette place, mon immeuble préféré. La façade est extraordinaire.

Sous le beffroi.

Les halles se trouvant sous la tour avaient une fonction commerciale. Elles étaient composées de plusieurs salles où les artisans, avec l'aval de la ville, commercialisaient leurs produits. Au deuxième étage se trouvaient une chambre forte (la salle du Trésor) et les archives de la ville. Les comptes annuels datant d'après 1281 sont tous conservés. Ils étaient rédigés en latin jusqu'en 1300 ensuite ils furent rédigés en langue populaire.

Les lois et règlements de la ville furent proclamés du haut du balcon situé au-dessus de la porte d'entrée devant le peuple invité au rassemblement par la cloche du beffroi et furent appelés "Hallegeboden" (en néerlandais : les bans des Halles).

La tour servait essentiellement de tour de garde pour déceler les incendies en ville.

Détail des murs des halles, sous le beffroi.

Vue de la Grand'Place, depuis le beffroi.

Direction la Place du Burg, via la Breidelstraat. Traduite "Place du Bourg", ce qui est à mon avis une erreur, car "Burg" signifie "Château"... Encore un lieu magique, cette place, sur laquelle on peut admirer, entre autres, la Basilique Saint-Sang, ci-dessus. A l'origine, il y avait une chapelle dédiée à Saint-Basile, de style roman, érigée au début du XIIe siècle. Au cours du même siècle, elle fut construite selon le souhait du comte de Flandre d'alors, Thierry d'Alsace, qui avait ramené la relique du Saint Sang car retrouvée en Terre Sainte lors de la Deuxième croisade. Cette relique est donc conservée en ces lieux depuis 1150. Par la suite, l'édifice a été remanié plusieurs fois, comme le montre sa façade Renaissance. Les photos sont interdites à l'intérieur, je n'ai pas osé en faire ! Il y a présentation de la relique du Saint-Sang plusieurs fois par jour. Je pouvais y assister, car ça tombait juste lors de mon passage. Une femme parlait dans un micro, en plusieurs langues, annonçant l'événement. Je suis sorti.

Toujours sur cette Place du Bourg. La fameuse basilique Saint-Sang dont je viens de parler se trouve tout à droite.
En face, c'est le fabuleux hôtel de ville. A gauche, les archives municipales.... Quelle richesse.

Les deux bâtiments vus d'un peu plus près. A couper le souffle.

Détail de la façade de l'Hôtel de Ville.

Bruges est une ville de musées. A l'intérieur des Archives Municipales. Le rez-de-chaussée est libre d'accès. On peut même photographier par endroits.

Ce dont je ne me prive évidemment pas. Ce tableau représente la Grand'Place, et le beffroi. Magnifique. Dommage, les reflets...

Détail d'un tableau.

Toujours sur la Place du Burg (je préfère écrire comme ça). Vue vers la Grote Markt (on voit très bien le beffroi). Les Archives sont sur ma gauche.

De l'autre côté de la place, Philipstockstraat.

Auto-portrait dans la devanture d'un magasin d'antiquités.

Philipstockstraat 19. Le magnifique immeuble du brasseur Cambrinus.

Retour sur Grote Markt. Détail de l'immeuble situé juste à côté de la Cour Provinciale.

Le même, vu d'un peu plus loin. Tout à droite, c'est le bâtiment de la Poste.

Ensemblme statuaire très original à l'angle de Jakob van Ooststraat et Huiperstraat.

Au même endroit, façades d'immeubles dans la Kuiperstraat.

Belle façade d'un hôtel, un peu plus loin, Naaldenstraat.

Naaldenstraat. Oeuvre d'art sur le mur d'une vieille maison fortifiée, avec un donjon en arrière-plan.

Eglise évangélique dans la Naaldenstraat.

Après la Naaldenstraat, place à la Sint-Jakobstraat qui se termine par l'église Saint Jacques (Sint-Jakobskerk).

Extraordinaire église ! construite aux alentours de 1240 et largement agrandie au 15e siècle, grâce à la générosité des Ducs de Bourgogne. Riche patrimoine artistique, avec, entre autres, le mausolée de Ferry De Gros (1544), ancien trésorier de l’Ordre de la Toison d’Or.

Elle est riche en tableaux anciens, tel celui-ci, de Dominique Nollet (peintre, spécialisé dans les peintures de batailles, né à Bruges en 1640, attaché au duc Maximilien de Bavière) et datant de 1684.

Superbes sculptures.

Encore un tableau de Nollet.

Cette église est extrêmement bien entretenue. Tout y est propre, presque comme neuf.

Je vous laisse admirer.

J'apprécie aussi le fait que l'on soit autorisé à photographier. C'est tout de même un "plus" de pouvoir montrer au plus grand nombre de telles oeuvres d'art, et que ceux qui ne peuvent se déplacer puissent en profiter. Il faudrait passer ici une paire d'heures, avec un trépied, pour faire un beau travail.

J'ai photographié à main levée, plutôt rapidement. Mais ça vous donne une idée.

Un superbe tryptique. Malheureusement, les jeux de lumière sur la peinture brillante et réfléchissante m'empêchent de faire de belles photos.

