ea2010 - Jours 151-152

Jour 151 - Samedi 11 septembre 2010 - 46 photos - 50 km- 21.529 en tout

Ah, la France ! Et vous pouvez admirer la taille de la bouteille... Après des mois de solitude, un délicieux moment de convivialité.

Encore plus apprécié après la matinée de boulot concoctée par le frangin. En effet, il a un quad depuis quelques mois, et voulait que je m'y essaye. Malgré mon manque d'entrain évident, il a insisté. OK. Direction, la forêt vosgienne, là, juste à côté, à cent mètres à peine. Les pentes sont fortes, le sous-bois est très humide, les ornières sont profondes. Tout est réuni pour se casser la figure. Mais mon frère dit : "un quad, ça passe partout, ça ne tombe jamais". Je lui ai prouvé le contraire, et il a bien été obligé de mordre la boue avec moi. Oui, j'étais au guidon, je l'avoue. Oui, je déteste ça, mais j'avais eu l'honnêteté de le dire avant. Non, il n'insistera plus.

Donc, ça, c'est fait. Passons à la suite.

Cette fois, c'est en bécane que nous allons faire un tour. Je me sens bien plus à l'aise.

Les petites routes vosgiennes sont un régal pour les motards.

A Barbey-Seroux, visite d'un lieu insolite, non élucidé par les spécialistes.Le liu-dit "le champ de roches".

"Le champ de roches de Barbey Seroux constitue une curiosité géologique unique. C'est un chaos (bien organisé) de roches de formes assez régulières d'environ 1 mètre de section (essentiellement du granit) couvrant une surface de 40 x 400 m, sur une profondeur atteignant jusqu'à 7 mètres. Les géologues s'accordent à penser que ces roches auraient pu s'accumuler et s'empiler à la suite de la fonte brutale d'un glacier qui les transportait". (Données copiées depuis ce site intéressant). Vincent Ganaye (l'auteur du site) y a placé une très belle photo panoramique.

Beaucoup de champignons de ce genre sur le sol, certains très gros. Amanite phalloïde ? Je ne m'y risquerais certainement pas !

Ces petites routes sont vraiment sensationnelles.

Au sortir de la forêt, le contre-jour fort lumineux me gâche la pellicule... Les couleurs sont écrasées, désagréables.

Champ-le-Duc, vallée de la Vologne. Une église romane, c'est plutôt rare dans les Vosges.

L'église de l'assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc est un édifice de style roman construite au XIIe siècle (peut-être au XIe siècle mais sans aucune preuve) sur le site d'une prétendue villa du IXe siècle dont on attribue la fondation à l'empereur Charlemagne lui-même, qui aurait eu l'habitude de venir chasser dans les environs.

Elle est fermée. Des touristes allemands sont là aussi. Nous demandons à un habitant, juste à côté, s'il sait qui détient les clefs.
Il rentre chez lui, et en ressort avec...

Et nous avons droit à une visite commentée et gratuite.

L'orgue.

Il nous apprend que l'intérieur a été entièrement restauré avec les sous d'une très généreuse donatrice.

 

Retour sans problème. Nous échangeons nos motos, et je retrouve la Transalp, sans retrouver le plaisir que j'avais avec la mienne. En fait, ses pneus sont en mauvais état, et, qui plus est, l'avant est fortement sous-gonflé, ce qui m'occasionne quelques frayeurs. Par contre, j'ai vraiment l'impression de me trouver sur une "mobylette" en comparaison de Vanadis, et suis très surpris de cette énorme différence ! De son côté, il n'a pas vraiment pu essayer la teutonne, compte tenu des petites routes empruntées. Il m'a juste dit : "c'est un tracteur". Nous convenons de faire un essai plus sérieux demain, sur des routes plus roulantes.

 

Jour 152 - Dimanche 12 septembre 2010 - 26 photos - 65 km- 21.594 en tout

Forte pluie ce matin, nous obligeant à rester enfermés. Il n'y aura donc pas de nouveau test de Vanadis pour mon frère.

Cet après-midi, le ciel s'éclaircit miraculeusement. Nous en profitons pour aller faire un tour vers Gérardmer.

A la tête de Mérelle, au sud du lac, se trouve un mirador en bois, comme souvent dans les Vosges.
Il y a un peu de monde, et il nous faut patienter : 4 personnes à la fois...

Il ne faut pas avoir le vertige, l'ascension est délicate, et se pencher vers le bas est... impressionnant.

Mais attente et grimpette en valaient vraiment la peine. Le panorama est tout simplement majestueux.

La petite cité de Gérardmer a envahi la vallée à l'est.

Et panorama vers l'ouest.

 

Ce sera tout pour aujourd'hui. Demain, tout le monde reprend le chemin du travail. Et moi aussi (hi hi).

Merci à mon frère et son épouse pour cet excellent week-end.

 

Page précédente: ea2010 - Jours 149-150
Page suivante: ea2010 - Jour 153


Depuis le 06/06/2005 Visites:851664 Aujourd'hui :468 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)