Europa2014 : 10 septembre

Voyage Europa 2014
Mercredi 10 septembre 2014 - J057 - 308 km - 319 photos (17.067-18.152/41.290-40.120)
La côte croate,assurément une des merveilles européennes. Pénible traversée de l'enclave maritime bosniaque.

Je pars à 6h50. Eh oui, quand je bivouaque à l'extérieur, je n'aime pas rester en place le matin, et en général, je taille la route de suite. Pas envie que les gens m'ayant repéré la veille me regardent prendre le petit déj'.

Toujours dans le même village, presque en face de Korkula. le soleil vient de passer au-dessus de la montagne derrière moi, et éclaire l'île.
Magique !

Zoom sur Korkula, justement. Un ferry y va plusieurs fois par jour, si ça vous dit !

Derrière moi, une des maisons.... Des fleurs à foison.

La route s'élève. En bas, des criques aux eaux transparentes !
Que j'aimerais nager ici avec mes enfants et petits-enfants, avec masque et tuba.

C'est là que je prends mon grand café. Il fait déjà très chaud, et je reste à l'ombre de Mygoo. Pourtant, il n'est que... 7h58 !!!

Et en ce moment même, il est 19h18 exactement, et la pluie se met à tomber, m'obligeant à rentrer dans Mygoo. J'étais si bien dehors !

Je retourne donc sur ce qu(il est convenu d'appeler le... continent, et refais le chemin à l'envers sur la presqu'île de Peljesac.
Je n'avais pas pu m'arrêter hier pour immortaliser ce village.

Vous conviendrez que ça en valait la peine.

Et cette merveilleuse forêt me stupéfie par ses couleurs.

En fait, c'est un petit paradis sur Terre, cette côte croate.

Comme je ne fais que passer, mes photos sont le reflet de la lumière présente lors de mon passage.
Comme je peux -pas vous- comparer aisément en me tournant de tous les côtés, je vous garantis que c'est en réalité bien plus joli que sur mes photos.

Contre-jour, en roulant. J'en ai fait beaucoup en roulant aujourd'hui, parce que les parkings sont rares, souvent sur l'autre côté de la route (particulièrement vrai sur la façade maritime), et que, accessoirement aussi, je ne suis pas tout seul sur la route ! Vous les reconnaîtrez aisément aux reflets des vitres et autres objets. Je ne regrette pas de les avoir faites, car elles donnent tout-de-même un aperçu réel que je que je voyais, et je pourrai toujours les exploiter en les transformant en peintures, ce que j'adore faire. Ce sera pour agrémenter mes longues journées d'hiver vendéen.

A demi en contre-jour.

Et pas du tout en contre-jour. Vous constatez à quel point ça fait apparaître ou disparaître les couleurs !

La forteresse de Ston, déjà évoquée hier.

La même, mais sa partie opposée, vue depuis le continent, où je me trouve désormais.

La route, en corniche, longe la côte, parsemée d'îles et îlots. Vue arrière -en contre-jour.

Et vers l'avant. Magique, magique, magique. Irréel. Sublime.
Tout ce que vous voulez. Ce rivage croate est une splendeur naturelle.

La Bosnie-Herzégovine possède un bout de territoire sur la Mer Adriatique. Regardez sur la carte. Pas longue, leur façade. Mais suffisante pour franchement emm... le monde. Contrôles tâtillons et désagréables. M'énervent.... Ah, ma pauvre Europe, il y a encore un sacré paquet de boulot, mais ça progresse quand même ! Car en 1943, les frontières avaient une autre signification ! Et pendant la guerre froide, également ! Décidément, les nazis nous ont fait énormément de mal, et nous en subissons encore, et pour longtemps sans doute, les conséquences. Je dis ça, parce que peu le disent, mais si les nazis n'avaient pas mis l'Europe à feu et à sang, les russes ne seraient pas venus mettre sous leur régime totalitaire -eux aussi !- la moitié "est" de l'Europe, jusqu'à la chute du mur de Berlin et ses conséquences. Et peut-être que les Etats-Unis d'Europe seraient déjà une réalité, comme les Etats-Unis d'Amérique....