Autour de l'église, les jolies façades des maisons des 17ème et 18ème siècles.

Une façade extérieure de l'église Saint-Jacques.

Près de l'église St Jacques, un relais pour les pèlerins.

Au bout de la rue St Jacques (Sint-Jakobstraat), je vois enfin le canal entourant la ville, et qui lui apporte son nom de "Venise du nord". Traversée du canal, descente de la Oulde Zak en travaux (les pavés sont enlevés), et retour sur le canal par la Leeuwstraat, ici.

Ensuite, une bonne marche dans la Moerstraat, puis la Wulfhagerstraat, Dweerstraat pour finalement retourner vers le centre via la Zuidzandstraat.

Ici, une alcove dans la Wulfhagerstraat.

Beaucoup de façades, toutes plus belles les unes que les autres. Je ne sais pas où donner de la tête.

Soudain, l'extraordinaire tour de la cathédrale Saint Sauveur apparait, telle une fusée prête pour un décollage.

La cathédrale Saint-Sauveur, (Sint Salvatorskathedraal), bâtie au Xe siècle est la plus ancienne église paroissiale de Bruges. Elle devint le siège de l'évéché de Bruges au début du XIXe siècle, après la destruction de la cathédrale Saint-Donatien lors de l'occupation française en 1799. Imposant édifice gothique, en brique, la cathédrale est flanquée d'une tour haute de 99 m achevée au XIXe siècle par un architecte anglais Robert Chantrell.

Petite visite intérieure.

Petite visite intérieure.

Les êtres humains donnent beaucoup d'argent pour leurs croyances.
Une partie de ces richesses est transformée par les mains habiles de fabuleux artistes, pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Autour de la cathédrale.

....ça n'arrête pas. Fatiguant, à la fin, tellement c'est beau !

L'Église Notre-Dame (Onze-Lieve-Vrouwekerk) est une église du XIIIe siècle de style gothique. Son architecture est inspirée de celle de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai. Entre 1270 et 1340 est construite la tour de 122 mètres de haut, placée sur la nef collatérale nord. Vers le milieu du XVème siècle une flèche de 54 mètres de haut en brique est ajoutée à l'édifice (une des plus haute construction en briques du monde).

On aperçoit la flèche, actuellement en rénovation, à l'arrière-plan.

Bel immeuble juste à côté.

Les canaux passent près de l'église Notre-Dame.
Ici, un adorable petit pont au style médiéval, le pont St Boniface (qui ne date que de 1910), sujet rêvé pour des photos romantiques.

Vue sur la face arrière de "Gruuthuse", depuis le petit pont St Boniface.

Arrivée sur un square, Hof Arents. Des caméras, des acteurs : on tourne ici un film. Autour de la petite place, 4 cavaliers de métal sur des montures aussi métalliques : les Chevaliers de l’Apocalypse (Rik Poot, 1987) qui défilent dans le jardin, représentent de façon allégorique les horreurs terrestres (la mort, la guerre, la faim et la révolution).

Juste à côté, donc, la fameuse maison "Gruuthuse". Le terme de "gruuthuse" vient du vieux flamand et signifie "maison des herbes" car c'était la demeure du marchand d'herbes aromatiques destinées à la fabrication de bière. Le palais des seigneurs de Gruuthuse date du XVème siècle. Aujourd'hui, il abrite un musée consacré aux modes de vie du XVème au XIXème siècle.

Absolument magnifique !

Depuis le pont de la Gruuthusestraat, vue sur le canal et la rue Dijver.

Le soir tombe, la lumière décline.
Coup d'oeil arrière, depuis Dijver. Notre-Dame, le pont sur la Gruuthusestraat, et la façade de la Gruuthuse (en briques).

Sur la rue Divjer. En prenant le pont à gauche, on tombe dans la Wollestraat qui débouche sur Grote Markt, près du beffroi...

Depuis le pont, une vue sur le Rozenhoedkaai (quai du rosaire), l'un des plus beaux de Bruges.

Fantastiques sculptures sur la façade d'une maison, Wollestraat.

Dans la Wollestraat, en remontant vers Grote Markt.

Rue très commerçante, nombreuses boutiques, dont beaucoup de chocolatiers (Bruges est la capitale du chocolat). Très cher...

Les halles et le beffroi, sur la Grand'Place.

Les mêmes.... Je ne m'en lasse pas !

Les halles, encore et encore.

Vue d'ensemble du beffroi.

En fait, j'attends le bus... Il ne s'agit pas de le louper, il n'y en a plus qu'un par heure maintenant... Je vais en terminer avec cette photo pour Bruges, qui mériterait au minimum deux jours de balade.... Je n'ai fait qu'effleurer cette ville magnifique, qui mérite vraiment le détour.

A vous de voir.

Ah, et puis, tiens, je vous en mets une petite dernière. La façade de la Cour Provinciale embrasée par les chaudes lumières du soleil couchant.
Sur la Grote Markt, toujours.

Page précédente: ea2010 - Jour 138
Page suivante: ea2010 - Jour 140


Depuis le 06/06/2005 Visites:891563 Aujourd'hui :271 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)