Esp20170916

16/09/2017 : jour n° 12, 122 km.

L'itinéraire.


La nuit fut froide, mais sèche, et il n'y a pas de rosée ce matin. Je discute un moment avec des allemands venus faire un tour en Espagne. Eux aussi ont fait un grand voyage cette année, puisqu'ils sont allés en Afrique du Sud avec leur 4x4 et la tente sur le toit. Là, ils voulaient, comme nous, faire le nord de l'Espagne et, comme nous, se sont résignés à descendre vers le sud ! Comme quoi... Du coup, nous partons à 9h30. Naturellement, le ciel est... bleu !



Comme hier après-midi, cette région est très sablonneuse et couverte de belles forêts de sapins.

Turégano est une jolie petite ville possédant un château magnifique. Admirez !

Peinture vue dans le bistrot où je commande mon sandwich. Toujours Turégano sur les deux photos suivantes, où la fête a récemment battu son plein.

Nous roulons toujours plein sud, notre direction pointant entre Segovia et Madrid. C'est assez plat mais, petit à petit, nous approchons de la longue Sierra de Guadarrama.

Nous attaquons alors la superbe montée dans une très dense forêt de sapins vers le col de Navacerrada, qui pointe à 1880 mètres.

Vue depuis le col.

Repos repas dans la descente devant un joli panorama. Même Droopie s'invite à table ! Le sandwich de jambon acheté ce matin se révèle être absolument délicieux !

C'est dans un grosse circulation que nous passons devant un des monuments les plus visités d'Espagne, El Escorial ! Ma soeur n'a aucune possibilité d'arrêter sa voiture, mais je bénéficie du privilège du motard, surtout avec Droopie capable de se poser partout. C'est ainsi que j'arrive à prendre quelques photos à la sauvette, sachant que la frangine ne va pas savoir où poser sa caisse et qu'elle n'a pas non plus le tracé du parcours à suivre. J'aimerais aller visiter les salles de cet immense palais un jour !

Aperçus sur la Sierra de Guadarrama. Nous suivons en fait la Ruta Imperial, magnifique. Dommage que nous soyons à contre-jour !

Robledo de Chavela. Nous suivons la route conduisant au camping que nous a trouvé Titi le GPS, et elle est très belle !

Superbe camping dans les sapins. Chaud et sec, pas d'insectes, pas de mouches, pas de moustiques, camping parfait. Je passe ma soirée au restau, avec une bonne bière, puis à 20H30 (pas possible de commander à manger plus tôt, les espagnols sont bizarres) une portion de frites faites maison dont j'ai encore, 48 heures plus tard, l'eau à la bouche, pour vous dire !

Page précédente: Esp20170915
Page suivante: Esp20170917


Depuis le 06/06/2005 Visites:939827 Aujourd'hui :218 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)