Europa2014 : 15 aout

Voyage Europa 2014
Vendredi 15 août 2014 - J031 - 335 km - 196 photos (9.753-8.187/33.976-30.155)
Dans les Balkans roumains

Il faisait si chaud hier soir que j'ai eu l'idée d'aller me mettre dans la piscine d'eau... froide. une petite piscine, environ 4x4 m, avec un premier palier de la profondeur du genou. Je me suis assis sur le bord, dans l'eau jusqu'au genou. Dé-li-cieux. Les mains dans l'eau froide, passeés sur le visage et au-dessus des genoux. Je suis resté comme ça environ 20 minutes, puis suis retourné dans Myggo, où il faisait chaud. Je me suis endormi en 5 minutes. Le remède était absolument parfait. Ce matin, il fait plus frais, il y a du vent, et ça se couvre. Je prends mon petit déj' dehors, parfait.

Et je démarre à... 9 heures.

Je vous ai parlé hier de ce village balnéaire. Baile Herculane. C'est la rivière qui le longe. La petite ville est horrible -mais ça n'engage que moi. Pourtant, c'est plein de touristes. Et après le village, la route grimpe vers les montagnes, et il y a des petits campings horribles à la promiscuité incroyable. Je n'ose imaginer les conditions sanitaires. Ou plutôt, si, je les imagine très bien : déplorables !

Des blocs rocheuux émergent au-dessus de la végétation, comme toujours fort dense.

Une idée globale du paysage. En bas, un lac de barrage, mais très difficile à observer à cause des arbres.

Ah, le voilà. Mais pas de chance, je rate la photo.... beaucoup trop sombre, mal réglé l'appareil !

En fait, pour être exact, je pense que mon appareil-photo a pris une belle claque, et ne sait plus photographier en présence de hautes lumières. Pour les avoir à peu près bien, je dois trop assombrir le reste. Ce sera peut-être rattrapable avec le gros PC de bureau, cet hiver, beaucoup plus puissant pour les traitements.

Finalement, la route passe au niveau de l'eau, et les photos deviennent plus faciles.

C'est une montagne de type méditerranéen, on se croirait presque en Ardèche...

Puis la route reprend de la hauteur et, malheureusement, se dégrade à un point affligeant. Sur au moins 30 km, la partie droite de la chaussée -et donc la mienne) a subi des "décaissements" discontinus, mais extrêmement nombreux. C'est.... pénible, et le mot est faible. Je roule par moments à 10 km/h seulement... et... je râle tout seul, je me défoule....

Puis arrive un lieu absolument magique, d'unje très très grande beauté.

Une sorte de défilé, très profond. Pas question de passer au-dessus du parapet : voyez plutôt....

Un groupe de jeeps allemandes s'arrête autour de Mygoo pour contempler le lieu. La carte sur Mygoo n'échappe pas à leur oeil acéré de voyageurs, et nous conversons un moment ensemble. Ils me félicitent pour ce grand voyage, et me souhaitent bonne chance pour la suite. Eux, ils sont là seulement pour une dizaine de jours. Ils sont de la région de Hanovre.

A partir de cet endroit, la route est excellente !

Puis lentement mais sûrement, la route s'éloigne des montagnes où il faisait frais, et donc bon.

Et retrouve la grosse chaleur....

En allant vers la vallée, et la grande ville Targu Jiu. J'y fais le plein (à propos, le diesel coûte ici 1,50 euro, et est plus cher que le SP 95). Tiens pendant que j'y pense, il faut que je vous parle de mode (rien à voir avec l'essence, mais ça fait plusieurs jours que je veux vous en parler). Il se trouve que la grande mode, ici en Roumanie, pour les hommes, c'est de relever le T-Shirt jusqu'en-dessous des seins, histoire de bien montrer son bidon... Très curieux, mais un paquet de mecs déambulent comme ça ! Ce doit être du dernier "chic", à moins qu'il y ait une autre signification ?

Au loin, le massif montagneux que je suis en train de contourner.

Dans la vallée, toujours avant d'atteindre Targu Jiu.

Après Tagu Jiu, la E79 part vers le nord -et les montagtnes- et rentre dans le Parc National Defileul Jiului. Malheureusement, la route est dans un état de catastrophe très avancé. Elle est en réparation sur environ 50 km. Du coup, j'ai eu droit à une bonne quinzaine de feux de -très- longue durée (entre 5 et 10 minutes à chaque fois). Une horreur totale. A ce train-là, dans trois ans, la route ne sera pas terminée....!!! Un vrai calvaire pour les automobilistes !

