Esp20170922

22/09/2017 : jour n° 18, 127 km.


L'itinéraire.


Nous avions décidé de faire la grasse matinée au camping de Cordoue, et c'est donc à midi que nous le quittons.



Les 30 premiers kilomètres ne sont pas intéressants : traversée de Cordoue sous 33 °C, puis 25 bornes sur une nationale jusqu'ici, dans ce petit village situé sur la grande route, où je me fais faire un bon sandwich. Et dès qu'on prend les axes secondaires, ce n'est que du bonheur. Bon, il faut quand même dire que l'agriculture intensive sévit ici, et l'air est chargé de fortes odeurs chimiques qui gâchent un peu le plaisir. Je me demande finalement si les olives, pourtant belles et bonnes, contiennent seulement des bons éléments pour nos organismes... Partout, l'herbe est grillée, brûlée, et ce n'est certainement pas par l'opération du Saint-Esprit.

Partis à midi, il est clair que la pause déjeûner arrive vite. Nous sommes obligés de manger dans un jardin public en ville pour avoir de l'ombre car, en dehors des villages, il n'y a d'arbres que des oliviers dans d'immenses propriétés, sous lesquels nous ne pouvons nous étendre ! Ah, nous voulions du beau temps : nous sommes servis !

Montalban de Cordoba.

En voici une, enfin, une belle "hacienda".

Le camping de Fuente de Piedra, petit et charmant. Nous sommes allés en voir un autre, mais la réception n'était pas encore ouverte, et il ne me plaisait guère... Une très belle journée, mais je dois admettre que cette forte chaleur est très fatiguante, il y a 5 degrés de trop. Décidément, les hommes sont bien difficiles... En fait, il faut surtout rouler le matin, et c'était une erreur de ma part de faire la grasse mat'.

Page précédente: Esp20170921
Page suivante: Esp20170923


Depuis le 06/06/2005 Visites:919484 Aujourd'hui :159 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)