139ème jour

Samedi 30 août 2008.

Les îles Féroé. En plein dedans. Je parle de la purée de pois!

Pluie fine. Brouillard à couper au couteau. Corne de brume.
J'adore la corne de brume. C'est un son lugubre, surtout qu'en général, quand on l'entend, on ne voit rien.
C'est le but! L'oreille remplace l'oeil.
Ce son me rappelle mon pays... J'ai bien souvent entendu la corne de brume sur la côte Vendéenne!
Et c'est la première fois que je l'entends pendant ce voyage.

Vous savez ce qui me reste à faire?

Je passe la journée dans la salle à manger-cuisine. Avec le PC. Et Internet.


Il y a un couple de retraités Danois. Ils sont en fourgon aménagé. Ils viennent faire leur cuisine, puis repartent se promener avec leur camion.
Ce soir, ils reviennent jouer aux cartes. Ils parlent "Féroé" et Danois. La dame connait 5 mots d'Anglais. Pas facile de communiquer.
Mais ils sont très gentils. Ils reprennent le bateau jeudi avec moi. Ils vont à Hantsholm/Danemark via Bergen/Norvège-obligés, puisque c'est la prochaine étape du Norrönia. Ils ont donc deux nuits à passer sur le ferry, les pauvres!

Il y a aussi un jeune couple de Hongrois, aussi en fourgon -Volkswagen Transporter W4 pour les connaisseurs. Ils parlent Anglais tous les deux, et la jeune fille parle en plus Allemand. Ils m'offrent un coup d'eau de vie à boire, ce soir, après le repas! Ils se prennent chacun quelques gorgées. Ils bossent. Pour une agence de voyages de Budapest. Ils visitent les Féroé, et préparent plusieurs programmes de séjours, de plusieurs durées. Ils ne sont pas gâtés au niveau de la météo, car ils doivent évidemment visiter. Passionnant comme boulot! Par contre, je ne sais pas trop comment ils sont rémunérés. Ils reprennent le bateau avec moi jeudi pour Bergen, et vont laisser le W4 là-bas -location- pour rentrer en avion.

Vu le retard que j'ai sur le site, j'ai du boulot. Qui me plait beaucoup.
Pas vu la mer de la journée, qui se trouve pourtant à vingt mètres...

J'ai fait le bilan du voyage en Islande, pour ceux que ça intéresse.
Je suis resté 71 jours en Islande, jours d'arrivée et de départ inclus.
Arrivée le 19 juin, et départ le 28 Août.
Soit 10 semaines, quand même.
J'ai parcouru 5.854 km sur l'île, ce qui est peu, en tout cas très nettement en-dessous de mes moyennes habituelles!
Le résultat de la division donne 82 km par jour...
Maintenant, sachant qu'il y a 29 jours pendant lesquels j'ai parcouru moins de 10 km -26 sans démarrer la moto!-, on peut dire que j'ai vraiment roulé pendant 42 jours.
Ce qui fait une moyenne réelle quotidienne en Islande de 140 km. Ce qui est beaucoup plus réaliste, et finalement assez proche de la moyenne réalisée dans les autres pays (elle était de 156 km lorsque je suis arrivé en Islande).
Dans ces calculs de distance, je ne tiens compte que du kilométrage effectué avec mon véhicule. Je ne compte donc pas les deux jours passés avec mes amis et leur 4x4, à Askja et Myvatn.

J'ai arrondi les chiffres, pas besoin des centimes....

Dépense totale. 1.355 euros
Qui se répartissent comme suit:
- Essence 452 euros
- Campings 402 euros
- Nourriture et divers (internet, électricité...) 501 euros

Si on ramène ça au mois (en comptant 30 jours pour un mois)
Total mensuel 573 euros qui se répartissent comme suit:
- Essence 191 euros
- Campings 170 euros
- Nourriture et divers (internet, électricité...) 212 euros

Et si on ramène ça par jour
Total quotidien 19,10 euros
- Essence 6,40 euros
- Campings 5,70 euros
- Nourriture et divers 7

Akitsu a consommé
313,50 litres, soit 5,36 litres aux 100 km.

