Europa2014 : 13 novembre

Voyage Europa 2014
Jeudi 13 novembre 2014 - J121 - 284 km - 443 photos (32.711-51.555/56.934-73.523)
La vallée du Douro et la route du vin de Porto. Pluie.... entre deux averses.

Réveil à 6h30. Quoi ? Mais je vais la grass' mat', là ! Petit déj' et je démarre à 8h15. Il a beaucoup plu pendant la nuit, ce qui ne me gêne pas, bien au contraire. En effet, à cette saison, un ciel clair peut engendrer du gel, et vu ma batterie... Par contre, la pluie, le jour, j'aime beaucoup moins. Et j'ai été servi !

Magnifique fresque de type azulejo à l'entrée de cette toute petite ville.
Peu après, je suis entré dans le grand nuage.

Deux heures et demie de pluie battante.

Je voulais vous montrer une jolie Serra, mais je ne sais pas si elle était jolie, je n'en ai rien vu du tout !

11 heures. J'arrive dans la vallée du Douro, si réputée. Et... chance incroyable, la pluie s'arrête au même moment !

OK ok, ça manque de lumière, mais c'est mieux que rien. Car avant, c'était rien, nada, nothing, nichts...... et j'en passe !

Avec du soleil, ce doit être sublime.

Je prenais des photos quand j'ai entendu du bruit. Ces pierres viennent de tomber à l'instant. Heureusement qu'il y avait un parking, sinon j'aurais mis Mygoo exactement ici !

Et... Yeees, un petit rayon de soleil. Resende, c'est le nom de la ville. Je descends sur la berge, suivant Titi et cherchant un pont. Et je me retrouve coincé entre deux murets ! Une dame arrive et me fait signe que je ne peux pas continuer. Ma foi, j'avais bien compris. Obligé de reculer en pente et virage, un peu chaud. En fait, la carte de Titi est mauvaise, mais les indications de la dame étaient bonnes !

Citronniers au premier plan.

La végétation est également très belle au Portugal.

Les hommes ont travaillé les pentes pour planter les vignes.

Mais... c'est du soleil, ça !

Après être remonté sur les hauteurs, je descends finalement sur la rive que je vais suivre de Mesao à Pinhao, vers l'est donc.

Une rivière en furie se jette dans le Douro ici à Peso da Regua.

A partir de cette ville, j'entre dans le domaine des vignes. C'est superbe, dommage que le ciel ne soit pas avec moi. Mais je ne vas pas me plaindre, j'aurais pu ne rien voir du tout !

Sur ce bateau de croisière, qui fait l'Europe, c'est inscrit "Strasbourg" en grosses lettres.

Le pont de Pinhao.

La gare de Pinhao est couverte d'azulejos représentant les vignes. C'est magnifique.

Puis je pars vers le nord-est, remontant justement la vallée du Pinhao.

Qui est la route des vins de Porto. Vin que j'aime beaucoup, personnellement.

Et c'est beau.

Le travail que les hommes ont réalisé est admirable.

Cette route se devrait d'être faite en vélo, avec le soleil. Il y a une quantité phénoménale de photos à faire.

Alijo. Ce fut le plus beau rayon de soleil de la journée. J'avais cru que je partais vers le beau temps, mais je me suis trompé !

La route traverse ensuite un plateau. Les champs sont encore séparés par de très jolis murets de pierre, sans doute vieux de nombreux siècles.

Le secteur est en plein vent, et est glacial.

En bas, Vila Pouca de Aguiar.

Là, c'est comme si j'avais été téléporté en Scandinavie. Tous les ingrédients sont réunis.

Il fait extrêmement froid.

Il y a même des bouleaux !

Je suis content de quitter ce coin, trop froid pour moi, trop dénudé. Je retrouve peu après les belles forêts comme je les aime.

C'est la Serra de Cabreira, que je contourne par le sud. Cette fois, je roule à nouveau vers l'ouest.

C'est magnifique, mais avec ce ciel chargé, il commence déjà à faire sombre.

Toutes les rivières débordent déjà.

Les couleurs de l'automne sont bien là, mais sans éclairage, malheureusement.

Oups, elles ont des cornes impressionantes, les vaches portugaises. Je l'avais déjà remarqué, mais je n'avais pas encore eu l'occasion d'en photographier. En tout cas, je leur ai fait de l'effet, c'est clair.

Ce sera une de mes dernières photos. J'ai ensuite traversé deux superbes forêts, mais il faisait déjà trop sombre. La route était extrêmement sineuse, un vrai régal pour des motards. Et malgré le fait que je ne faisais pas de photos, la moyenne a été très faible sur les vingt derniers kilomètres, virages serrés et continus obligent... Je suis donc à Vieira do Minho. Dans un vieux café, pas terrible. Mais il y a Internet. Malheureusement, la ligne a été coupée une heure plus tard, plus moyen de la récupérer... Ainsi va la vie.

Il est 19h30. Je termine et vais aller me coucher avec de la musique, n'ayant rien d'autre à faire. J'ai regardé la météo (ce que je n'avais pas fait ces deux derniers jours) : mauvaise pioche. Pluie continue pour demain.... Nous entrons dans la saison des dépressions à répétition ! Il fallait bien s'y attendre. Dommage, juste une dizaine de jours trop tôt pour Europa 2014. Mais nous survivrons à ça, j'espère !

Page précédente: Europa2014 : 12 novembre
Page suivante: Europa2014 : 14 novembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:892474 Aujourd'hui :124 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)