Knapdale - 9ème jour

Dimanche 23 Mai 2004 - Jour 09

144 km - 340 photos - 228 sélectionnées pour le site

Sur la carte ci-dessous, il y a des liens vous permettant d'accéder directement aux photos et au récit attaché à cette région. Dirigez votre souris vers les coins qui vous intéressent, et si la flèche se change en une main, c'est qu'il y a un lien direct. Attendez un petit moment avant de cliquer si vous arrivez juste sur cette page, le temps que les photos se chargent. En attendant un peu, vous pouvez commencer à lire le début, ce qui vous permettra de patienter. Lorsque vous voudrez revenir à la carte, utilisez la flèche "précédent" de votre navigateur. Bonne lecture.

Le trajet du jour est en noir et rouge - et j'ai ajouté ceux des jours précédents, pour mieux comprendre.

C'était tellement calme que le réveil a été... dur ! Si on se met à faire des grasses mat', maintenant, où va-t-on ? Avec tout le boulot que j'avais prévu pour aujourd'hui, ça commence bien ! Bon, et puis, après tout, nous sommes en vacances, non ?

Du coup, nous quittons Carradale sans nous attarder davantage... La route B842 s'éloigne d'abord du rivage pour cause de relief, qu'elle contourne. Mais on y revient quelques km plus loin, à Grogport. J'aime bien le nom de ce minuscule village, peut-être parce qu'il y a le mot "grog" dedans...?

Le champion anglais de randonnées a décrit une marche qu'il a justement faite de Grogport à Campbeltown, en anglais dans le texte, mais très intéressant pour ceux qui envisagent d'aller faire un tour par là-bas.

Ici, vue vers le sud, et donc vers Grogport que l'on vient de passer, sans même nous en rendre compte...

Et une vue vers le nord, là où nous allons... Herbes et fleurs poussent jusque sur le rivage, complètement indifférentes à la mer.

Juste en face de nous, c'est l'île d'Arran -encore elle !- et entre les deux, le Kilbrannan Sound, large d'environ 6 km.

Nous faisons une nouvelle halte un peu plus loin, pour lire ce panneau.
Beaucoup de vestiges préhistoriques dans la région, que nous ne verrons pas...
Ci-dessous, encore deux vues de Grogport, avec la baie Garrachcroit Bagh.

Et du même point de vue, vers le nord cette fois !

Nous continuons à rouler vers le nord. Si vous regardez la carte, vous comprendrez que nous roulons maintenant sur la côte est du Kintyre, qui est, vous vous en rendez compte, complètement différente de la côte ouest descendue hier. Hier, les plages de sable et l'iode de l'Océan Atlantique, aujourd'hui les falaises et la verdure des détroits.

Les paysages sont superbes, comme ici, lorsqu'on domine toute la côte.

La B842 s'achève à Claonaig, et est remplacée par la B8001, plus étroite... Là, nous avons deux choix : à gauche, c'est la traversée du Kintyre et retour à Tarbert -de toute façon seule route disponible pour quitter la péninsule- et à droite vers...

Skipness, son château et son église. Et devinez ce que nous avons choisi .? Nous avons pris à droite. Il est 11h15, et on va visiter ce château et ses alentours avant de manger ! C'est parti...

Voilà l'entrée du domaine. Il n'y a personne, la grille est ouverte : entrons donc.

Voilà, nous sommes entrés. le parking est totalement invisible : il est là-bas, sous les arbres.

Il y a des fleurs partout, de toutes les couleurs, les odeurs sont extraordinaires. C'est quoi, ici ? Un paradis ?

Le long de l'allée, entre deux arbres sûrement centenaires, un petit cottage adossé à d'autres beaux arbres.

L'arrivée au château, enfin, à une très belle demeure bourgeoise, habitée et par conséquent entièrement privée.

Le vieux château, quant à lui, il est là, tout près, juste à côté. Ouvert aux quatre vents, aucune porte, aucune fenêtre, son entrée est complètement gratuite ! Impressionnant. Pas un sou à payer pour visiter ! Nous n'en revenons pas ! Bravo.

Là-bas, par cette ouverture, on voit l'île d'Arran. La première construction date du début 1200, avec de nombreux ajouts et fortifications au 13è, 14è et 16è siècles. Essayez d'imaginer lesq gens de ces époques déambulant ici...

Nous sommes à l'intérieur du château maintenant. Petit tour d'horizon...

