Europa 2014 : 2 avril

Mercredi 2 avril 2014 - 380 km

 

La traversée de Paris... Voyage crevant....

 

TrUne grosse journée de route sous un soleil bien présent. Heureusement, un peu plus frais, dans la soirée. IL faut dire que je roulais toutes écoutilles ouvertes !

Le réveil a sonné à 6 heures. Ouille ! Dur dur ! Je reste encore au lit une vingtaine de minutes, car il fait nuit. Heureusement, il y a les lampadaires, et pour le coup, c'est bien utile ! Le jour se lève à peine à 7 heures. Je démarre à 7h50. C'est magnifique. Je suis dans la Beauce, sur les petites routes, à l'écart de la circulation. Par contre, les routes sont plutôt défoncées, et Serparti danse, et danse... C'est assez piégeux, il faut être prudent. En effet, dans ce plat pays, il y a de grandes lignes droites puis, d'un seul coup, des virages à angle droit. Déroutant. Les villages sont superbes, et mériteraient que je m'y arrête. Mais...

Ici, peu avant Saint Arnoult en Yvelynes.

Du même endroit, mais derrière moi.

Justement, c'est là que nous avions rendez-vous, Al et moi, à Saint Arnoult en Yvelynes.. Al, un des participants qui tenait à faire un bout de route en ma compagnie. Et devinez quoi ? Il m'a apporté un croissant et un pain au chocolat ! C'est dingue, non ? Merci Al, pour cette délicate attention, c'était délicieux, j'ai savouré comme il se doit.

Dans la forêt de Chevreuse. C'est magnifique !

Au pied de la statue du roi soleil, j'ai nommé Louis XIV, voici Serparti, en compagnie de son maître et de la belle Transalp de Al.

C'est Versailles !

Et entrée dans la première capitale de ce voyage : Paris.

Serparti fait sa crâneuse, pour changer ! C'est ici que l'ami Al va me laisser. Merci encore, Al, pour ta gentillesse.

Bon, c'est maintenant place de l'Etoile qu'elle fait sa fière, devant l'Arc de Triomphe. Ensuite... Eh bien, ça se gâte sévèrement. Je loupe par deux fois le même embranchement, me retrouve devant des sens interdits m'obligeant à faire de longs et pénibles détours, circulation, chaleur, odeurs nauséabondes.... L'appel du large commence à s'imposer dans mon cerveau. Paris, ville lumière, mais Paris encombrée, alors Paris abandonnée...

Un petit sandwich, et route plein est. Il m'a fallu longtemps pour retrouver la campagne. Alors, je décide de tracer vers le camping sans folâtrer.

Ici, peu avant Rethel, dans les Ardennes. La blancheur éclatante, c'est un champ qui vient d'être labouré. Terres crayeuses de l'est.

Petit village peu avant l'étape.

Camping municipal d'Attigny. Accueil parfait, très gentil.

Alors que je commence à peine à monter la tente, j'entends une moto. C'est l'ami Michel, que j'avais rencontré dans un cimetière en 2011... Michel, qui habite à 25 km d'ici, est venu me faire la surprise. On discute un peu, mais je ne peux malheureusement pas lui consacrer trop de temps, trop de choses à faire. Heureusement, il a décidé de venir demain matin à l'aube, ce qui me console un peu, car je m'en veux de ne pas avoir été très attentionné avec lui. La tente est btrempée de la rosée de ce matin, et je vais devoir sans doute vivre ça souvent, puisque je dois partir le plus tôt possible pour atteindre mes objectifs ! Douche, rangement, PC. Je suis encore dehors, dans la nuit, sur une petite table de camping. Je ne vois rien, je penche l'écran pour éclairer le clavier... Mais c'est rigolo.

J'ai réussi à envoyer la journée d'hier, difficilement.

Je vais tenter celle-ci.

Ensuite, je vais me jeter dans le duvet, et manger des croquettes. J'ai la dalle, et je suis fatigué. Je crois bien que le gars, il ne va pas mettre longtemps à s'endormir, ce soir, la tête remplie de routes....!

 

Bonne nuit les amis.

Page précédente: Europa2014 - 1er avril
Page suivante: Europa2014 : 3 avril


Depuis le 06/06/2005 Visites:920167 Aujourd'hui :369 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)