45ème jour

Mercredi 28 mai 2008.

Avant d'ouvrir les yeux, je me pose toujours la devinette consistant à me donner l'heure avant de la contrôler. J'ai très souvent faux. Ce matin, je me suis dit, il est 7h45. Et c'était exactement la bonne heure!

Bon, ciel gris, voire noir. Hier soir, je me suis encore couché bien tard, mais cette fois pour cause d'animation dans le salon du camping. D'abord, grosse conversation avec David, l'Australien, puisque je suis venu manger dans cette pièce qui sert aussi de cuisine, à sa demande. Ensuite, parce que d'autres personnes sont arrivées en van. Devinez de quel nationalité? Des Australiens. C'est incroyable, hein? Je vous le disais, ces croisements de vies, c'est vraiment rigolo. En fait, ils habitent en Angleterre pour une année, ce sont des professeurs et ils font des échanges. Et ils en profitent pour visiter l'Europe. On a passé une excellente soirée tous ensemble à parler voyages. En passant, Marc -l'Australien- a été couvert de midges ce soir, sur notre terrain de camping, mais son van est stationné à un autre endroit, près des arbres...???

Eh bien, que croyez-vous que je trouve ce matin en me levant? Les midges. Elles sont là. Alors là, s'il y a un truc qui peut me faire aller vite, ce sont bien ces bestioles. Et elles doivent bien m'aimer, car elles me piquent dur, et je les déteste absolument. Ils doivent avoir pas mal de problèmes économiques dans le monde des midges en ce moment pour en arriver là.... à l'humain je veux dire, et particulièrement à moi!

Je vais saluer tous les Australiens -ceux arrivés hier soir sont originaires d'une petite ville près de Brisbane (pour Greg et Pauline, mes Australiens préférés). Quand à David, il m'a dit que son grand-père maternel était Ecossais, et que son père est né en Irlande... Les émigrations vers l'Australie continuent donc! Je pars finalement peu après 9 heures.

Frosses en 2

Eglise de Frosses

Glenties en 3. Entre les deux, paysage un peu désertique, quelques fermes, pas fantastique.

Ensuite, je prends une toute petite route, que j'ai eu bien du mal à trouver, car elle débouchait sans aucune indication, comme une route qui conduit à une ferme, en fait.

Je peux vous dire qu'ils m'ont bien fait rire, ces quatre loustics! Je les ai suivis pendant un moment...

Et ces deux-là nous regardaient d'un air très condescendant, les 4 moutons et moi! Chacun s'amuse...

Par contre, ma route s'avère quand même pas terrible, je veux dire au niveau de l'asphalte, qui est soit complètement défoncé, soit recouvert de gravillons, ce que je déteste.

Je vois très souvent des fermes abandonnées, ou des bergeries.

Le paysage s'étend, c'est une sorte de plateau légèrement vallonné. Je ne peux malheureusement pas vraiment profiter du spectacle, car je suis très occupé par le pilotage d'Akitsu, ce qui me gâche un peu le plaisir!

Entre 4 et 5

En me rapprochant de Fintown, le relief revient.

Et la route débouche sur un superbe lac enchassé de montagnes, le lac Muck

Toujours le lac Muck. Des vaches paissent ici, ce qui est assez rare.

Puis c'est la descente vers Fintown en 5

Et le lac Finn tout en bas.

Toujours le lac Finn.

Un restaurant à la sortie de Fintown.

Coup d'oeil arrière sur le lac Finn

Entre 5 et 6, une petit lac, au début de la nouvelle route.

Il y avait de beaux jeux de lumière sur ce petit lac, car le ciel était devenu très sombre par endroits.

Ensuite, c'est la traversée d'un grand plateau solitaire, parsemé de lacs, un peu comme dans le Connemara.
J'arrive ensuite à Dunglow, en 7, où je trouve un magasin "Lidl". Je ne veux pas faire de pub... mais j'y trouve mes croquetteset plusieurs produits que j'aime bien, et ce n'est vraiment pas cher! Et comme je ne suis pas un "gourmet", je préfère rester sur ce que je connais, car je n'aime pas "tester" comme tous ceux qui aiment la cuisine! En ressortant, j'ai été très rapidement entouré de midges, et je suis parti sans traîner. Ce doit être la très bonne température pour elles, et c'est vrai que ce matin, il n'y a pas de vent. Finalement, je préfère "avec vent"...