Le prix moyen du litre de SP 95 a été de 1,39 euros

Evidemment, si j'avais plus roulé, le poste "essence" aurait été plus élevé.
Par contre, nourriture, logement et divers auraient été les mêmes, quels que soient mon kilométrage.
L'Islande m'a coûté, par mois, en dehors des déplacements, la modique somme de :
382 euros, soit à peine 13 euros par jour.
C'est un chiffre extrêmement faible, bien en-deça de ce que j'avais planifié!

La conclusion.
Si l'on s'en tient aux campings, et si l'on ne va jamais au restaurant, l'Islande est très certainement un des pays les moins chers d'Europe.
Je pense que l'on peut faire encore mieux dans les pays Baltes et les pays de l'ex-Europe de l'Est. Mais ça évolue beaucoup, et pas dans le bon sens pour nous.

Conclusion de la conclusion.
Si j'étais resté chez moi pendant ces 71 jours, je suis absolument certain que j'aurais dépensé les 1.355 euros pendant ces 71 jours.
Je parle du même genre de dépenses: essence, nourriture et logement (eau, électricité....)
Car n'oublions pas que, dans les dépenses que je vous détaille, il n'y a AUCUN frais supplémentaire.

J'ai toujours bien dormi. A l'abri. Confortablement. Avec les commodités.
Le seul confort que je n'ai pas toujours eu est celui des douches.
J'ai toujours mangé à ma faim -encore heureux! Mais ce n'était pas toujours très bon.
Cependant, si je devais le refaire, ce serait exactement pareil.

Les seules dépenses non comptabilisées ici sont:
- le pneu arrière de la moto
- ma paire de chaussures...

Au final. Ce voyage en Islande m'a réellement coûté:
- le prix du bateau. (335 euros aller-retour, départ Scrabster/Ecosse, retour Torshavn/Féroé arrêt 8 jours, retour Bergen/Norvège)
- l'argent que je n'ai pas gagné (je n'ai pas travaillé.... hi hi hi)
- l'entretien d'Akitsu (vidanges, pneus, etc...). A relativiser, car j'aurais aussi payé chez moi, mais beaucoup moins, puisque ce poste est directement lié au nombre de km parcourus.

A ce propos, j'en ai encore une bonne à vous raconter.
Je viens de parcourir à nouveau plus de 6.000 km depuis ma dernière vidange (en Ecosse). Sachant qu'il ne me reste plus que la Norvège, et que je compte en gros 4.000 km pour arriver chez mon frangin dans les Vosges -un grand mécano, spécialiste de Transalp en plus!- je lui demande si je peux continuer sans refaire une vidange en Norvège. Elle me coûterait 130 euros à Bergen, j'ai trouvé, j'ai un mail.
Et vous savez ce qu'il me répond, le frangin?
"Pourquoi fais-tu une vidange tous les 6.000 km? Tu sais bien que c'est tous les 12.000, enfin!"
....
No comment.... J'ai fait tous les 6.000! Quel gros nul, en matière de mécanique, comme toujours!
Tu m'étonnes, je comprends maintenant pourquoi Akitsu se marrait, sans rien dire, bien sûr. Elle aime ça, elle, se faire chatouiller l'intérieur...

 

Maintenant, le bilan Islande en lui-même.
C'est un pays absolument unique en Europe.
Il est tout simplement difficile à imaginer, puisque les paysages n'ont rien de commun avec ce que nous connaissons habituellement.
Je parle ici de la nature. C'est, je pense, essentiellement pour la nature que les touristes y viennent.

Détaillons un peu.


Paysages classiques: les fjords. Enfin, classique... Pas si courant que ça en Europe, les fjords!

Le Mjoifjörden, à l'Est.

Ils sont beaux, certains très beaux, quelques uns splendides.
La diversité est de rigueur, il n'y a donc pas de monotonie.
Si je devais donner un classement à l'Islande, concernant ses fjords, et en la comparant avec les pays que je connais, je la mettrais à la deuxième place.
Qui détient la première place, et de très loin? La Norvège, bien sûr. Médaille d'or olympique, record du monde, et tout et tout.
Donc, Islande, les fjords: médaille d'argent.

 

Paysages pas classiques: le volcanisme.

Strokkur en action


Faille près de Pingvellir.