Au milieu des travax, un monastère très prisé, parking plein à craquer.... Je vois un panneau "photos interdites", alors... je passe mon chemin !

Je réussis à "voler" une ou deux photos entre les travaux, mais quel gâchis. Car la région est très très belle.
Une fois de plus, des airs d'Amérique Latine et de jungle.

Le ciel se vide deux ou trois fois, mais ça ne rafraîchit que pendant l'averse, et encore !

Ces travaux m'ont tellement ralenti que j'hésite avant de m'engager sur la 66, qui s'enfonce plein ouest vers un autre parc national. J'hésite d'autant plus qu'il s'agit d'un cul-de-sac, et que je devrai faire demi-tour... Mais j'y vais. Or, les deux-tiers de cette route sont... horribles. C'est une ancienne vallée minière, avec plein de villes délabrées, des restes d'usines... Horrible ! Et la nature, nom de diou !!!! Que je suis venu chercher !!

Quelle journée, entre les routes défoncées, les travaux qui n'en finissent pas, les anciennes zones de misère urbaine des années de gestion communiste....

Enfin je rentre dans le parc national.

Joli.

Avec une belle route. Qui se termine sur un panneau "fin de limitation à 40 km/h, fin d'interdiction de doubler"... Alors j'accélère, logiquement. Ces deux panneaux sont en haut d'une côte. Et.... aussitôt, je pile... Plus de goudron, c'est une piste défoncée ! Alors, les panneaux.... Misère de misère !

Retour, avant les villes que je dois re-traverser !

Retour sur la E79.

Et là, à partir de Petrosani, et jusqu'à Hateg (environ 45 km), une route totalement neuve, parfaite. A tel point que, dans les virages, on a des limitations à.... 30 km/h. La débilité.... Donc personne ne respecte, donc je suis poussé à rouler au-dessus des limitations, car je suis tallonné, parfois doublé en situation délicate sur ligne continue. Mon dieu, qu'ils sont pénibles et insupportables, des envies de meurtre commencent à se faire jour dans mon cerveau. Du calme, Jef. Je dois m'arrêter par deux fois pour laisser passer un bouchon de tarés que j'avais créé, malgré moi, et malgré le fait que je ne respectais pas les limitations, afin d'éviter de me faire ratatiner par un excité énervé. Des fous, vous dis-je ! Du coup, alors que les paysages étaient plutôt jolis, j'ai une fois de plus raté des tas de photos. Décidément, une journée de très fortes contradictions !

Il est déjà 18h30 lorsque je passe Hateg. J'ai envie de rester ici, c'est une petite ville, j'hésite à continuer avec la nuit qui va tomber. Je trouve une pension sympa et explique mon cas : pas question que vous dormiez dans votre voiture ici. Mais il y a un camping à 14 km, à Sarmizegetusa, dans la vallée de Mori.... Tiens, ma vallée, en plus ! Je n'y crois guère, mais j'ai envie d'y croire.

Et bien entendu, il n'y a pas de camping. Que des pensions. La première refuse, et me dit "complet". Désagréable, en plus. La deuxième parle italien. la dame hésite, me dit qu'elle a tout loué, mais refuse finalement que je couche dans ma voiture dans son jardin, pourtant fort accueillant. Je lui demande s'il y a un camping. Evidemment non, et toutes les pensions du village sont complètes !

Je repars, triste.... Je suis presque décidé à foncer jusqu'à la prochaine grande ville, à 65 km, quand.... à la sortie du village, je vois pension/camping !!!
J'y vais, n'en revenant pas. Et.... YES !

Alors, pension-camping, OUI. On parle français, et même très bien. Il y a Internet. Vous avez tout le champ pour vous. C'est... DIX Lei...

La maison photographiée depuis la salle-restaurant dans laquelle je m'installe pour bosser. Je demande une grande bonne soupe à la dame qui parle si bien le français. Elle m'apporte une.... soupière pleine, puis une salade de tomates et concombres, puis des pommes-de-terre avec oeufs et viande.... Elle me fait payer 15 Lei. Un peu cher pour la Roumanie, mais franchement, pour 25 Lei, j'ai le souper et le coucher, alors... ça va.

Donc, l'autre, qui me parlait en italien.... m'a bien raconté des histoires !

Page précédente: Europa2014 : 14 aout
Page suivante: Europa2014 ; 16 aout


Depuis le 06/06/2005 Visites:905381 Aujourd'hui :327 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)