Mesdames et messieurs, SVP, la salle principale....

Magnifique, vraiment magnifique architecture. Et quel ciel... écossais, eh oui, il n'y a pas que de la pluie.

Nous ne sommes pas seuls : des visiteurs arrivent. Rappelez-vous que nous sommes aujourd'hui dimanche...

La pierre rose me rappelle celle de l'abbaye Sweatheart. Ici, elle est usée par les siècles et les intempéries.

Un escalier nous conduit à l'étage....

Mais là, il faut beaucoup d'imagination pour concevoir la pièce dans son contexte historique... et ce, malgré les reconstitutions dessinées dans des cadres présentés sur les murs.

 

L'extérieur est beaucoup plus intéressant. Le toît d'ardoises de cette dépendance que l'on domine a beaucoup souffert.

Quelle immense pelouse. Là bas, en contre-jour, ce sont les reliefs de l'île d'Arran, à moins de 7 km d'ici. Sur la côte, ce bâtiment sans toît que l'on voit, c'est la Kilbrannan Chapel, entourée de son cimetière dont on distingue les murs.

C'est la ferme qui se trouve au pied du château.

Et là, c'est la Skipness House, que je vous ai montrée tout-à-l'heure. Admirez toujours la rigueur anglaise... écossaise.

La même en vue normale. Au fond, c'est la côte du Kintyre que nous avons "remontée" ce matin.

La Skipness House est à ma droite; en face, c'est l'île d'Arran. Au fond à droite, le Kintyre. Notre "bivouac" était là-bas.

 

Tout à gauche, le chemin de ronde, la ferme vue précédemment, et les immenses prés qu'on dirait "tondus"...

Et le toît du château, au-dessus du chemin de ronde que nous parcourons.

Cette plage, c'est en fait l'embouchure de la Skipness River, dans la Skipness Bay...

Le toît d'ardoises de la ferme d'à-côté.

Le voilà, ce fameux chemin de ronde. Comme vous pouvez le constater, le sol est loin d'être plat, et les murets sont assez bas. Par conséquent, il est de la plus haute importance de regarder où l'on met les pieds en marchant, et de ne surtout pas photographier en même temps, faute de quoi... on ne peut plus commenter les images !

Arrivée d'eau dans la cuisine ! Superbe, n'est-ce-pas ?

Nous ressortons de l'autre côté, vers la mer.

Nous nous dirigeons vers la chapelle. Au premier plan, des moutons. Là-bas, l'île d'Arran.

Avec le cheval en premier plan, il est peut-être plus facile de laisser parler votre imagination...

Autour de la Skipness House paissent tranquillement vaches et veaux parmi les chevaux.

A droite la ferme vue d'en-haut auparavant, et au centre, derrière l'arbre, le bâtiment au toît un peu effondré.

Il est évident qu'il sort juste de chez le coiffeur qui lui a fait une petite mise en plis.

Alors, elles ne sont pas belles, ses petites bouclettes ?

Quel magnifique bouquet d'arbres ! Quel superbe tableau champêtre !

Nous arrivons sur la grève du Kilbrannan Sound, qui nous sépare, sur le Kintyre, d'Arran, en face.

Encore un tableau...

Vue d'ensemble du Skipness Castle à partir de la grève.

Kilbrannan Chapel et son cimetière.

Ile d'Arran en contre-jour, vue depuis la chapelle.

Regardez les marches pour escalader le mur, à droite du portail. Je vous en avais déjà photographié. Quelle ingéniosité !

Vous voyez mieux les marches sur cette photo. Et le portail est ouvert !

L'entourage des ouverture est fait de la même pierre que celle utilisée pour le château.

Soudain, je "tombe" sur d'extrordinaires pierres tombales, protégées sous des chassis de bois bien abîmés.

Bien que la gravure soit patinée par les siècles, on reconnait bien ici un chevalier en armures ! Je suis tout simplement émerveillé par tant de beauté, par ces témoignages historiques étalés sous nos yeux.

Et l'on dirait bien ici une tête de mort, sous laquelle on voit bien les deux grands os disposés en croix...

En mémoire de William Cook, "taksman" -qu'est-ce qu'un taksman ?- à Clonaig
qui mourut le 20 mai 1765 âgé de 32 ans
érigé par son épouse Mary Taylor
et aussi Archibald Cook, fils du sus-nommé, qui mourut en 1792 (âgé de 25 ans).

