157ème jour

Mercredi 17 Septembre 2008.

La nuit fut pour moi excellente. Le matelas du camping-car était parfait!
Julien a l'air en forme. Il dit ne pas avoir été trop dérangé par les ronflements.
Il est 8h35. Akitsu est prête pour le départ, et son pilote aussi. Aujourd'hui, c'est le dernier jour de ce grand voyage, et je suis tout excité.

Le temps est splendide. Il fait plutôt frais, mais ça ne devrait pas durer longtemps avec ce beau soleil.

Merci Julien, pour ton accueil, et pour ces excellente soirée passée en ta compagnie à discuter de nos projets.
Félicitations pour ta façon de vivre et de gérer ta vie. Je parie n'importe quoi sur toi, je sais que tu vas te débrouiller sans problème et que, par-dessus tout, tu vas vivre ce que tu veux vivre, et c'est bien là l'essentiel. Ce qui est rare, c'est de l'avoir compris à ton âge, et je t'envie pour ça.

Je rejoins Vouillé sur la N149 ou E62 par le Nord selon les indications de Julien. C'est génial, et je suis très vite à Parthenay, à une cinquantaine de km à l'Ouest de Poitiers.
Ma route se poursuit vers l'Ouest sur la D949.

Arrivé au Tallud, je décide de faire une halte dans un petit café, et de m'offrir un grand chocolat chaud. J'avais également fait ça le jour de mon arrivée du voyage au Cap Nord avec le x9 en 2006, et c'est presque devenu un rite pour moi, sur la route du retour, dans un village de France. Je prends plaisir à écouter les deux seuls clients parler entre eux. Ce qui est intéressant, c'est de comprendre toute leur conversation. C'est la France profonde, le bistrot de campagne où ne se rencontrent que les habitués. Aussi, je deviens l'attraction. Et lorsque je pose une question à la patronne sur la direction à prendre, mes deux voisins sautent sur l'occasion pour s'inviter gentiment dans cette discussion. L'un va chercher un atlas routier, l'autre me parle de moto et me pose des questions. Un très bon moment, que je savoure pleinement. Je sors, chargé de chaleureux messages de "bonne route" et "soyez prudent" et "bon voyage".

Je quitte Le Tallud, bien réchauffé et heureux. Peu après, à Azay-sur-Thouet, je vois le compteur d'Akitsu qui passe les 34.000 km...
Cette photo du compteur d'Akitsu a été prise l'avant-veille de mon départ. Je venais de passer les 14.000 km au compteur.
Je suis parti le surlendemain 14 avril avec 14.011 km inscrit sur ce même compteur!

Juste après Azay-sur-Thouet se trouve cette église, au sommet d'une belle côte que je préfère grimper en moto plutôt qu'en vélo...

Le lieu s’appelle « Notre Dame de l’Agenouillée » parce que Louise Estivalle, retardée sur le chemin de l’église pour avoir secouru une mendiante, s’est agenouillée en chemin, à 1,5 km de l’église, quand elle entend sonner les cloches pour l’élévation de l’hostie. Louise est la châtelaine de la Poupelinière, et pour soulager une mendiante, elle était retournée au château y chercher du pain, ou pour y amener la mendiante qui se mourait (selon les deux versions des faits). En retard à la Messe, et s’étant agenouillée sur le chemin quand les cloches ont sonné l'élévation, et, en se relevant, Louise «voit dans une douce lumière la Vierge» tenant Jésus mort dans ses bras. «Regarde, ma fille, vers l’église ; tu verras d’ici la célébration du Saint Mystère, comme si tu étais présente» entend- elle. Levant les yeux, Louise « voit un autel illuminé et un prêtre élevant l’hostie consacrée ». Louise fait construire une chapelle sur le lieu de l’apparition. Depuis la seconde moitié du XVIe siècle, les fidèles y vénèrent la Vierge sous le titre de « Notre-Dame de l’Agenouillée ».
Cela s’est passée vers 1550, un dimanche 8 septembre.
J'ai recopié ce texte sur une page Web en cache, et disparue depuis!

Autre texte trouvé:
Famille Estivale, Estival
En 1550, Louise Estivale, épouse de Michel Darrot, Sgr de la Poupelinière d’Azay-sur-Thouet, suite à des apparitions, fait bâtir le sanctuaire de l’Agenouillée.
Blason : « de gueules au sautoir d’argent cantonné de 4 trèfles de même »

La route est agréable, le trafic est campagnard. Secondigny. Je surveille mon compteur. Vernoux-en-Gâtine. Voilà! Je viens de passer le cap des 20.000 km parcourus tout au long de ces 5 mois de pérégrinations. Un peu moins que ce que je prévoyais. Et c'est bien normal, puisque je suis resté presque statique pendant 4 semaines en Islande, faute de routes goudronnées! Puis je passe L'Absie... Je sens le pays!

