Europa2014 : 12 juin

Voyage Europa 2014
Jeudi 12 juin 2014 - J073 - 394 km - 44 photos (19.748-16.046)
Poursuite de la descente de la Baltique finlandaise.

Je ne vous ai pas raconté, mais j'ai discuté hier avec un finlandais attablé à la réception du camping. Un amoureux fou des montagnes, et tout particulièrement des Alpes. Il voudrait faire tous les cols alpins avec sa voiture. Depuis 20 ans, il quitte la Finlande pendant ses vacances. Il m'a dit, texto : "ici, pour moi, il n'y a rien à voir, j'ai hâte de repartir tous les ans". Voilà, ce n'est pas moi qui le dis, cette fois, mais un autochtone ! Dans la soirée, c'est avec le bibliothécaire que j'ai discuté, pendant un bon moment. Il est en train d'apprendre le français, il va pour son boulot en septembre à Lyon, à un congrès pour bibliothèques. Il m'a parlé de la centrale nucléaire, il en est malade, elle sera à deux kilomètres de chez lui. Il me dit : "mais que faire ? Tous mes ancêtres ont vécu ici depuis trois siècles, j'y ai toute ma famille, je ne peux pas les laisser". Mais sinon, lui, au contraire, adore son pays, sa nature, son espace ! Et c'est très bien comme ça.

Bien. La pluie est arrivée hier soir, tard, et il a plu, il me semble, toute la nuit. Et ce matin, miraculeusement, ça s'arrête vers 7 heures, au moment où je mets le nez dehors ! Le cile est couvert, mais ça ne me semble pas méchant. Il fait doux, je ne remets pas les doublures pour les quelques averses que je vais prendre. Une bonne douche, et le gars est frais et dispo. Départ à 8h10 (heure finlandaise, ça fait 7h10 pour vous, ou la Norvège). Donc, tout compte fait, c'est tôt !

Deux pour le prix d'une.

Kalajoki. J'ai parcouru en gros 30 bornes depuis le départ. J'avais mis l'appareil photo dans la sacoche, m'attendant à de la pluie très vite. Du coup, je le ressors de cette protection, et le prend au cou, comme d'hab'. Il est quand même protégé, je l'avais acheté avec l'étui en cuir de Sony, qui était cher, mais je ne le regrette vraiment pas. C'est un vrai plaisir de rouler, car il fait bon, et la couverture nuageuse est finalement très sympa, pas méchante.

Pietarsaari, ou Jakobstad. 100 km après la photo précédente.

Entre les deux, des torrents de flotte, un vrai déluge ! Je me suis arrêté dans la petite cabine en bois d'un arrêt de bus pour les enfants, de façon à mettre mes gants sous la veste pour que l'eau dégouline dessus et non dedans, comme j'avais si mal géré le jour où je suis allé à Dublin ! Et l'appareil-photo, retour dans la sacoche ! Franchement, je ne m'y attendais pas. C'était la même que pour l'arrivée à Copenhague, avec ce ciel gris presque clair, et pourtant plein d'eau, je vous le garantis ! J'ai malgré tout fait le détour par Jabobstad, parce que je l'avais prévu. La pluie s'est presque arrêtée. J'ai froid, forcément. C'était très joli, le paysage, entre Kokkola et ici, regardez la carte pour comprendre, et j'avais bien préparé. Mais sous la bruine et le crachin, aucune photo à faire, bien entendu !

Jakobstad, toujours.

L'ancienne usine de tabac.

Il y a une vieille ville en bois, que j'ai loupée, malheureusement !

Tobaksmagasinet, je suppose que c'est lié au tabac....? J'ai bien aimé ce bâtiment.

Ainsi que cet hôtel, juste à côté.

Curieuse statue.. En arrière-plan, Serparti devant le bel immeuble.

Peu avant midi, je fais le plein dans une station, et décide d'y rester manger quelque chose de chaud, pour me remettre en forme, car je suis gelé.
Alors, la miss Serpart, elle se tient à ses chiffres : 634,78 litres pour 19654 km, soit une moyenne de 3,23 litres aux 100 km.
En condition de voyage, donc chargée, je dis "chapeau" et merci.

Quand je repars, je sens que je vais vers le beau temps. Je n'ai jamais eu le vrai ciel bleu, mais quand même, plus de pluie, et une température qui a réchauffé le pilote, difficilement, mais incomparablement mieux que ce matin. Ouf ! Ici, petit parking pour une pause : j'avais très soif.

Sinon, eh bien ma foi... Voilà !

Des forêts, des clairières, des cultures, des forêts, des clairières, des cult.......

Et ainsi de suite.

Et voici les "routes" secondaires qui débouchent de la forêt....

Un seul mot convient : monotonie.

Mer Baltique. Et... petite côte....

Arrivée au camping.

En bord de mer. Ce qui est brillant sur la photo.

Camping : 18 euros. J'explique mon voyage. Le jeune homme doit appeler son "boss".

Réponse : 11 euros ! Super sympa, non ?

Le camping est très très propre, au niveau sanitaire. Une très belle salle réception ouverte jusqu'à 21 heures, dans laquelle je suis en ce moment.

Avec WiFi, bien entendu.

Je vais faire un tour au bord de la mer....

La plage.

La Baltique.

Comme d'hab', on dirait un très grand lac.

Je n'ai vraiment pas l'impression d'être en bord de mer.

Et vous ?

Le soleil est quand même bien malade, mais au moins il ne pleut pas. On verra demain !

Bonne soirée à tout le monde.

Page précédente: Europa2014 : 11 juin
Page suivante: Europa2014 : 13 juin


Depuis le 06/06/2005 Visites:851664 Aujourd'hui :468 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)