Pour que les dates "collent", le fils a du naître en 1766, quelques mois après le décès de son père, et mourrir avant ses 26 ans révolus... Seule solution possible, ou alors la date du décès du père est fausse...

Encore une pierre tombale dans sa chasse de bois.

A l'intérieur de la chapelle. Admirez les herbes et les fleurs poussant au sommet des murs. D'un côté...

Puis de l'autre.

Au loin, l'île d'Arran vue depuis l'intérieur de l'église.

La même, au zoom...

Retour à l'extérieur de la chapelle.

Il existe de grandes disparités entre les styles et les formes des tombes. Quelques exemples supplémentaires.

On reconnait les outils du maçon. C'est fantastique !

A gauche, la Skipness Bay, et au fond à gauche, l'embouchure de la Skipness River.

Cette magnifique et minuscule plage porte le joli nom de "Port Ban", juste avant la pointe Eilean Carrach.

Arran est à 5,5 km.

Le château là-bas, à droite. On distingue le tour de ronde sur lequel nous marchions.. A gauche, la chapelle sans toît.

Zoom maxi sur les murailles escarpées d'Arran.
Nous décidons de continuer à marcher le long de la côte qui "tourne à angle droit.
Nous allons maintenant tourner le dos à l'île d'Arran vers le nord, vers le loch Fyne, là où il se "jette" dans le Sound of Bute.

Et comment l'on retrouve l'île de Bute !

Et comment l'on quitte l'îele d'Arran.

Détail sur les jolis rochers, parsemés de petites fleurs, qui bordent le rivage.

L'eau a réussi à creuser la roche.

Et ça, ce sont les traces que j'ai laissées en passant.... Il faut vraiment que je fasse attention à mon poids....

Non, je rigole, voyons... ce n'est pas moi qui ai fait ces trous, promis juré !

L'île d'Arran encore, derrière nous maintenant.

Et l'île de Bute, au-delà du Sound of Bute. Deux retraités sont installés ici, en train de peindre des tableaux.

A 10 km d'ici, la terre derrière le voilier est la petite île d'Inchmarnoch, juste devant l'île de Bute.

Nous traversons des zones extrêmement humides, ou la végétation, extrêmement serrée, cache des trous d'eau stagnante. On a parfois l'impression de marcher sur un énorme tapis de mousses. Et, juste à côté,

les rochers du rivage avec d'énormes veines de quartztite. Comme c'est beau.

La forme des roches, des stries, couchées à 45°, me font penser aux énormes stries de la côte basque !

Et la transparence de l'eau me fait penser à la mer des Caraïbes... en moins chaud !

Un mur de pierre sépare deux propriétés, jusqu'au rivage ! Nous pourrions continuer le long du rivage vers le loch Fyne, mais ce n'est pas notre but. Un autre chemin quitte la berge et bifurque à 90°. Nous le prenons, il doit nous ramener au château.

Regardez là-bas un autre mur qui "descent" jusqu'au Sound of Bute ! Incroyable que ce mur ait non seulement subsisté jusqu'à nos jours, mais qu'il continue encore à sevir en tant que tel...

Vers l'île d'Arran.

Vers l'île de Bute, et la péninsule du Cowal.

Un autre mur de pierres serpente dans les prés.

Le chemin longe un moment ce mur; la vue derrière nous est tout simplement sublime.

Encore un magnifique tableau, cette fois mi-champêtre, mi-maritime, ce qui ajoute encore à son charme.

Les chemins. "Coastal Walk" -chemin côtier- est celoui que nous venons de quitter, et nous prenons évidemment celui du "Castle" -château- vers lequel nous retournons.

Le chemin traverse un petit bois, et longe des propriétés agricoles.

Gros "zoom" vers l'île d'Arran.

Et voici le château, que tout le monde reconnaît, notamment le chemin de ronde...
et la girouette, que j'ai prise en gros plan tout-à-l'heure.

Vers l'île d'Arran encore....

La Kilbrannan Chapel visitée tout-à-l'heure, et le superbe bouquet d'arbres que nous retrouvons à la même place !

Et voilà, la boucle est bouclée, comme on dit. Nous allons maintenant retourner au camping-car.
Il est 12h25, et nous avons vraiment l'estomac dans les talons.

C'est vraiment bizarre, ce gros appareillage sur le poteau, ça fait un peu années 1940-1950 comme matériel...?