Retour en Croatie 20 minutes plus tard (je leur ai acheté de l'essence, aux Bosniaques, car elle est moins chère chez eux), passage croate très rapide dès que je montre ma carte d'identité. Ici, on n'ennuie pas le touriste européen.

Remettons nos yeux sur le paysage ! Des vignes, des criques, des montagnes....

Des rivières.... et un vaste delta que la route principale contourne.

Là, c'est une de ces belles rivières aux eaux bleu-vert que j'aime tant !

D'ailleurs, en voyant le roseau passer sous mes yeux avec le léger courant, en sentant la chaleur m'écraser, je me suis cru un moment sur les berges du Nil, en Egypte, bien que je n'y sois jamais allé. mais c'est ce que j'ai ressenti à l'instant précis où j'ai fait cette photo. Les roseaux m'ont fait penser aux papyrus....

Des lacs au creux des montagnes... Je vous le dis, ce pays est magique.

Et la route revient sur l'Adriatique.

Les clichés succèdent aux clichés, ce n'est qu'une suite ininterrompue de tableaux idylliques de paysages maritimes méditerranéens, dans ce qui se fait de mieux. Au passage, j'entends aussi chanter les cigales... et j'aime ça !

Ces verts dont je vous "bassinne" depuis la Grèce sont bien présents là aussi, en Croatie.

Je descends quand même jusqu'à l'eau, pour vous la montrer, et aussi tremper mes petons. Plus fraîche qu'en Grèce, je confirme, mais ça reste délicieux. Juste au-dessus de la plage, il y a un parking avec de l'ombre. Je sors table et chaise, je fais mon sandwich, je commence à manger quand... un gars se pointe et me demande 40 BAM pour le parking. Je m'excuse, et je pars... J'ai mangé à l'ombre d'un arbre sur un parking le long de la route, mais sans pouvoir sortir la table. Pas grave !

En roulant, bien sûr.

C'est comme ça sur des dizaines et des dizaines de kilomètres. Incroyablement beau. Du coup, je vous garantis qu'il y a des centaines et des centaines de petites plages et criques à explorer, vous en avez pour des mois....

Non, mais attends ! Je viens d'être téléporté dans les Caraïbes, là !

Ah là là..... Non, je ne dis rien.

Mais je peux faire des milliers de photos de plages de rêve, sûr et certain !

Ici, sur la "marina" de... Marina ! Oui, oui, c'est bien le nom du village.

Et la marina est superbe. J'ai vraiment failli rester là, pour un deuxième bivouac.

Une vingtaine de nornes plus loin...
Attention, ce n'est pas parce que je poste deux photos qu'il n'y a que deux plages et/ou criques, j'espère avoir été clair.
Je ne m'arrête qu'une fois sur.... cent ?

Je discute une dizaine de minutes avec un motard français, de Nîmes, pendant que sa femme fait des photos. Ils sont ébahis par la beauté de la Croatie qu'ils découvrent pour la première fois. Comme il me dit si bien : il y a d'autres rivages aussi jolis ailleurs, mais pas sur une telle distance ! Et là, je "plussoie". Ce qui fait l'incroyable, ici, c'est la longueur : des centaines et des centaines de kilomètres, assurément, si l'on compte toutes les îles et presqu'îles qui jalonnent en plus la côte.

Allez, ce sera dans la baie de Primosten que je fais poser Mygoo ce soir. Un tout petit camping au bord de l'eau (une route minuscule sépare le camping de la mer; le terrain, et la belle maison des proprios- est juste derrière moi). La dame me fait payer 7 euros, Internet, et tout ce qui va bien. Il y a 5 ou 6 clients, que des allemands. D'ailleurs, la patronne ne parle que croate et... allemand ! Ambiance très "famille", tout le monde se connaît.

Je reste... solitaire. Pas causant, le gars Jef, ce soir.

La maison est dans mon dos, et on voit l'eau en bas.

20h15, je termine. Il pleut toujours. Pas grave, ça va me bercer.
Le motard français m'a annoncé deux-trois jours de très très mauvais temps.... On verra bien !

Page précédente: Europa2014 : 9 septembre
Page suivante: Europa2014 : 11 septembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:919615 Aujourd'hui :290 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)