18ème jour

Jeudi 1er mai 2008.

Je me lève à 8 heures. Il fait 6 degrés. Je prends tellement mon temps, que je mets en route à 10 heures!

Enfin, je suis en vacances. Le temps est très calme, avec pas mal de nuages, dont des noirs. Mais rien qui ne me tracasse vraiment!

Je commence par les lacs des Wicklows, qui se trouvent tout près de Dublin.
Je passe donc près d'Hollywood, et je bifurque en 3 un peu au Sud de Blessington.

C'est bien sûr superrrrrrbe! Et comme il n'y a pas un souffle de vent, on dirait que
la nature s'est arrêtée de respirer.

Je vais en faire le tour.

Ici à Ballyknockan, entre 4 et 5.

De nombreux murs de pierre sont encore visibles un peu partout.
Ici, je rigole tout seul. En effet, vous savez, je vous ai raconté que les
moutons, lorsqu'ils entendent Akitsu approcher, deviennent fous et
se mettent à partir dans tous les sens. C'est qu'elle a une très belle voix
bien rauque, la Transalp. Or, en m'approchant de quelques maisons,
deux pépés étaient en train de discuter sur le pas de leur porte. En entendant
la moto, ils ont fait un bond et sont partis vers le fossé, l'analogie avec les
moutons m'est venue instantanément!
Quand on est seul, il faut bien se trouver des trucs rigolos!

Sur la carte achetée hier, je remarque que des curiosités sont indiquées.
Or, sur mon itinéraire, je dois rejoindre Naas. Je décide de faire un crochet
par un village, Kilteel (en 7), et de me débrouiller avec la carte pour les
routes que je devines minuscules.

Sans aucun problème, "les doigts dans le nez" comme on dit. Du coup,
je viens de prendre une dimension de liberté encore plus grande, car
je ne peux plus me perdre, et je n'ai plus besoin de demander mon chemin
toutes les 5 minutes.

A Kilteel, il s'agit donc des vestiges d'une église en plein champ, et des
restes d'un château. Très champêtre. Bucolique, dirais-je, même!

J'aime beaucoup ces restes d'occupation humaine perdus dans la nature,
car ils montrent que ce que nous fabriquons est bien éphémère...

La pluie se met à tomber juste après, mais pour une dizaine de minutes
seulement.

Les villes que je traverse ensuite sont peu inétressantes, pour ne pas dire
pas intéressantes. La circulation y est énorme, et je ne vois rien d'exceptionnel,
aucun bâtiment particulier. Si, comme toujours, les couleurs vives des
pubs et des magasins sont très agréables, amis pour ça, il faudrait que je
déambule à pied, et je n'en ai aucune envie, tout seul, avec tout mon équipement
sur le dos. Par contre, à Droichead Nua, (10), je trouve un centre Internet, à
2,50 euros de l'heure, dans lequel je peux connecter mon PC. Je prends donc
une heure pour envoyer mes reportages et contacter toute la famille, ce qui est
toujours un plaisir.

Pour éviter la ville suivante, je prends l'autoroute. Limitation à 120 (50, 80,
100 et 120 en Irlande), et Akitsu a apprécié de se lâcher un peu (130....).
Un vrai plaisir, pour le pilote aussi!

Kilberry. C'est la campagne, maintenant.Plat pays, champs, vaches...
Bref, terres agricoles, fermes. Peu intéressant!

A Athy (13), je traverse "le Grand Canal".

Je vous le dis, c'est la campagne...

Stradbally (14)

Un peu plus loin, sur la R428, se trouve le rocher de Dunamase (15)

Château construit au 12è sur les restes d'un fort du 9ème.

Vraiment très joli. Bien sûr, je ne suis pas monté au sommet, je suis juste
grimpé jusqu'à la première tour, ce qui est déjà bien. Je crevais de chaleur,
car il faisait très lourd -thermomètre d'Akitsu monté à 28 (au soleil).

La chapelle a été construite en 1845

La vue depuis ce rocher est imprenable!

Vous voyez, une immense plaine m'entoure.

Et le gros cumulo d'orage. Il va péter quelque part, mais pas sur moi!

Grâce à mon atlas routier, je parviens à mon étape suivante par des routes
vraiment minuscules, mais sans problème!

Timahoé (16)

Et sa tour ronde. Il y en a pas mal, dans le coin!

Celle-ci est particulièrement belle.

Une ligne droite incroyable (entre 16 et 17). Regardez bien la photo,
le trait vertical gris, au fond, au-dessus de la route, eh bien, c'est aussi la route!