Viti et l'Öskjuvatn, les cratères de l'Askja.
Fantastique. Inouï.
Si je devais donner un classement à l'Islande concernant le volcanisme? Médaille d'or. Attention, je ne parle que pour l'Europe de l'Ouest, je ne connais pas le reste du monde. Par ailleurs, j'ai vu du volcanisme en Europe, en Italie pour être exact. Vésuve et solfatares à Naples. Je n'ai pas vu l'Etna, mais en éruption, je pense que c'est énorme! Et c'est encore l'Italie.
Je lui donne quand même la première place (à l'Islande).
A cause de la quantité de zones concernées, des champs de lave infinis, de leur diversité, de....
Oui, je confirme absolument: première place. Et loin devant.
Italie en deuxième place!

 

 

Paysages pas classiques: les hautes-terres, l'intérieur, les déserts.

Fin de journée dans le Vikursandur - Mi-Août 2008

Sur la 844, en route vers Dettifoss.


Fantastique. Unique. Inoubliable. Nature pure, nature vierge, nature brute de forme.
Médaille d'or, place numéro un. Pour l'Europe de l'Ouest toujours, et toujours par rapport à ce que je connais.

 

 

Montagnes.

29 juin 2008. Entre Djupivogur et Höfn.

J'adore les montagnes Islandaises. Elles sont uniques elles aussi. Leurs formes inimaginables. Leurs couleurs. Les murailles. Les crêtes découpées. Les glaciers immenses. Le froid comparé à l'altitude.
Diversité. Quantité.
Rang en Europe? Alors là, c'est trop difficile. Impossible de comparer avec les autres massifs Européens. Je ne peux pas classer.
Mais elles sont absolument incomparables -sauf avec les pays nordiques, bien sûr, car la Norvège, les îles Féroé, l'Ecosse dans une moindre mesure, ont des formes semblables, en ce qui concerne les montagnes de fjords, les montagnes travaillées par les glaciers.
Mais on peut la mettre dans les premiers rangs.

 

Cascades.

Skogafoss.
Première place en Europe pour les cascades. Incontestablement. Les plus belles. Les plus puissantes. Les plus terrifiantes.
Norvège en deuxième place.

 

Eaux.

18 Août 2008. La Kreppa.

Les rivières, les fleuves, les cours d'eau. Pas mal. En ce qui concerne la puissance. En toute saison. Puisque j'ai vu ça l'été, et ça crache encore très dur. Alors, au moment de la débacle, en avril-mai... Ce doit être époustouflant!
Cela dit, en Europe, il y a de très grands fleuves, que l'Islande n'a pas.
Je ne classe pas. Elle est dans les premières places concernant la fureur, la force, la puissance.
Et, ce qui est si surprenant, c'est aussi l'altitude à laquelle on peut voir ces déchaînements. Pas besoin de monter à deux mille mètres...

 

Immensités.


30 Juin 2008. Entre Höfn et Jökulsarlon.
Première place en Europe. J'entends par là des paysages presque sans fin, longs, longs, longs.... Tu roules, et ça n'avance pas, tu as l'impression de te déplacer en vélo ou à pied. Pas de villes, pas de villages, à peine une ferme de temps en temps. J'aime bien ça aussi.
Norvège en deuxième place encore!

 

Plages.


30 Juin 2008. La plage en face de Jökulsarlon.
Moyen. Je n'ai pas tout vu, loin s'en faut. J'ai surtout loupé les zones plates. Qui ont sans doute les plus belles plages.
Mais il n'y a pas en Islande les plages que l'on peut trouver dans bien d'autres pays d'Europe.

 

Falaises.

16 Juillet 2008. Anarstapi.

Là, elle peut sans doute aller en première place, en tout cas dans les premières.
Il y a aussi l'Ecosse, les îles Féroé. J'en ai vu des magnifiques. Je n'ai pas vu les plus réputées.
Je crois qu'elle a la première place, une fois de plus!

Côtes rocheuses.
Classiques. Rien de bien transcendant. Nous avons mieux. Je dirais: milieu de tableau.
Maintenant, si je devais intégrer les fjords dans ce chapitre, elle remonterait en deuxième ou troisième place. Forcément.
Les fjords maritimes, ce sont des côtes!

Autres paysages. Collines. Forêt. Campagne.
Bof bof bof. Ce n'est pas le pays pour ça. Nous avons mieux, beaucoup mieux, mille fois mieux. Dans les dernières places...