Et voilà! Mon département. Cette fois, j'entamme les derniers kilomètres de ce fabuleux périple. Sous le même ciel bleu que lorsque je suis parti!
L'émotion est forte. Il est 10h30. J'ai tout mon temps. Mon idée est de faire la surprise à mes enfants dans leurs maisons respectives! Tous me croient au fin fond de la Norvège, comme je leur ai laissé entendre, et attendent mon retour pour la fin du mois!
J'aimerais beaucoup vous faire partager la joie ressentie pendant cette dernière étape. Mais vous pouvez aisément imaginer ce que je peux ressentir après une si longue absence, et à quelques heures de revoir ceux qui me sont chers! Aussi, la route est pour moi un enchantement dont je me délecte!

Les petits villages et leurs clochers se suivent avec pour seule interruption quelques kilomètres de campagne colorée.
Ici, Chaillé-sous-les-Ormeaux.

Et son église. Les églises de ces petits villages sont de taille démesurée par rapport à celle de la bourgade qui les a construites! J'en suis toujours très étonné.

Et l'Yon, la rivière qui traverse la petite bourgade, et qui donne son nom à la capitale de la Vendée, j'ai nommé La Roche-sur-Yon.
Une invitation au pique-nique, ou à la canne à pêche, ou à la sieste, ou aux trois, selon les goûts de chacun...

A quatre km de chez mon fils, une déviation me fera faire 15 km de rabiot.... Je râle un peu, je me faisais une joie d'arriver par la campagne, et je reviens finalement par La Roche-sur-Yon, justement! Mais ce n'est pas grave.

La surprise fut de taille. La joie de se revoir en rapport! Bien sûr, j'ai été chaleureusement invité à partager son repas!

Puis c'est le passage chez ma fille. Pourvu qu'elle soit là. Bingo! Elle y est, et ma petite fille aussi! La surprise, une fois de plus, est totale.
C'est merveilleux. Encore une des joies apportées par le voyage, celle du retour! Il faut partir pour vivre de tels moments de bonheur.

Du même endroit, voici plus de 5 mois maintenant. Que d'émotions, que de souvenirs, que de photos, que de paysages et de gens rencontrés...

Je reprends la route pour les derniers kilomètres. Je ne pourrai pas voir mon autre fils aujourd'hui, il rentre plus tard. Il aura la surprise par téléphone!

Cette fois, c'est bien l'arrivée au terme de ce périple...

L'Océan Atlantique, que je rejoins après l'avoir "chevauché", puis quelque peu contourné!

Et le remblai des Sables d'Olonne. Des drapeaux pour le "Vendée Globe", prochaine attraction, la grande course en voilier autour du monde.
Des gens se baignent... C'est l'été, ici. Quelle chance de rentrer par un temps aussi splendide!

Et voilà. Fin du voyage! Les cheveux ont poussé. La veste n'est plus très noire! Ses couleurs ont été fortement "passées" par la route, le soleil, les intempéries! La moto s'est allégée, car il lui manque les grosses sacoches de toile -qui se trouvent encore sur un camping Anglais...

Les retrouvailles qui suivent sont à la mesure de l'absentéisme... mais sont du domaine privé!

Fin du voyage. Les statistiques définitives sont ci-dessous, en ce qui concerne le kilométrage effectué, et le nombre de photos.
Je peux juste dire, en comparant ce voyage avec celui effectué en 2006 avec le scooter Piaggio x9 125 cm3, que j'ai beaucoup moins roulé et beaucoup plus photographié!

J'avais fait 15.466 km et 14.991 photos en 57 jours, soit 271 km et 263 photos par jour.
Cette fois, 20.148 km et 44.107 photos en 157 jours, soit 128 km et 281 photos par jour.

Exactement 100 jours de plus! Pratiquement trois fois plus long en jours d'absence.
Si j'avais suivi le rythme du voyage en scooter, j'aurais fait 42.547 km et pris 41.291 photos...
Je préfère le rythme plus lent de celui-ci. Et c'est plus économique!

36 photos. 220 km.

Depuis le départ, 20.148 km
Depuis le départ, 44.107 photos
Compteur Akitsu, 34.159 km

Moyenne quotidienne depuis le départ - 128 km
Moyenne quotidienne depuis le départ - 281 photos

Page précédente: 156ème jour
Page suivante: 158ème jour


Depuis le 06/06/2005 Visites:891563 Aujourd'hui :271 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)