Peu après Abbeyleix. Cette église en plein champ.

Entre 20 et 21. Je prends ces routes, car je cherchais un camping,
entrevu sur la carte.

C'est vraiment perdu au fin fond de la campagne, comme on dit par chez nous!

Voilà, une ferme-hôtel. Personne ne répond, tout a l'air bizarre
là-dedans, je ressens un sentiment de malaise très prononcé. Finalement,
j'entends un tracteur, deux gars arrivent en parlant, me regardent à peine,
puis le vieux s'adresse soudain à moi. Au même moment, un grand rouquin
arrive derrière moi en courant... Il devait être à l'intérieur, j'avais frappé,
ouvert la porte, appelé, puis refermé. Je demande si c'est un camping. Le
vieux me répond: "tout seul?", et le rouquin me dit "si si, on fait camping aussi".
Le vieux s'adresse au rouquin, lui parle dans une langue que je ne comprends
pas, donne un seau au rouquin pour qu'il aille nourrir les moutons, se retourne
vers moi et me dit "deux minutes" en me montrant deux doigts... Je retourne à
la moto, perplexe. J'aperçois le rouquin dans le pré avec ses seaux, les moutons
qui arrivent en bêlant, et le vieux qui part avec son tracteur et le troisième type.
Dans cette cour, je vois de drôles d'objets, du style des têtes de clowns fabriquées
avec des outils, mais aussi des têtes de monstres. Il y a plein d'objets hétéroclites.
Dans la cuisine, j'avais vu des assiettes avec des aliments...

Et vous savez quoi? je me mets à penser à l'affare Dominici, vous savez? Et les deux
minutes étaient passées, et le rouquin était accoudé à la barrière. D'un seul coup,
je monte sur Akitsu, un gros vroum-vroum exprès, plus fort que la normale, et je me casse
à fond, sans regarder autre chose que ma route. Lugubre, trop lugubre, je ne sentais
pas du tout ce lieu, et en y repensant, je suis êrsuadé d'avoir eu raison!

Avec mon atlas, pas de problème pour rejoindre mon point suivant, l'abbaye Achaboe,
fondée en 577 par Saint Canice. Je la trouve moche...

Puis je prends la direction des Slieve Bloom Mountains. Bon, en fait de
montagnes, ce sont de grosses collines, les sommets se situant aux environs de 520 m

Le pub de Camross (26)

La vieille église de Camross (il n'y a ni toît ni intérieur)

Le cimetière entourant la vieille église. Tout cela est très joli.

Puis je me perds finalement pour de bon, car malgré tout, mon atlas
n'est pas précis à ce point...

Voici les routes sur lesquelles je circule.

C'est très beau, avec le soleil couchant, et après l'averse. Les routes
sont trempées, je prends quelques gouttes, mais rien à côté de ce qui
a dû tomber!

Et je me retrouve sur des chemins empierrés, sans asphalte. Franchement,
un bonheur avec Akitsu! Et il se termine dans une clairière...
Demi-tour absolument obligatoire, pour le coup!

Enfin, je retrouve le chemin vers Roscrea, la ville près de laquelle
se trouve le camping que j'avais prévu.

Une petite averse supplémentaire plus tard...

J'arrive à mon camping, un peu fatigué. Je bats mes records, car en 15 minutes,
tout est rentré, et je pars dans la cuisine. Une fois de plus, j'ai pris sans
électricité, et j'ai demandé la permission d'utiliser mon PC. Ils m'ont
dit que je povais dans la cuisine. Alors, pour la première fois aussi,
je ne mange pas sous la tente, mais dans la cuisine!

A travers les fenêtres, j'ai les vaches qui paissent tranquillement.
Je vous l'ai dit, c'est la campagne pure.

Il est 21h30, je termine, le paysan patron de camping est dans le champ en
train de crier après ses vaches. Il fait presque nuit, et je me rends compte
que je tapais dans le noir!

J'allume pour terminer.

C'est le Streamstown Caravan & Camping Park, entre Roscrea et Shinrone.
Site Internet http://www.tipperarycaravanpark.com/, il me semble.

Je paye 10 euros. Le pré est parfait. Le reste est moyen, un peu vieillot.

J'ai hâte maintenant d'aller dans mon duvet et de bouquiner.

Bye bye amis lecteurs et lectrices.

 

149 photos. 214 km

Page précédente: 17ème jour
Page suivante: 19ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:933288 Aujourd'hui :67 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)