Végétation.
Bof bof bof. Ce n'est pas le pays pour ça. Nous avons mieux, beaucoup mieux, mille fois mieux. Dans les dernières places...

 

Animaux.


Macareux à Vik.

Oiseaux maritimes. Première place, sans doute!
Autres oiseaux. Je ne sais pas. Pas terrible, je pense.
Autres animaux. Les animaux marins. Phoques. Baleines. dauphins... Première place en Europe pour eux. Pour les autres, bof bof. dans les dernières places.
Insectes. Mouches. Sales mouches. Dans les bonnes places. Et ce n'est pas un cadeau. L'Ecosse tient la palme, avec ses midges. Insupportable. La Norvège est bien placée aussi.

J'oubliais. Quand même. Les moutons. Sympas, les moutons. Et les chevaux Islandais. Très beaux aussi.

J'en oublie. Sûrement. Enormément. Car ce pays est un superlatif à lui tout seul.

 

Bon, et à part la nature?
Je ne me prononce pas, je ne suis venu que pour la nature.
Je profite quand même de ce sujet pour placer une nouvelle fois ce qui me paraît de plus en plus évident.
Il y a des cons partout. Il y a des saints partout. Quel que soit le pays.
Donc, généraliser.... Je pense que tous les pays sont dans la même moyenne.
Les êtres humains, lorsqu'ils sont heureux, sont plutôt gentils.
Et lorsqu'ils sont malheureux, ils ne le sont pas forcément.
Il y a toujours des exceptions. Riche ne rime pas forcément avec "heureux". Ni pauvre avec "malheureux".
Ajoutez à tout ça le vécu personnel de chaque individu, l'enfance, le couple, l'amour....
Donc, Islandais, Français, Allemands, Portuguais.... J'en passe, et des meilleurs. Même combat!
Je ne suis pas venu en Islande pour les gens.
Ce dont je suis absolument certain: ils ne sont pas meilleurs que les autres.
Plutôt froids. Ne répondent pas souvent aux "bonjour" de politesse.
N'aiment pas les touristes, ne cherchent pas le contact. Ce n'est pas une critique de ma part, c'est un fait.
Mauvais commerçants. Je parle des boutiques où l'on trouve les touristes, forcément.
Employés généralement pas aimables, voire franchement désagréables.
Pour ma part, j'arrive toujours poliment et avec le sourire. Par conséquent, mes observations sont faites à partir de ce point de départ!
Evident que si j'arrivais en faisant la gueule, et en posant une question en Anglais sans dire bonjour, une telle réaction serait normale!
Ce n'était pas le cas.
Se rassemblent en "tribus" sur les terrains de camping. Assez étonnant. Comme les chariots dans le Far-West. Souvent vu.
Se couchent assez tard -je parle camping, donc vacanciers, ce qui est sans doute normal!
Elèvent leurs enfants comme c'est la mode de nos jours: enfant-roi, tous les droits. Pareil chez nous!
Absolument aucun respect particulier pour la nature. Pour le coup, il s'agit bien d'un mythe!
N'hésitent pas à écraser, défoncer, casser. N'ont certainement aucune leçon à donner aux autres de ce côté.
Ce qui ne nous donne aucun droit pour leur en donner non plus, compte tenu de ce que nous avons fait avec nos propres pays...
Et que nous continuons à faire. Création d'une réserve naturelle, pour se donner bonne conscience, et cultures OGM, usines atomiques, etc... Laissez-moi rire!
Culture, histoire. C'est un pays plutôt jeune, en ce qui concerne son occupation. Donc encore sauvage.
Je n'y allais pas pour ça. Je n'ai visité aucun pays pour ça! Sauf l'Italie. Donc les musées, je n'ai rien vu. Voir les guides touristiques. Ils ne parlent presque que de ça!