La hauteur est impressionnante vue d'ici.

L'allée parfumée, qui conduit à la "maison roulante ", cachée sous les arbres...

Sur la B8001, entre Skipness et Claonaig, face à l'île d'Arran. C'est là que nous mangeons, avec cette vue depuis la fenêtre de la cuisine. C'est merveilleux. Le soleil chauffe la pièce, alors qu'il ne fait pas plus chaud que ça dehors, à cause du vent.

La même au zoom, avec l'un des nombreux ferries qui sillonnent les bras de mer presque sans arrêt.

Il est déjà 15 h lorsque nous reprenons la route ! Nous allons donc suivre la B8001 et traverser le Kintyre pour rejoindre le West Loch Tarbert, vous savez, celui qui mène à Tarbert ? Vous avez oublié, évidemment.

Je vous pardonne, car ce n'est pas facile. Encore, ne vous plaignez pas, vous avez de superbes cartes pour vous aider à suivre au mieux notre itinéraire... Ah, si on avait eu ça à notre disposition... Bref, passons.

Et voilà, un quart d'heure plus tard, la traversée du Kintyre se termine et nous retrouvons comme prévu le loch Tarbert.

Ici, toute une forêt a été coupée.

Encore un paysage digne d'être reproduit sur un grand tableau ! Après avoir passé l'isthme de Trabert, nous remontons le Knapdale le long du loch Fyne, comme à l'aller, jusqu'à Lochgilphead.

Fermes marines sur l'immense loch Fyne.

Vue vers l'arrière de notre route, que nous avons faite dans l'autre sens hier matin ! A gauche, le Cowal, vous savez, sur cette route absolument minuscule, sur laquelle aucun croisement n'était possible !

 

Quelques kilomètres plus loin, à Lochgilphead, nous quittons la A83 et poursuivons plein nord sur la A816 , que nous quittons bientôt également, afin poursuivre plein ouest et de rejoindre Crinan sur la B841.

Nous arrivons à Bellanoch un peu après 16 heures. Sous vos yeux, la Bellanoch House, un B & B écossais.

Nous profitons du parking pour faire quelques photos de la Bellanoch Marina,
sur le loch Crinan qui débouche dans l'Atlantique.

De l'autre côté du loch Crinan, à travers les joncs secs.

Le loch Crinan

Les indispensables bancs nécessaires à la contemplation, à la méditation : le fond du loch Crinan.

De l'autre côté de Crinan ville, où le stationnement pour un camping-car est totalement impossible -sens unique, virages à angle droit- il y a un petit parking, près d'un port. Mais quel port ! Quelle surprise ! Parmi de très beaux bateaux, il y a ça...

En train de pourrir, il me semble, ou je n'y connais rien !

Regardez derrière, là-bas, les filets qui pourrissent sur le bastingage... Etonnant, vision très surprenante !

Le Crinan Canal, commencé en 1794 et ouvert en 1801. Le canal permet aux bateaux de passer de l'Atlantique au loch Fyne. Sur les 14,5 km de son cours, qui va de Crinan à Ardrishaig, il y a 15 écluses et le canal atteint une hauteur de 21 mètres au-dessus du niveau de la mer. Chaque fois qu'un bateau passe une écluse, il utilise environ 300.000 litres d'eau. Chaque année, environ 2 à 3 mille bateaux, essentiellement de plaisance, utilisent ce canal, qui coupe en deux l'ancien royaume de Dalriada.

Près des bateaux rouillés, il y a quand même de beaux voiliers... On voit la première écluse à droite.

Un voilier se présente pour pénétrer dans l'écluse.

Les maisons autour de l'écluse.

Elles sont magnifiques. Et je ne parle même pas des pelouses... Sincèrement splendide, et tellement reposant.

Non mais, sincèrement, admirez ! Ce que l'on voit au loin, vers l'ouest, c'est l'île de Jura, et le dédale des petites îles qui obstruent le passage vers le Firth of Lorn.

De l'autre côté du loch Crinan, le Duntrune Castle, gardien du loch pendant 8 siècles !

Au zoom, le château Duntrune...

et la côte de l'autre bord du loch Crinan.

Un voilier attend son tour. Lui, il va vers l'Atlantique et vient d'Ardrishaig.

La vue vers l'Atlantique, avec toutes les petites îles, la plus grande à gauche étant Jura.

Le canal vers l'est. Comme vous pouvez le constater, il est assez étroit.

