13ème jour

Samedi 26 avril 2008.

J'ai dormi comme un loir. Et je me réveille un peu avant huit heures. Hésitation.
Je me lève, je ne me lève pas...???
J'ai envie de me lever. Quel temps fait-il?
Quoi, il ferait beau?

L'immense Barmouth Bay, que je distinguais à peine hier soir... Au premier plan,
Le raccordement électrique, juste pour vous montrer que je suis au bord d'un petit ravin.

Et Barmouth, au zoom, de l'autre côté de la baie. C'est ma première étape du jour!

Comme je n'ai aucune envie de vivre la même chose que les deux jours précédents,
à savoir l'arrivée d'une averse au moment de partir, je décide de foncer...

Et d'abord, je vais en moto à la toilette! C'est bien la première fois. Non, non, je ne
suis pas fainéant, je l'ai fait à pied hier soir, sous la pluie. En fait, le bâtiment se trouve
au moins à 300 mètres des tentes, et en bas d'une forte pente. Avec Akitsu, ce n'est rien!
Et puis, je vous l'ai dit, il s'agit de faire vite, sinon, je l'aurais fait à pied, c'est évident...

Je suis prêt. Une dernière photo. Je ne regretterai pas cette ferme-camping.
En fait, ils se sont recyclés, et je les comprends. Et je pense que ça doit bien
rouler pour eux. D'abord, ils sont sur un superbe point de vue. Ensuite, ils se
sont très bien diversifiés. Des poneys, un champ caravanes, les tentes, un centre
d'accueil de jeunes... Mais par contre, ce sont des "sagouins", et c'est bien dommage.
Ils ont une affaire en or, mais ils sont sales. Tout est sale, le fumier traîne, les
hangars sont pleins de bric-à-brac incroyable, rien n'est vraiment fini! Dommage.

Panorama sur la Wnion, la jolie rivière qui se jette dans la Barmouth Bay.
C'est de toute beauté. Bien sûr, ce n'est pas la baie de Somme... mais il
y a du relief, ce qui apporte une touche de beauté manquant à la fameuse baie...

Il y a un pont à péage permettant de la traverser ici. J'ai envie de faire le tour!

Un hôtel typiquement "british"...

Voilà, je suis désormais de l'autre côté. Quelle beauté. J'aimerais bien la voir à marée haute!

Avouez que c'est quelque chose! Quand même, la nature, quelle force!

On aperçoit le pont -pour piétons et cyclistes seulement- permettant de traverser
la baie à Barmouth. Bien sûr, il est payant! Ils font tout payer, de toute façon...

Et là-bas, en face, j'aperçois très distinctement le camping où j'ai passé la nuit.

Pour le coup, je suis vraiment pile en face du camping.

Je n'en reviens pas. Ma tente était à toucher celle que l'on aperçoit à gauche,
juste en-dessous du mur de pierre.

En fait, je ne sais pas pourquoi je vous dis ça, ça n'a aucun intérêt, sauf
pour moi. Un souvenir... déjà!

Sur la grande esplanade de Barmouth! Interdiction de stationner, évidemment.

Quelques belles villas sur les hauteurs.

Et l'immense plage...

Et personne dans l'eau, bien sûr!

Ces cavaliers, des joggers...

Tiens, un NOP... Souvenir d'un autre voyage en Angleterre, en camping-car!
Excédé par ces pancartes, je les avais appelés "nop" en prenant les premières
lettres de "No Overnight Parking". Ainsi, vous n'avez pas le droit de dormir ici
dans votre voiture ou votre camping-car...

La B4573 longe plus ou moins le rivage. C'est très décevant... Franchement,
je dirais que c'est minable. Il y a plein de campings comme celui-ci, rassemblant des
dizaines et des dizaines de ces horribles mobil-home, posés là touche à touche!

Et la mer est quasiment inacessible. Franchement, venez voir si vous voulez, mais je
vous conseille plutôt de prendre les petites routes de montagnes, au moins, vous en
aurez pour votre argent.

Quand il n'y a pas de camping, ce sont des murets de pierre délimitant
les anciennes propriétés. On voit des maisons de pierre en ruine.
Et les moutons, qui sont aussi ici. C'est beaucoup plus joli que les
mobile-home, avouez-le!

Une vieille église.

Au loin, encore des mobile-home.

A un moment, à Harlech (un peu après le 5 de la carte), je choisis de prendre
la portion de route grimpant un peu. J'ai bien fait. C'est très joli. Ici, ce jardin
digne de la Côte d'Azur, avec ce vieux château en arrière-plan, la mer que l'on
distingue, et les montagnes dans le lointain.
Malheureusement pour les photos, le ciel est devenu d'un gris d'une tristesse
à se tirer une balle dans la tête... C'et terne, tout est terne. Même ce jardin,
pourtant une véritable perle, a du mal à se mettre en valeur!

Juste avant Porthmadog (6), il y a une autre rivière à franchir. Cette fois, je
prends le passage payant, faute de quoi, le détour est important. Et, comme
je m'en doutais, c'est gratuit pour les motards. Ils sont sympas ces Anglais!