Leur mode de vie.
Une fois de plus, je ne peux que constater l'énorme réussite commerciale des Américains. Ce sont les plus forts.
Coca-Cola. Glaces. Population féminine de plus en plus obèse. Tout le monde mange ce qu'il est convenu d'appeler du "poison".
J'avais également remarqué ça en Norvège. Et ça m'avait marqué.
Relativisons. Cette observation n'est faite que sur la base des commerces que j'ai fréquentés. Les stations d'essence en priorité, et les supermarchés aussi, forcément!
Mais c'est clair: 80% de la population jeune que j'ai pu croiser se goinfrait littéralement de glaces -surtout les femmes et les enfants-, et les rayons consacrés aux bonbons et sucreries sont d'une diversité et d'une ampleur absolument incongrues! Les chariots sont remplis de ces articles... Est-ce plus que chez nous? Il faudrait faire une étude sérieuse. Mais j'en ai l'impression. De toute façon, le nombre de femmes souffrant d'obésité est très important. Donc, l'Islande, pays jeune, peu peuplé, mais complètement envahi par nos mauvais produits alimentaires!

Villes, villages.
Je n'aime pas les villes, ce n'est pas en Islande que je vais changer. Je n'ai pour ainsi dire pas vu Reykjavik. J'ai vu Akureyri. Sympa.
Les autres villes sont en fait des villages. Pas terribles. Vraiment pas terribles.
Deux ou trois villages ont attiré mon attention. Djupivogur. Grundarfjördur -mon coup de coeur. Husavik.

Les stations N1.
Je déteste ces stations, enfin, l'entreprise qui est derrière tout ça. Des régions entières d'Islande sont sous leur monopole. Vous ne pouvez prendre l'essence que chez eux. Si vous n'avez pas de carte bancaire, vous devez leur acheter une carte magnétique -en avançant 3000, 5000 ou 10000 couronnes- et vous servir avec cette carte. A chaque fois que ma carte est arrivée en fin de crédit, il a fallu que je procède à deux interventions. Je m'explique. Imaginons qu'il me reste 1246 ISK sur la carte. Je remplis toujours mon réservoir, ne m'occupe jamais de faire un "compte rond". Lui, il s'arrête à 1200. Systématiquement un chiffre rond! Fini. Tu ne fais pas attention, tu jettes la carte, croyant qu'elle est vide. Il faut la ressortir, imprimer le reçu, puis la réintroduire, et à ce moment il te verse le reste. A chaque fois. De plus, s'il te reste du crédit, tu dois chercher une station N1 à l'arrêt suivant. S'il y en a d'autres, à moins cher, eh bien, pas de chance. On appelle ça comment? Monopole? Pire que ça, puisqu'ils vont jusqu'à t'enlever la liberté de choisir!
D'ailleurs, est-ce bien légal?

Les véhicules.
Vous le savez. Je n'aime pas du tout. Et ça me désole! De les voir acheter, certainement avec de gros crédits sur les bras, des voitures de ce prix -énorme- qui engloutissent des quantités astronomiques de carburant... Profondément débile. Surtout qu'ils ne produisent rien de tout ça, ni essence ni voitures! Les Japonais doivent bien se marrer. Et se frotter les mains. Les ricains aussi. Qui n'a pas une Toyota là-bas. Ou une grosse Ford. J'ai vu les prix de ces engins sur les pubs de leurs journaux. Affolant!

J'en arrive donc au sujet qui me tient le plus à coeur. L'état des routes. Sils goudronnaient leurs routes, ils pourraient acheter des petites voitures pas chères, qui consommeraient beaucoup moins!
Je trouve qu'ils ne savent pas faire les routes, et qu'ils devraient aller suivre des stages dans d'autres pays. Alors, oui, ils peuvent nous montrer en temps réel sur Internet leurs routes, la température à tel ou tel endroit, etc.. Je dis: vaste gadget! Poudre aux yeux. Et si on me répond: mais c'est tellement dangereux, on peut y mourrir. Je réponds: goudronnez, et vous ne mourrez plus. Soyons sérieux. Des tas de pays ont des conditions climatiques hivernales épouvantables, j'oserais dire pire que les conditions Islandaises (leur problème essentiel tient à la mauvaise qualité de leur réseau routier, c'est tout)! Vous savez, traverser le Massif Central en 1750 était certainement aussi dangereux que traverser l'Islande en 2008. Mais oui. Par ailleurs, en laissant le réseau routier dans cet état, ils incitent -obligent- les gens à acheter les gros 4x4, indispensables pour leur sécurité. Cercle vicieux. Volonté politique inavouée. Lobbying... Par ailleurs, le travail est mal fait. C'est très souvent du grand n'importe quoi. Enfin, n'oublions pas non plus que des routes mal faites, sur lesquelles ne peuvent rouler que de grosses voitures, des bus énormes, ont pour conséquence une dégradation hautement supérieure et beaucoup plus rapide! On retrouve le cercle... vicieux!

