Esp20170912

12/09/2017 : jour n° 8, 227 km.

L'itinéraire.


Départ à 9 heures. le ciel est couvert, mais il ne pleut pas. Nous allons rouler dans la très belle communauté autonome de La Rioja, pour terminer dans celle de Castilla y Leon. Ce fut une très belle journée, voyez plutôt !



L'Aragon à Milagro. Nous sommes encore en Navarre... Je vais m'acheter un beau sandwich alors que ma frangine préfère acheter les ingrédients pour le faire elle-même.

Autol. Quelle surprise de découvrir ces pics issus de l'érosion et situés en pleine ville. D'ailleurs, à partir d'ici, le paysage change énormément, et la route est bordée de falaises à la roche rouge au sommet desquelles planent les vautours, omni-présents en Espagne, comme ci-dessous à Arnedo.

A Herce, je vois un panneau "mirador del castillo", "panorama/point-de-vue du château". J'y vais, et je ne m'attendais pas à ce que nous avons trouvé. La route traverse les ruelles du village, puis se change en piste caillouteuse et très mauvaise, et... Ce fut merveilleux, et nous en garderons tous les deux un sacré souvenir. Regardez.

Photos prises pendant la descente. Quel régal avec Droopie !

Quels paysages ! Peu après, notre route se termine en cul-de-sac sur un chemin de grande randonnée ! Comment ai-je pû me tromper à ce point ? De l'autre côté de la petite rivière, j'aperçois une piste et propose à ma soeur de la prendre. En effet, sur le GPS, elle rejoint la route prévue après 35 km. Ce fut absolument merveilleux, et je vous laisse admirer cette piste. A noter que nous nous sommes retrouvés sur le TET (dont je vous ai parlé hier) au cours de cette traversée !

Nous retrouvons ici le goudron, après cette belle descente que j'ai adorée avec Droopie, et qui m'auarait bien stressé si je l'avais faite avec Anoukis, ma précédente moto !

Col de la Rasa. regardez comme je m'amuse avec Droopie, en la faisant passer sous la pancarte. sachez que je ne prends jamais de risque, c'est de l'amusement total, et c'est comme ça que j'apprécie cette moto..

Nous sommes dans la vallée du Duero, très touristique. Ci-dessus les eaux du barrage de la Cuerda del Pozo, dont les rives ressemblent à un rivage marin ! Peu après, nous arrivons à un camping situé dans une forêt, qui ne me plait pas. Nous faisons un grand détour pour en trouver un autre qui ne me plait pas davantage. Du coup, nous décidons de bivouaquer en prenant un chemin forestier. Je plante la tente une trentaine de mètres au-dessus d'une fontaine, et ma soeur peut planquer sa voiture derrière une ruine. Ce fut une très belle nuit. J'avoue avoir stressé un peu en début de nuit, après avoir entendu quelques cris d'animaux un peu proches... Quel trouillard je suis !

Page précédente: Esp20170910-11
Page suivante: Esp20170913


Depuis le 06/06/2005 Visites:919487 Aujourd'hui :162 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)