149ème jour

Mardi 9 Septembre 2008.

Il fait doux ce matin. C'est humide, mais mon petit doigt me dit qu'il va faire chaud.

Il est 8 heures, tout est déjà plié.
Vous pensez bien, je suis un peu excité... J'aperçois au-delà des caravanes une masse d'eau. Tiens, je n'ai pas fait attention hier soir, je vais jeter un coup d'oeil.
En fait, il s'agit du fond de la baie de Kiel, que j'avais visité il y a une trentaine d'années, mais où il va falloir retourner un jour! C'est superbe.
En face, c'est Schleswig. Un peu dans la brume matinale, qui commence à se lever. Oui, il va faire chaud aujourd'hui.

Les classiques pavés Allemands. Vous les trouvez partout là-bas, toujours les mêmes! Akitsu m'attend, déjà impatiente!

Comme j'ai décidé, lors de mon séjour sur les îles Féroé, de rentrer, je ne cherche plus la flanerie. Tout particulièrement à cause de ce pneu arrière qui m'inquiète.
Et la chaleur arrive vite, très vite, avec un thermomètre montant allègrement au-dessus de 23 degrés...
Ce n'est pas ce que je voulais pour le pneu, c'est même le pire! Du coup, je roule à 80-90 km/h sur l'autoroute.
Et comme toujours en Allemagne, la voie de droite est saturée de camions, qui n'ont pas le droit de doubler en journée. Jamais je n'ai vu autant de camions qu'en Allemagne, des milliers de camions, en une file pratiquement ininterrompue, touche à touche, et sur des dizaines, que dis-je, sur des centaines de kilomètres, du Nord au Sud du pays, et de l'Est à l'Ouest.

Vers 11 heures, je marque une pause pour laisser le pneu se refroidir un peu. J'en profite pour manger un peu.

Il est tout juste 13 heures lorsque j'arrive à Osnabrück, chez mes amis Luciano et Christa, chez lesquels je vais passer cette nuit. Christa m'a laissé la clef et un petit mot, me priant de rentrer, de me mettre à l'aise et de me servir dans le frigo! Toujours cette immense gentillesse.

Christa arrive assez vite, et m'aide à rechercher un mécano pour changer le pneu arrière, qui ne me dit plus rien qui vaille. Malheureusement, ce pneu n'est en stock nulle part, et je dois renoncer à son changement, à moins de m'incruster ici 48 heures, ce qui est hors de question.

Le repas est un délice. Luciano me fait la joie de m'offrir de la glace sortant tout droit de son usine. Onctueuse et crèmeuse à souhait. Quel délice!

Nous passons une merveilleuse soirée à refaire le monde... Luciano s'endort, il doit se lever très tôt. Il est temps d'aller dormir!
A part les couchettes des ferries, c'est la première fois que je dors dans un vrai lit depuis mon départ.
Et je confirme que c'est plus agréable que mon matelas gonflable...

Inutile de dire que je n'ai pas mis longtemps à m'endormir...

Merci à vous une fois de plus, mes amis.

8 photos. 359 km.

Depuis le départ, 18.263 km
Depuis le départ, 43.689 photos
Compteur Akitsu, 32.274 km

Moyenne quotidienne depuis le départ - 123 km
Moyenne quotidienne depuis le départ - 293 photos

Page précédente: 148ème jour
Page suivante: 150ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:906016 Aujourd'hui :118 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)