J'arrête mon monologue. Rouler en 4x4 sur les pistes Islandaises est une expérience phénoménale. J'en conviens. Mais. Bien des gens sont morts sur les routes en traversant des régions en France et dans beaucoup d'autres pays Européens -je ne parle pas des accidents de circulation, je parle des réseaux routiers en Europe dans les siècles passés. Il y avait des refuges. Vous le savez tous. Ces mêmes routes sont désormais goudronnées. Elles traversent d'énormes parcs naturels. Il y a des tas de sentiers de randonnée. On peut voir, sentir, admirer; pénétrer dans la nature. On ne meurt plus en traversant le pays, mais nous pouvons tous aller marcher dans les terribles Causses, Cévennes et Gorges du Tarn, accessibles à toute la population. Et la nature n'est pas détruite pour autant. Parce que, dans ce cas, si on veut rester "clean" jusqu'au bout, on ne goudronne pas, mais on interdit le passage des gros véhicules aussi!

Voilà. J'ai fini.

L'Islande est un pays à visiter absolument. Beaucoup de ceux qui sont venus ont envie d'y retourner. Tous en reparlent avec émotion.
On ne sort pas indemne d'un voyage dans ce pays. Il est unique.
L'Islande m'a profondément marqué. J'aimerais y retourner. A pied. Ou en 4x4...
Mais, qu'est-ce-qu'il nous dit, là, le gars?

Je vous ai fait part de mes sentiments. De tous mes sentiments.

Je ne juge pas. Les Islandais font ce qu'ils veulent de leur pays, ce n'est pas moi qui viendrai les en empêcher.
Ils ont un pays extraordinaire, et le mot est exact.
Ils en feront bien ce qu'ils voudront.
J'ai vu ce que je voulais voir, une nature que je ne connaissais pas. J'aime encore plus la nature qu'avant.

Je n'ai vraiment qu'un seul regret. C'est de ne pas avoir pu visiter tout le pays, pour faute de belles routes. Je rêvais souvent, dans ma tente. Je me voyais traverser les déserts centraux sur la route xxx, mettre les pneus d'Akitsu sur toutes les péninsules, faire le tour de toutes les côtes, traverser les montagnes. Oui, j'avais le temps pour le faire. Mais pas la possibilité.
C'est mon seul regret. Mais quand je regarde mes photos, que je me remémore les routes, le voyage, les découvertes, les plaisirs de passer là où l'on n'est jamais venu...

Je ne peux que dire merci à l'Islande, merci pour ce qu'elle m'a déjà offert si généreusement.

Merci à vous, les Islandais, d'offrir vos sites naturels encore gratuitement -quand je pense aux Irlandais avec la Chaussée des Géants ou les falaises de Moher.... Pour le coup, ils devraient prendre exemple sur l'Islande! Donc, je réitère mes remerciements à l'Islande pour ça. C'est ce que j'ai le plus apprécié chez eux. Malheureusement, pour le coup, les touristes ne le leur rendent pas correctement, n'en font qu'à leur tête, désobéissent aux judicieux "conseils donnés" qui se changeront un jour en ordres -avec lois et interdictions, forcément!

Merci, Islande, de donner accès à ton pays.

Si tu pouvais goudronner un peu?..... OK, je sors!
Mais je suis certain que tu vas le faire!

Juste, pour conclure.
Merci aux quatre jeunes Islandais qui m'ont si généreusement offert une bière au sommet du Vindbelgiarfjall. Geste profondément humain. Que je n'oublierai jamais.
Merci à ce couple d'Islandais, dans un très gros 4x4, qui m'a suivi pendant un kilomètre sur la 570, dans la traversée de la péninsule du Snaeffelsness, pour me ramasser en cas de chute!

 

Il y a des gens formidables partout....

0 photo. 0 km.

Depuis le départ, 16.210 km
Depuis le départ, 42.368 photos
Compteur Akitsu, 30.221 km

Moyenne quotidienne depuis le départ - 117 km
Moyenne quotidienne depuis le départ - 305 photos

Page précédente: 138ème jour
Page suivante: 140ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:851343 Aujourd'hui :147 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)