Esp20171011

11/10/2017 : jour n° 37, 276 km. Retour au bercail !


L'itinéraire.


Nuit plutôt douce, finalement. Par contre, la rosée est énorme, et la tente est absolument trempée, je serai obligé de la monter sur ma pelouse en arrivant chez moi. Départ à 9h et quelques, après avoir tapé la causette avec les patrons, sur le sujet de la moto, puisqu'ils sont motards tous deux. Merci pour leur excellent accueil.



Sur le conseil de la patronne, nous prenons ce qu'ils appellent la "route des motards", fermée l'été et qui vient de réouvrir. Il s'agit d'une petite route traversant la forêt près de la mer, de Carcans-plage à Hourtin-plage. Il faut d'abord passer l'étang de Carcans, car comme elle me l'a expliqué, il y a la ville, puis, en filant vers l'ouest, l'étang, puis en poursuivant vers l'océan, la plage, et c'est comme ça tout le long de la côte. Donc ici, un canal rejoignant l'étang (photos suivantes). En passant, admirez la rosée sur la toile d'araignée : la nature fait des merveilles !

Lac d'Hourtin-Carcans.

Carcans-Plage. J'aime l'Océan Atlantique et ses immenses plages.

Auto-portrait dans une vitrine près de la plage...

La route dont je vous parlais plus haut.

Ensuite, il faut rouler, car nous avons le bac à prendre, et il ne nous attendra pas...

Sur le bac Pointe de Grave-Royan, que je prends dans ce sens pour la première fois. 14 € quand même, il est très cher pour 10 minutes de traversée. Ma frangine doit s'alléger de 27 €, quand même, c'est exagéré, je trouve.

Port de pêche de Royan. Nous décidons d'aller manger sur la belle promenade devant la grande plage.

Notre ferry est déjà reparti vers la Pointe de Grave, normal.

Comme il fait bon, ici. Dernier repas de ce voyage avec ma copine, elle voulait cette photo-souvenir. Merci à ma frangine, qui l'a bien réussie.

Dernière frontière...

La tente sèche, mais je ne dormirai pas dedans ce soir ! Le compteur de Droopie affiche ce soir exactement 7.975 km. Achetée le 13 août dernier, son compteur était alors, curieusement, à 175 km. Ma petite moto vient donc de s'enfiler 7.800 km en à peine deux mois, dont les 4/5ème en 5 semaines exactement, et confirme donc avec cette virée son extraordinaire potentiel. Je n'en doutais aucunement, mais il fallait le faire pour en avoir la preuve, c'est désormais chose faite.

Page précédente: Esp20171010
Page suivante: Tour moto 2017 : Vers la Perse antique


Depuis le 06/06/2005 Visites:919486 Aujourd'hui :161 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)