Pour ça, du moins...

Je pénètre maintenant dans la presqu'île Lleyn. Le genêt apparait,
et on se croirait presque en Bretagne.

Non, car la montagne est ici plus imposante!

Criccieth. Juste avant Llanystumdwy.

La route s'éloigne de la côte, et le terrain devient beaucoup plus plat.
En plus, la pluie revient sous forme de crachin... Autant vous dire que
c'est moche comme tout. A Abererch, je vais m'acheter un sandwich.
Pourquoi vous dis-je celà? Tout simplement pour vous faire remarquer
que c'est la toute première fois que j'achète de la nourriture depuis mon
départ... Vous vous rendez compte? C'est tout simplement incroyable.

En tout cas, je voulais le manger sur la plage, mais c'est absolument hors
de question. Les plages sont inaccessibles, on ne sait pas comment y aller.
Et la bruine devient vraiment forte. Et comme ce n'est même pas beau,
je consulte ma carte et décide de couper vers le Nord. Je rejoins l'autre
rivage. Franchement, c'est autrement plus joli. Si vous venez là, ne perdez
pas de temps de l'autre côté. Malgré tout, le temps est tellement pourri
que je ne peux rien photographier. Je mange mon sandwich vite fait
en rase campagne, sous la pluie. J'en profite pour mettre ma tenue sous-marine...

Je quitte le rivage pour raccourcir la distance vers mon terrainde camping,
car avec ce temps, je préfère aller m'allonger sous la tente, surtout avec ce
paysage très moyen.

Les routes sont minuscules. Le labyrinthe est cette fois formé par des haies de genêts,
découpées comme des murs! Evidemment, pas d'information, pas de pancartes...
Je me perds, je fais demi-tour (entre 12 et 17)

Très mauvaise photo, sous un rideau de pluie, zoom maxi sur la plage
que je distingue au loin...

Voilà, du même endroit... sans le zoom.

Mais j'aime ces petites routes, elles apportent beaucoup de joie
au pilote!

Tiens, une pancarte, ouf!

Soudain, au sommet d'un pré, j'aperçois une de mes copines.

Quelle beauté! Quelle classe. Franchement, je les adore!

Alors eux, ils m'ont bien fait rire. Forcément, je leur bloque le retour,
alors ils courent devant moi. mais le tunnel arrive, et ils hésitent. Ils ont
peur du tunnel. Ils ont peur du bruit de la moto. Soudain, un intrépide
se risque tout à droite, et toute la troupe le suit. Ils n'en reviennent pas,
je suis passé, ils sont sauvés! Pauvres moutons.

Et je me retrouve dans le Parc Snowdonia. Et c'est très beau.
Comme je suis heureux d'avoir quitté le bord de mer, vous ne pouvez
pas savoir. En plus, des nuages apparaissent -ben oui, quoi, vous savez,
autrement, il n'y en a qu'un...-, on dirait que ça veut
sourire à nouveau, côté météo. Mon thermomètre remonte. De 14 ce matin,
il était tombé à 11 sous la bruine, et le voilà à 16...

La montagne est couverte de ces immenses murs de pierre.
Des mini murailles de Chine...

Beddgelert. C'est aujourd'hui samedi, et je suis dans une région très
touristique, sur des grands axes. Et les petites villes sont pleines
de gens avec sac à dos et bâtons de marche, c'est le pays de la randonnée.
J'en connais qui seraient heureux ici... Je croise aussi plein de groupes
de motards venus dérouiller leurs machines. Mais ils ne roulent que
sur les grands axes, eux...

Il est 16h30, j'arrive au camping, je décide de terminer maintenant.

Fantastique petit camping à la ferme. Extrêmement propre.
Accueil très chaleureux, et tout est nickel. 7 livres avec l'électricité.

Dans un cadre somptueux: la vue depuis la tente...

Et un soleil bien chaud, au point que je me mets en tee-shirt!
20 degrés... Il doit faire 25 dans la tente, j'ouvre toutes les écoutilles.

Quelle météo capricieuse. Mais finalement, j'avoue qu'avec un peu de soleil,
c'est tout de suite plus agréable!

En conclusion de cette journée: la côte du Pays de Galles n'est pas intéressante.
Je dirais que du peu de côtes anglaises que j'ai pu voir, de ce voyage comme
d'un précédent, les Anglais ne savent absolument pas mettre en valeur leur littoral,
et font preuve, à ce niveau, d'un manque de goût inimaginable! Je crois que pour
refouler le client potentiel, ils atteignent des sommets! Sauf pour eux-mêmes,
qui ont l'air de s'en satisfaire... Mais franchement, sans être chauvin -ce que je ne
suis vraiment pas- notre littoral est à des années-lumière du leur, et en mieux, SVP!
Dans le genre minable, on trouve aussi les Espagnols, du moins sur leur façade
méditerranéenne. Quelle horreur. Mais les Anglais sont encore pires!

 

 

 

178 photos. 174 km !

Page précédente: 12ème jour
Page suivante: 14ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:920393 Aujourd'hui :89 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)