L'écluse se remplit. Elle se termine à droite, vers l'océan, les bateaux faisant ici un angle droit.

Le voilier qui arrivait est dedans maintenant; l'eau est presque arrivée au niveau, on voit le haut de la porte fermée.

Et on ouvre de l'autre côté...

Le prochain voilier à venir dans l'écluse. Il n'y a pas la queue, mais ça se suit bien quand même.

Il s'approche...

Jura et Scarba, les deux îles ferment l'horizon à l'ouest. Ici, au zoom.

 

 

Pour remonter vers le nord, nous sommes obligés de retourner sur nos pas, et de longer le canal vers l'est et vers Lochgilphead. Après Bellanoch, il existe bien une toute petite route, la B8025, mais il nous semble qu'elle est à sens unique, et pas dans le nôtre en tout cas.
Quelques kilomètres plus loin, nous récupérons la A816 que nous prenons plein nord, direction Kilmartin...

Kilmartin village.
Ce village insignifiant, sur la route d'Oban, était jusqu'en 850 la capitale des Scots -Ecossais- du royaume de Dalriada, qui couvrait une grande partie de l'actuelle province d'Argyll

Nous sommes ici dans un petit enclos couvert se trouvant dans le cimetière entourant l'église. Il contient un très grand nombre de dalles funéraires gravées, absolument magnifiques, et qui font partie du genre d'objets archéologiques qui me fascinent. La plus ancienne est datée des années 1300 environ, et la plus récente du tout début du 18è. La plupart proviennent de la production d'un groupe de sculpteurs ayant travaillé aux alentours du loch Awe à la fin du 14è et au début du 15è siècle.

Admirez ces épées...

Et maintenant des hommes en armures, des chevaliers...

Là-bas, à droite, ce sont des tumulus. Beaucoup de recherches archéologiques sont en cours ici. La région en est couverte...

Promenons-nous maintenant dans le cimetière. C'est absolument incroyable ! Ce sont des merveilles ! Je vous laisse.

L'église de Kilmartin. Attention, le site est très lent...

A l'intérieur de l'église, de nombreuses plaques de commémoration sur la famille Campbell...

Même dans l'église, il y a des croix sculpées...

L'hôtel de Kilmartin...

Kilmartin Glen : la valléee de Kilmartin, couverte de tombes...

Quel paysage enchanteur, là encore... dans le soir tombant...

Et vous voyez ici l'entrée du cimetière ! On distingue les tombes, et l'église à travers les arbres.

Il est déjà 18h15. Mon dieu, comme les journées passent vite. Oui, je l'ai déjà dit, je sais, mais c'est vrai !

 

Il est temps de trouver un coin pour poser le camping-car. Nous reprenons la route d'Oban, plein nord!
Comme je conduis, je ne peux pas prendre de photos, par conséquent, rien pour vous... désolé !

Il est déjà 19 heures lorsque nous arrivons ici. La vue sur le loch Feochan est admirable.

Oban se trouve de l'autre côté de cette petite montagne, à 10 km d'ici environ.

C'est le soleil couchant, et la luminosité est géniale.

L'autre rive

Et ce sera la dernière photo pour aujourd'hui. En effet, le temps de trouver une aire pour se poser, il se pourrait bien que la nuit soit tombée, car les places libres sont assez difficiles à détecter !

 

 

Finalement, c'est à Oban même que nous allons nous installer, sur un grand parking à la périphérie de la ville, parmi des camions et des bus. Au niveau du paysage, c'est raté, mais non, on est bien au chaud, bien à l'abri, et c'est gratuit...

Cette journée a encore une fois été un succès total. De très beaux paysages, comme toujours dans ce pays, et surtout, de merveilleux sites archéologiques, ce château, cette vieille chapelle, ces vieux cimetières, et comme d'habitude, toutes ces magnifiques pelouses, partout, encore plus belles que de vrais tapis de mousse.

Le nombre de km parcourus est plutôt faible eu égard au nombre de photos... Mais c'est normal avec moi !

 

Si vous voulez mettre un petit mot dans le livre d'or, c'est très facile et ça fait toujours très plaisir.
Sachez que vous pouvez mettre un pseudo comme nomp, et que votre adresse e-mail n'est absolument pas nécessaire.

A demain.

Page précédente: Le Kyntire - 8ème jour
Page suivante: Highlands - 10ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:873911 Aujourd'hui :298 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)