J'avais prévu un petit tour sur la côte, ce que je fais entre 7 et 10. Mais très franchement....

La maison Irlandaise typique actuelle, celle qu'il faut avoir!

Petit port en 8, en face de la petite île d'Aran -ne pas confondre avec les îles Aran, qui existent aussi, mais bien plus renommées!

De belles peintures sur certaines façades de restaurants et boutiques.

Entre 8 et 9. Marée basse...

Je mange ici, assis sur un très gros rocher dominant le paysage. Ouf, il n'y a plus de midges, mais un peu de vent est revenu. Tant mieux! Mais j'ai encore appris quelque chose. Il y a également des midges aussi en bord de mer!

La vue depuis mon rocher.

Non, je n'étais pas grimpé sur celui-ci. Il est juste à côté.

Les petites fleurs blanches dont je vous parlais hier. On dirait un peu du coton.

Ici en 10. Je quitte maintenant le rivage, bien décidé à refaire un peu de montagne. Par contre, comme j'ai un ^peu galéré sur la petite route ce matin, je décide de prendre le réseau normal.

La maison moderne Irlandaise

Ici entre 10 et 11, peu après Crolly.

Une belle rivière longe la route, à moins que ce ne soit le contraire.... bordée d'une forêt de conifères. C'est très joli.

Le mont Errigal, 752 mètres, un monstre!

Le lac Nacung

Etonnante église, toute seule. Superbe.

Les pentes du mont Erregal. Ce sont de monstrueux pierriers, comme je m'en doutais. Cette montagne est entièrement nue, je veux dire, au niveaéu de la végétation! pas le plus petit bout d'herbe, que de la pierre!

Un restaurant, en face de la fameuse église

que revoici.

A nouveau le mont Erregal qui m'a très impressionné.

Zoom sur les pierriers.

Un peu plus haut, je surplombe le lac. C'est superbe. Dommage que le ciel ne soit pas plus bleu.

Le bout du lac.

Vers l'autre côté.

Vous la connaissez, je ne la présente plus.

Une vieille -je crois- église...

Encore un peu plus haut, vers l'arrière, vue globale sur le lac que je viens de longer.

L'autre face du Erregal.

J'arrive maintetnant sur un haut plateau, bordé de chaque côté de montagne. C'est entre 12 et 13.

Vue arrière sur le mont Erregal, qui est maintenant coiffé par quelques nuages. Je suis enchanté de cette photo. Tout simplement parce que cette vue était complètement derrière moi, je l'apercevais dans mon rétro. J'étais incapable de descendre de la moto, car il n'était pas possible de mettre la béquille. Du coup, j'ai posé l'appareil sur mon épaule gauche, et j'ai shooté, sans rien voir. Superbe!

Là, je viens de tourner en 13, et j'arrive sur une autre montagne, la Muckish Mountain, 662 mètres. Une splendide vallée, et là encore, des pierriers de taille gigantesque!

La route, qui semble neuve -et qui l'est peut-être- est un véritable trampolin!

Vue arrière sur le Muckish

Et ses pierriers...

Vue arrière sur la route. Tout autour, des gens en train de ramasser de la tourbe!

Au loin, la mer. J'arrive à Falcarragh.

A Falcarragh, en arrivant au stop!

Ensuite, entre 14 et 15, c'est une assez belle route, et je trace. J'arrive au camping.

Il y a ce lac en face du camping. Il y a bien une trentaine de cygnes.

Il est superbe.

Et voilà. Je suis le seul campeur. C'est un hôtel charmant. Excellent accueil. Il y a Internet, payant, mais ça va, 3 euros de l'heure.

Et j'ai droit à la même douche que ceux qui logent à l'hôtel, pour cause de travaux! Coooooolll....

Allez, il est 18h45, j'ai fini, et justement, je vais prendre ma douche.

Bye

 

384 photos. 143 km

Depuis le départ, 7.407 km
Depuis le départ, 9.685 photos
Compteur Akitsu, 21.418 km

Moyenne quotidienne depuis le départ - 165 km
Moyenne quotidienne depuis le départ - 215 photos

L'image du jour

Page précédente: 44ème jour
Page suivante: 46ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:919616 Aujourd'hui :291 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)